Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Un vol, dans une vallée pas si éloignée que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un vol, dans une vallée pas si éloignée que ça...

Message par nobodies le Mar 14 Mai - 22:27

Il devait être quatre heures de l'après-midi.

Gidéon s'affairait depuis maintenant plus de six heures, incantant des sortilèges et enchantements anciens et extrêmement puissants, concoctant des breuvages avec des ingrédients plus extravagants les uns que les autres, lisant certains chapitres de certains livres dont les auteurs avaient été oublié depuis des siècles... Mélanie l'aidait quand elle pouvait, si elle pouvait, mais elle se sentait inutile. Elle avait envie de pleurer rien qu'à regarder Salias, enchainé par un puissant sceau le dos contre une table de bois en plein milieu d'un petit vallon... Enfin... Salias... Disons, ce qui avait été Salias...

Mes amis, voici une leçon à tirer de l'état pitoyable et horrible dans lequel se trouvait Salias: parfois, il vaut mieux ne pas chercher le pouvoir et la puissance à tout prix, et se contenter de ce que l'on a. Le psychomancien en avait fait les frais ces derniers temps.

Pour que vous compreniez mieux, faisons si vous le voulez bien tout d'abord un point sur l'état physique de notre bon vieux mage.
Bon, il n'a plus de jambes, à la place, juste deux paires de tentacules plutôt énormes et particulièrement visqueuses, longues d'un bon mètre cinquante. Ses bras, Dieu merci, sont intacts. En revanche, il a toujours ses 5 traditionnels tentacules dans le dos, et sa bouche s'est déformée pour laisser place à de grosses mandibules qui happent l'air sans cesse à la recherche de proie. Ses yeux sont maintenant à facettes. Oui oui c'est cela, comme les mouches... Et, à certains endroits où se trouvent normalement de la peau, on peut voir des écailles... Ne me demandez pas pourquoi ni comment, les réactions chimiques et magiques opérées dans son corps dépassent l'entendement de n'importe quelle créature vivante sur Zaerod... Il faut dire, qu'en plus d'avoir mélangé son ADN bourrée de magie avec l'ADN des Homo-Novus, voilà que monsieur Salias absorbe cette substance venu du monde de la folie et du chaos d'où proviennent entre autres les similirastes et toutes sortes de démons... Certes, il a une puissance fantastique, mais il ne peux pas s'en servir, il ne sait pas s'en servir. Si on lui laissait le temps, il pourrait peut-être apprendre, s'accommoder, mais il y a un autre problème: son esprit.
En effet, pour la raison évidente de non-existence de mots assez forts et précis dans la langue française (langue que je respecte néanmoins, soyons bien d'accord là-dessus) pour décrire l'état psychologique de Salias Volesterus, nous nous contenterons de ces quelques mots: paranoïa, folie, désir, souffrance et... Envie de meurtre irrépressible. C'est à peu près tout. Bon ça y est, vous vous représentez à peu près la chose, dans les grandes lignes? Bien, la suite donc, je n'aime pas parler de cela.

Le psycho... Ce qu'il reste du psychomancien donc, attend la délivrance. Cette délivrance, elle est représentée par Gidéon, vous savez, celui qui s'affaire depuis tout à l'heure. Gidéon est avant tout un marchand d'artefact, probablement l'un des meilleurs du pays. Il n'est pas magicien, ni guerrier, juste très curieux et malin. Il a découvert des tas et des tas d'artefacts, et s'est plus d'une fois sorti seul d'une situation relativement épineuse pour un humain qui ne sait pas se battre, comme la situation où vous vous retrouvez perdu dans un temple ancien et traqué par un roi liche et sa cohorte de garde non-morts... Oui, il s'en est sorti, mais ce n'est pas le sujet de départ, retournons-y si vous le voulez bien.
Gidéon a donc un nombre incommensurable d'artefacts en tout genres, allant du banal bibelot obsolète au puissant talisman de défense qui protège de la magie... Bien entendu, il a de très bonnes relations et est plutôt connu dans le milieu des mages, qu'ils soient maitre soigneurs ou nécromants. C'est ainsi que ce marchand connait Salias, par le bouche à oreille. Vous ne le verrez jamais sans ce que l'on appelle son "sac sans fond", un banal sac qui permet de transporter tout ce que vous voulez puisqu'il est enchanté pour ne pas avoir de "fond", justement. A l'heure actuelle, le sac est posé par terre dans l'herbe, et plein de babioles en dépassent.
Car oui, avec toutes ces babioles, Gidéon peut "guérir" Salias. Il n'est peut-être pas magicien, mais c'est un érudit et il s'est se servir de ses artefacts s'il le faut. Et là, il le faut puisque Salias risque d'y passer. Grâce à tout son fatras, le marchand va pouvoir enlever toute la substance néfaste des Lands qui coule dans les veines du psychomancien, et lui rendre son apparence d'origine. Mais Gidéon ne s'en arrêtera pas là, l'occasion est trop belle...

Tandis que Salias continue de pousser des cris inhumains de rage et de douleur entremêlées et que Mélanie pleure doucement assise et la tête dans les bras, Gidéon achève enfin tout ses rituels. C'est prêt!
Un éclair zèbre le ciel, alors qu'il n'y a pas un seul nuage à l'horizon... Un éclair de pure magie? Ou est-ce-que cet éclair est juste là pour rendre la scène qui se déroule plus dramatique...? Je ne saurais dire... Dans tout les cas, alors que le marchand d'artefacts se pose pour souffler un peu, Salias se met à briller comme un Soleil. On ne l'entend plus crier... Ce phénomène dura peut-être une minute, pas plus, après quoi la lumière s'éteignit, dévoilant Salias... Comme il était avant, un jeune homme. Rien de monstrueux. A côté de lui, deux flacons vides avaient été préalablement posé... Maintenant, ils étaient rempli. Le premier? Il semblait contenir du vomi... Le deuxième? A vrai dire, on ne pourrait pas définir ce qu'il y avait dedans... Des couleurs changeantes et indistinctes...

Gidéon s'empare du premier flacon, et l'avale sans hésiter. Il pousse alors immédiatement un cri de douleur et tombe à terre en se tenant le ventre. L'ADN Homo-Novus agit, son organisme se transforme... Car oui, c'est bien l'ADN Homo-Novus qui était dans le corps de Salias qu'il vient d'avaler, et dans le deuxième flacon, c'est la substance des Lands que Cheshire pourra revenir chercher, s'il en a tant besoin... Gidéon, non content d'avoir sauvé le psychomancien, en a profité pour lui voler le pouvoir des Homo-Novus grâce à son rituel. Il aurait bien aimé récupéré les pouvoirs mentaux de Salias également, mais c'était impossible, il ne pouvait pas voler cela...Le marchand d'artefacts se releva, en même temps que Salias qui reprenait ses esprits et que Mélanie qui venait de comprendre ce qu'il s'était passé. Mais trop tard. Du dos de Gidéon sortirent trois tentacules de la taille de son bras qui repoussèrent d'un coup le psychomancien et firent tomber la table. Gidéon récupéra son sac et s'enfuit sans demander son reste: il avait eu ce qu'il voulait, mais il savait qu'il serait battu par les pouvoirs mentaux de sa victime aidée par Mélanie. Autant ne pas tenter le diable, et retrouver ses confrères, ses frères de races...

A son tour, Salias se releva. Il était redevenu lui-même, les insectes en moins. Plus de reines dans son ventre... Il constata néanmoins que le Cristal elfe noir greffé dans la paume de sa main était toujours là... C'était déjà ça... Quelle horrible sensation de faiblesse! Il serait vengé un jour, ce traitre de Gidéon paiera! Mais pas tout de suite. D'abord, il fallait s'occuper de Mélanie, l'instruire. Avec son jeune âge, elle était plutôt facile à manipuler, et se révèlerait une grande alliée plus tard. Elle sauta dans les bras du mage:

- J'avais si peur monsieur, j'ai cru que vous étiez déjà mort, vous auriez du vous voir c'était horrible! Et ce Gidéon, il vous a prit votre pouvoir, il est méchant, j'espère qu'on le retrouvera et qu'on le tuera un jour!

La rage de cette jeune fille fit sourire Salias, il lui répliqua calmement:

- Ne t'inquiète pas nous nous occuperons de lui. Mais d'abord, je veux te trouver un endroit calme, loin de cette substance pour ne pas retrouver cet homme-chat fou furieux... Je pense que nous allons retourner à Clantor... C'est la meilleure solution... Viens...

Elle lui prit la main. Et ils partirent ainsi, laissant dans le vallon une table renversée, des ingrédients farfelus piétinés, un livre brûlé et un flacon fermé contenant l'étrange substance des Lands...
avatar
nobodies
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Nain guerrier
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vol, dans une vallée pas si éloignée que ça...

Message par Cheshire le Mar 14 Mai - 22:57

La pluie tomba rapidement le genre de pluie sous la quelle on a pas envie d être, le genre de pluie qui ne tombe pas d un seul coup alors que le soleil brillais et qu aucun nuage n étais a porter de vue trois minute plus tôt.

Et il commença a faire froid, extrêmement froid le genre de température par la quelle l on ne laissais pas sortir une jeune fille sans au moins son propre poids en fourrure.

Quand finalement un bruit retentit sous le fracas assourdissant de la pluie tombante un bruit de verre briser... Une fiole de toute évidence et bien sur le liquide que ce contenant semblais retenir avais disparut.
avatar
Cheshire
En formation de Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Similarste élémentaliste
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum