Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

[Pays] Narzyom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Pays] Narzyom

Message par Thurias de Narzyom le Sam 1 Fév - 12:55

Dans la bibliothèque, se trouve un livre assez ancien, la couverture est en cuir rougeâtre et le recueil en lui même doit bien contenir une 30aine de pages. Ce petit recueil documentaire s'avère assez difficile à trouver. Etant le seul recueil connu sur Narzyom, il est pratiquement indispensable si l'on veut en connaître un peu plus sur cette contrée ...

Narzyom :

NARZYOM

Histoire

Au Nord-Est du continent de Zaerod, se trouve un territoire sauvage, ou personne n'a vraiment entendu parlé d'Empire pendant des lustres. Mais tout ceci est normal, car Narzyom est un territoire qui regorge de richesse pour celui qui sait où les trouver. D'abord impressionnante par son nombre de paysages, Narzyom offre à tout aventurier ivre de paysage toute une panoplie de montagnes, de forêts, de plaines, de plateaux, de lacs mais également de canyons et d'endroits plus arides au sud. Je vais tenter ici de vous raconter l'histoire de ce pays, si toutefois, vous voulez bien y croire ...

Chapitre I : La Genèse et la Colonisation

  Narzyom n'a pas toujours été peuplé d'humains. En réalité, cette terre appartenait tout d'abord à des tribus orcs qui occupaient principalement les montagnes et canyons. Cette immense contrée était alors souvent livrée à la guerre entre toutes ces tribus. Tout ceci causa la perte de nombre d'orcs de cette région, si bien qu'il adoptèrent peu à peu un aspect plus pacifique, malgré quelques chefs récalcitrant. C'est après tous ces conflits, (que j’appellerai Guerres Orques) que débarquèrent du grand Nord les premiers colons Narzyites. Natifs du continent le plus froid qui existe, les "Extrême-Nordiques" n'arrivaient pas à subvenir au besoin de leurs communauté entre les bêtes sauvage, le froid ravageur et le manque de gibier (souvent tués par les loups ou autres prédateurs). Alors, il fut normal que les extrême-nordiques profitent de la mer de glace qui sépare le Grand Nord de Narzyom. Les colons s'établirent alors premièrement dans le nord de Narzyom. C'est d'ailleurs du chef, Ghumrhuth, que le nom de "Narzyom" vient. Il signifie en Ancien Nordique "Terre de Refuge". En effet, Narzyom s'avérait être une région du nord, mais son climat était tout de même bien plus vivable et plus clément pour une vie humaine. Les colons étaient alors des chasseurs et vivaient exclusivement de gibiers, foisonnant dans cette région sauvage. Ils étaient tous sous le commandement de Ghumrhuth, et s'étaient alors tous regroupés vers le Nord-Est de la région, où se trouvaient la majorité des fjords, plaines et forêts, pour créer ici la premier "cité" narzyite, Hogeyinm. Les premières heures des colons étaient des plus paisible et c'est à cette époque que fut élaboré la langue Narzyite à partir de l'Ancien Nordique. Ils élaborèrent leur alphabet, très différent du notre. Mais, je m'attarderais sur la langue plus tard, car, cela vaut la peine de s'y attarder. Hormis la langue Narzyites, les colons élaborèrent un art bien propre à leur nouvelle civilisation : Le Chant des Obhryeïm (En Ancien Nordique, "orbhyeïm" signifie "Exilés"). Ils élaborèrent également d'autres formes d'art des plus impressionnant et, à mon sens, injustement inconnues. A cette époque, les orcs se tenaient plutôt tranquilles, ce qui permettait aux colons de vivre sans problèmes pendant 3 siècles. Ce n'est qu'après la mort du chef Ghumrhuth que d'autres colons décidèrent de quitter Hogeyinm pour fondr leur propre clans ailleurs.

Il est a noté qu'à cette époque, les colons n'étaient pas guerriers et ne possédaient pas d'armes, hormis leurs haches pour couper le bois ainsi que leurs arcs et lances pour la chasse.

Chapitre II : La Fondation des Clans et les Premières Guerres

  Après ces fameux trois siècles de paix, où les colons s'étaient multiplié et dispersé sur tout le territoire, les troubles commencèrent à pointer le bout de leur nez. En effet, c'est à Thtronm, une clan établi à l'ouest de Narzyom, que les narzyites subirent leur première attaque : Des orcs étaient remontés jusqu'aux plaines et plateaux de cette région pour s'en prendre aux colons. Ces derniers, étant biens plus armés, parvinrent à décimer une bonne partie des Narzyites. Informé de cette attaque, le chef de clan Ishtram (Qui deviendra un héros presque légendaire dans le folklore narzyite) décida d'user les armes que les orcs avaient laissé sur les lieux de leur saccage pour forger les armes de son propre clan. Par souci d'altruisme, il envoya des messager prévenir les clans humains non loin, leur apportant les prototypes de haches et d'épées thtronmir, qui seront alors la base des futures armes narzyites. Leurs armes ressemblaient alors à des armes orques, mais évoluèrent d'une manière un peu plus raffinées. Les clans débutèrent alors une création massive d'armes, levant par ailleurs des palissades autour de leurs habitations. Les attaques orques se multiplièrent sur les clans, alors plus préparés au combat, mais nombre de clans disparurent dans ces guerres incessantes. Thtronm tint bon, car elle possédait alors les meilleurs guerriers narzyites. Ishtram avait ordonné à tout ceux qui étaient en âge d'utiliser les armes, d'apprendre à le faire : Hommes, femmes, adolescents. Le chef thtronmir avait même fait développé un art martial à mains nues, lorsqu'il vit que certains de ses guerriers se faisaient désarmés. Cependant, la vaillante défense des clans narzyites n'était pas suffisante pour faire renoncer les orcs conquérants. C'est alors qu'Ishtram et d'autres chefs de clans se consultèrent au sujet de la situation pour en venir à une décision : Il devait trouver les habitations orques et leur rendre la pareil. C'est à cette époque que les narzyites devinrent un peuple guerrier. Les chefs de clans mirent alors leur plan à exécution, pistant les orcs jusqu'à leur bastions. C'est alors que débuta la Nuit des Monts Hurlants : des centaines d'orcs périrent sous les coups des narzyites en colère et nombre de leurs bastions tombèrent. Mais quelques chefs orcs acceptèrent alors de se rendre et furent graciés par Ishtram et les autres chefs de clan. Certains orcs avaient été pris en esclavage par les clans narzyites en gage d'assurance. Mais les esclaves narzyites demeurent cependant assez libres : Ils ont une fonction de serviteur, ont nourris, logés et peuvent être affranchis par leurs maîtres. La légende d'Ishtram fut conté après sa disparition dans tous les clans, ce qui renforça la nature guerrière des narzyites. Par ailleurs, nul ne sait ce qui est arrivé à Ishtram car personne ne l'a vu mourir, ayant disparu de son clan quelques années après la paix orque.

Chapitre III : Période de Paix et Secondes Guerres

  Après cette période de guerre, les humains avait enfin fait la paix avec les orcs, (du moins, avec certains) la paix revint mais aucun clan n'oublia la guerre, formant toujours les jeunes au combat en cas de nouvelle guerre. La cohabitation orque avait apporté des faits surprenant : les semi-orcs. Après la guerre, les narzyites avaient remarqué que les orcs avec qui ils avaient appris à vivre étaient très proche d'eux. Il y eu donc un bon nombre de semi-orc dans tous les clans narzyites, et, petit à petit, presque tous les humains avaient du sang orc dans les veines. Mais vint alors la Séparation : Les orcs devenaient de moins en moins nombreux et s'étaient alors retirés dans les montagnes, sans intentions belliqueuses, afin de préserver la survie de leur race. Malgré tout, les narzyites étaient devenu un peuple hybride, même si le sang orc finissait au fur et à mesure des croisements entre humains et semi orc, par ne plus vraiment se voir, donnant simplement une teinte brune à leur peau, un visage un peu plus carré ainsi qu'une force assez extraordinaire. Le départ des orcs avait marqué les clans narzyites, bien que ces derniers passaient parfois dans les cités pour commercer avec les humains, mais ces derniers se sentait cependant plus fragiles. Cette impression de fragilité au sein des clans rendit les chefs paranoïaques et plutôt dangereux. Une longue période de paix régna sur le pays, cependant, presque aucun clan ne communiquaient entre eux, créant encore plus le fossé qui finira par engendrer les secondes guerres. C'est après avoir visité le clan de Fhyinm dans un but diplomatique que le chef du clan de Anshenm, Thuriam se rendit compte que la guerre allait éclater : En effet Shtoghnom, le chef de Fhyinm, avait fait fortifier la cité clanique et avait fait forgé bien plus d'armes que d'autres clans. Thuriam avait alors décidé de faire de même en cas d'assaut fhyinmir. Et ce dernier eût bien fait de se renforcer, car quelques mois plus tard, ils attaquèrent les clans de l'est. Thtromn était déjà fortifié, mais elle fut détruite et les thtromnir s'étaient alors exilé chez les anshenmir. C'est alors que débuta les Secondes Guerres. Anshenm contre Fhyinm en toile de fond, les clans s'affrontaient alors entre eux, parfois sans suivre aucune alliances. Après 30 ans de guerres incessantes, Fhyinm fut vaincu et Thtronm fut refondé. Dévastés, les narzyites n'avaient plus besoin de guerre pour le moment : Leur population s'était bien réduite, le clan de Fhyinm fut détruit, presque tous les membres furent tués et le gibier commençait à manquer. Mais d'autres orcs, venant du sud inexploré, firent leur apparition et mirent alors les clans à feu et à sang. Ces orcs là ne semblait pas pareils que ceux que les narzyites connaissent : Ils semblaient plus sauvages, plus malsains et peut être même plus fort. Cette période fut une des plus sombre de l'histoire de Narzyom. Les clans qui résistèrent le mieux furent Thtromn, Anshenm et Ogyinm (un clan refondé sur les reste de l'ancien Hogeyinm). La population narzyite fut encore plus réduite et les orcs du sud ne semblaient pas lâcher leurs proies. Les clans restant étaient alors partis dans les montagnes pour demander de l'aide aux autres orcs qui avaient réussit à préserver leurs cités. Ces derniers acceptèrent et joignirent alors les forces humaines pour repousser les orcs du sud dans leurs retranchements. Nombre de clans se refondèrent alors plus au sud, dans les canyons et étendues désertiques. Après 3 ans de lutte, les orcs du sud se replièrent dans les Canyons les plus au sud, que les nazryites appelleront plus tard Hälshorm (en Narzyite, "Lieu du Mauvais Souvenir").


Chapitre IV : Reconstruction et Statut Actuel

  Toutes ces guerres avaient usé les hommes, mais cela ne les aidait pas cependant à redevenir paisible. Après s'être rétablis, certains clans se mirent en guerres contre d'autre. Certes, ces dernières étaient moins conséquentes que celles que j'ai précédemment énuméré, mais une guerre fait toujours des morts. Hormis ces conflits, les clans parviennent à vivre en harmonie tant qu'ils ne se manquent pas de respect. Nombre d'orcs sont venus s'installer dans les clans humains, s'intégrant très bien parmi eux. La population des narzyite a augmenté fortement depuis les Secondes Guerres. En somme, c'est la période la plus paisible que ce peuple de guerrier peut espérer avoir.

Le livre est signé Elgon Turvhas, Archimage de Clantor.


Dernière édition par Thurias de Narzyom le Lun 3 Fév - 18:07, édité 1 fois
avatar
Thurias de Narzyom
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par Thurias de Narzyom le Sam 1 Fév - 13:22

Langue

Chapitre I : Racines

  Le Narzyite est une langue très gutturale et assez difficile à prononcer. Elle est établie sur les base de l'Ancien Nordique, mais elle a également évolué après les Premières Guerres, avec le contact orc, le vocabulaire nazryite s'est étoffé, inspiré de la langue des orcs de Narzyom. Elle s'écrit sous forme de runes, elles mêmes dérivées des runes de l'Ancien Nordique, avec quelques caractère orcs dans certains mots.


Chapitre II : Alphabet et Prononciation

  Pour bien parler le Narzyite, il faut tout d'abord en comprendre la prononciation et l'alphabet. Je débuterais par l'alphabet qui se veut assez fourni, car certaines voyelles sont des diphtongues chez nous.



Précision sur les lettres compliquées :

Th : Se prononce presque comme un 'S' commun, langue roulé, presque comme un souffle
Ll : Se prononce comme un 'L', mais appuyé. Il est très important de le marquer lorsqu'on prononce un mot comme "Athtell" qui signifie Prière, comparé à "Athtel" qui est le diminutif de "Athtelack", signifiant Couard.
Sh : Se prononce presque comme un 'Ch' commun, mais avec le fond de la bouche, moins appuyé.
I : Se prononce comme un "I" mais se prononce "YI" avant une voyelle, à ne pas confondre avec le "Y" qui se prononce "IY". Après une voyelle, il peut faire office de diphtongue ("Oi", "EI") après un "Y", cela forme une diphtongue qui donne "YI-I"
Nm : Ce n'est pas souvent que l'on peut trouver un mot dans la langue commune ou le 'N' et le 'M' se suivent, mais cela se prononce simplement "NM"
H : Le 'H' est toujours prononcé, même lorsqu'il se trouve seul.
Y : Se prononce comme "I" mais se prononce "IY" avant une voyelle, à ne pas confondre avec le "I" qui se prononce "YI".
E : Se prononce 'É'.
U : Se prononce 'OU'
R : Le 'R' narzyite se roule. La lettre dans sa forme telle que nous la connaissons n'existe pas en narzyite.
Ai : Se prononce "AY"
Ck : Se prononce comme leur 'K', cependant il est nécessaire d'accentuer le son pour le différencier.
Mots utiles :


Shathor : Bonjour
Atednas : Enchanté / Surprenant (Cela caractérise plus une surprise qu'une formule de politesse. Lorsqu'un narzyite prononce ce mot avec ou en guise de salut, c'est qu'il pense trouver en vous quelqu'un d'intéressant.)
Meyind : Au revoir
Dojron : Superbe / Magnifique / Extraordinaire (C'est un interjection positive.)
Thos Ayin : 
Adieu
Ikrenn zar ... : Je me nomme ...
Dethtan zar ... : Je suis ... (Dethtan s'utilise pour une personne, mais c'est une forme du verbe 'Uda')
Jokhi :
Homme
Jokha : Femme
Surmakar :
Chasseur
Shroov : Guerrier
Thil : Esprit
Oshyin : Père
Oshyeda : Mère
Oshiyar : Chef
Fhyirn : Frère
Jeharn : Soeur
Uda : Être
Ohthock : Avoir
Makth : Faire
Suurm : Manger
Gohurm : Dormir
Erthtan : Boire
Soikan : Regarder
Gohanm : Mourir
Linanm : Venir
Kroi : Tuer
Thilsurm : S'illuminer, s’élever. (Ce terme est utilisé lorsque l'on parle de la vie après la mort, le terme est donc dur à retranscrire, littéralement cela signifie "Esprit nourri")
Ushyirn : Merci (Attention : Un narzyite ne remercie pas à la légère ! A n'utiliser qu'au cas où l'un d'eux vous aurait sauver la vie. L'utiliser pour autre chose de plus trivial est vivement déconseillé.)
Oga : Quand, lorsque.
Shthiat : Ainsi
Ghanm : Dans, dedans
Thir : Le
Thar : La
Ther : Les
Faer :
Ça, ce (Utilisé pour un objet à la place de thir, thar)
Faerther : Ces (utilisé pour les objets à la place de ther)
Zar : Je
Oagtht : 
Tu
Udthir : 
Il
Udthar : 
Elle
Zodns : 
Nous
Oagtharm : 
Vous (Qui n'est pas utilisable pour une forme de politesse : Tous les narzyites se tutoient.)
Udtherm : Ils
Ishthtan zar : Je suis perdu

Conjugaison et syntaxe :


Le Narzyite est simple à parler dans sa forme, bien que différente de la notre dans sa syntaxe et sa conjugaison.
Pour ce qui est de la conjugaison, elle est inexistante ! Du moins, au fil de l'évolution linguistique, la langue a perdu sa conjugaison, excepté certains verbes tels que 'Uda' qui s'utilise sous son ancienne forme 'Dethtan',
qui possède lui, un sens honorifique, lorsqu'il est utilisé pour parler d'un humain, d'un dieu ou d'un être pensant. Quand à la syntaxe, quelques exemples s'imposent.

- "Je suis grand." => "Klumth dethtan zar"
  > Littéralement, ici, cela se traduirait "Grand être je". C'est donc une syntaxe adjectif > verbe > sujet.

Mais lorsque le verbe 'être' est utilisé en commun, il ne l'est pas forcément en narzyite :

- "Je suis battu." => "Ukron zar"
.  > Ici, ce serait "Battu je", le verbe être est inclut dans chaque verbe lorsque la phrase est aussi simple.

'Uda' est utilisé pour marquer le passé, avant un mot décrivant l'action :

-"J'ai été battu" => "Ukron dethtan zar."
  > Ainsi placé, la notion de passé est marquée. 'Uda' se place toujours après le verbe et avant le sujet.

Pour ce qui est du futur, il est rarement utilisé, mais c'est la seule forme qui présente une conjugaison (qui ne varie jamais d'une personne à l'autre :

-"Je le ferait" => "Faer makth-ori zar."
  > Le suffixe "-ori" est espacé d'une légère pause lorsqu'il est prononcé. 'Ori' signifie "futur".

Le sujet ne se trouve pas toujours à la fin d'une phrase. Lorsque 'ther, thar, thir' ou 'faer, faerther' sont présent pour désigner le sujet principal, il suivent alors une syntaxe proche de la syntaxe commune.

-"Les hommes avancent." => "Ther jokhi stroishtan udtherm"
  > Ici, le sujet est placé au début, mais il est important de préciser par le pronom personnel qui convient à la fin de la phrase afin de rendre le contenu compréhensible.
-"Les hommes font avancer les chevaux" => "Ther jokhi stroishtan ther khelack"
  > Ici, 'udtherm' a été remplacé par le second sujet d'une manière simple. Littéralement, cela donne "Les hommes avancent les chevaux"

Et lorsque le second sujet n'est pas désigné, il y a une autre particularité :

-"Ils les ont tués" => "Udtherm kroi uda ther"
  > Dans un tel cas, le sujet est placé avant, qu'il soit pronom personnel, nom propre ou nom commun.
-"Ils m'ont battu" => "Udtherm ukron uda zar"
[En construction]


Dernière édition par Thurias de Narzyom le Ven 25 Juil - 13:56, édité 5 fois
avatar
Thurias de Narzyom
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par Thurias de Narzyom le Dim 27 Avr - 20:01

Culte et Divinités
La religion s'avère très importante chez certains clans narzyites. Certains ne vénèrent que Ockar, le Dieu-Roi, mais certains clans sont également très pieux et regorgent de chamans aux propriétés divines peu communes. Une petite introduction à la génèse de la mythologie narzyite s'impose afin de rendre le tout compréhensible. Il est à noté que cette mythologie fût déjà présente lorsque les proto-narzyites étaient encore dans le grand nord. Leur mythologie se dit intemporelle : Le présent est autant futur que passé. Il est également à noter que la taille gigantesque d'un objet est également ridiculement petite selon la philosophie de ce culte.

La genèse

De la Grande Perle Noire ("Klumth-Abar Yoshor" en Narzyite) coulèrent dans l'espace l'essence de Krihth. Cette essence est le sang de la perle noire qui donna vie aux dieux à partir de gravats et de poussière qui volaient dans l'univers complétement vide de créatures vivantes. Alors de tous les coins de l'univers vide naquirent les premiers dieux. Ils voguèrent dans le vide et les ténèbres sans réponses ni but. Alors pendant des milliards de millions de siècles, ces derniers cherchèrent un but et une raison. Ockar fût le premier dieu à revenir à la Grande Perle Noire. Sur cette dernière, il créa à partir de gravats, un domaine conséquent, la forteresse de Yoshor Abar. La Perle Noire fût alors visité par Yone, une déesse qui, au fur et à mesure des siècles, avait elle, réussit à créer la vie dans sa matière végétale. De la sombre surface de la perle, Yone fit naître la végétation, et elle fabriqua également l'Arbre des Astres, dont les fruits étaient soleils et étoiles. Ockar, qui venait de s'apercevoir que les plantes envahissaient son monde, fut subjuguer d'enfin pouvoir observer la lumière. Il proposa à Yone de devenir sa femme et ainsi, de vivre à ses côtés, pour lui livrer également le secret de la vie. Yone accepta.

Ockar créa alors les galaxies et l'univers, le parsemant de milliard de mondes. Yone quant à elle, insuffla la vie aux divers mondes, créant ainsi l'univers tel qu'il semble être. Pendant des siècles, d'autres dieux arrivèrent à Yoshor Abar, par curiosité, puis décidèrent également de s'établir sous le regard bienveillant d'Ockar. Mais Surckuth vint un jour, et la pagaille commença à régner parmi ces êtres quasi parfait. Il avait instigué à ses pairs le désir de plus de puissance, de plus de possession. Cela engendra un clivage parmi les dieux : Ceux qui comptaient régner et user de la force que Yone et Ockar avaient dispensé pour créer l'univers, et ceux qui compter rendre cette univers et leurs créations plus viable. Une guerre éternelle débuta alors. Ockar parvint à chasser les mauvais dieux de Yoshor Abar, les obligeant à se retrancher dans un monde stérile.


Les Dieux



Ockar


Il est considéré comme le Roi des Dieux, gouvernant dans sa forteresse, il accueille sur son monde les hommes qui n'ont pas voué leur vie au mal et accorde aux guerriers mort au champ d'honneur, une multitude de vie à travers les mondes afin d'établir l'ordre là où se trouve la corruption. Il est le mari de Yone et le père de Stradnan, Othlan et Threnth.
Il est représenté avec une longue barbe, chauve avec trois yeux (deux placés anthropomorphiquement et un autre sur le front), armé d'une hache à double tranchant dorée nommée Thilbaar (littéralement : Hache d'esprit) dont les lames sont réputées pour trancher absolument n'importe quoi. Il a le pouvoir de se régénérer et de renaître à volonté tant qu'il est vénéré.


Alignement :
Ockar est perçu comme un dieu bon. Il est extrêmement populaire.

Répartition du culte :
Ockar est vénéré partout en Narzyom, excepté par les clans orcs et les clans du sud.

Symbolisme :
Ockar symbolise le chef, il est donc très important pour un chef de clan d'agir selon ses dogmes. Il représente la force, le courage, la volonté, la clairvoyance et la sagesse, mais il est également le créateur des homme et du monde sur lequel ils vivent.
Culte : Ockar est prié par toutes les castes de narzyite. Il occupe la place centrale dans le Temple des Fondamentaux. Il est prié de manière libre comme chaque dieux narzyite (Les fidèles ne pensent pas qu'un temple soit utile pour faire entendre leurs prières.). Certains rituels sont effectués en son honneur comme le kajathtal qui s'effectue chaque nuit de pleine lune par un festin, conclu d'une ode narzyite au Roi des Dieux. Ce dernier sert à s'assurer que le troisième œil d'Ockar soit dirigé vers les hommes, afin de les protéger du mal. Le rituel du thorkall est un rituel secondaire en son honneur également. Ce rituel a lieu lorsqu'un chef et/ou un chaman souhaite consulter l'avis de ce dernier avant de prendre une décision majeure. Une saignée dans un bol remplie d'une boisson rituelle est nécessaire avant qu'elle ne soit ingurgité, avant d'implorer le dieu par le chant durant une durée indéterminée. J'ai moi même put témoigner d'une transe rituelle d'un chaman narzyite après avoir début le rituel.
Bénédictions Divine et Dons Chamanique : Les guerriers narzyites pensent qu'Ockar les rend plus précis en combat et leur insuffle une volonté sans faille. Il est vrai que les guerriers narzyites s'avèrent particulièrement tenace, et ce, souvent, selon eux même, grâce à Ockar et sa bénédiction. Les chamans d'Ockar semblent être doué d'une empathie spirituelle, ressentant et percevant de manière quasi visuelle les esprit environnant. Ils sont capables d'implorer leur aide magique, permettant ainsi au chaman de lancer des sorts de guérison, de volonté, de bravoure mais ils peuvent également se servir de leur puissance pour punir un adversaire. Certains chamans, selon quelques narzyites, pourraient entrer en contact avec les vivants une fois morts.

[En Construction]
avatar
Thurias de Narzyom
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par yellowhub le Ven 11 Juil - 0:48

j'ai tout lu, Et je trouve cette création très bonne, j'aime beaucoup comment ce peuple se forme pas tout seul mais avec différent peuples (ici les orcs). c'est bien écrit et fluide, agréable à lire Wink. La partie sur le language, est excellente Very Happy, m'a rappelé mes cours d'allemand ^^


sinon si tu veux paufiner tout ça j'ai quelques idées,
- parle des différents clans (surtout les plus gros et qui dirigent l'ensemble), après les guerres on sait pas qui à survécu
- j'ai bien aimé le filon de leur arts martial et de leur utilisation de la hache, on pourrai en faire leur spécialité, comme les trolls
-peut etre une estimation de la population ?


si tu veux, je peux t'aider compléter ca (sit'as pas la foi de le faire seul) ce serai dommage de laisser ce bon départ
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par Thurias de Narzyom le Mar 15 Juil - 11:57

Merci de tes commentaires Razz Ca fait plaisir de voir que je ne bosse pas pour rien ^^,

Pour ce qui est des clans, de leurs arts martiaux, sache que le tout est encore en construction Smile Certes, ça n'avance pas très vite (dut à mes activités hors forum mais aussi dut à mes autres activités dans le forum ^^,)

En revanche, je ne ferai pas d'estimation de la population, étant donné que ce peuple ne compte pas vraiment sa population et que le vaste pays de Narzyom regorge de petites colonies abandonnées que rares connaissent. De plus, la communication entre les clans n'est pas vraiment optimale ^^,

Si tu veux me donner un coup de main pourquoi pas Smile je serai même ravi de voir un second Narzyite apparaître en Zaerod Wink
avatar
Thurias de Narzyom
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par yellowhub le Mar 15 Juil - 14:34

voudrai que j'essai de décrire un chapitre de leur histoire, ou bien que je décrive plus en profondeur leur population ?
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par yellowhub le Mer 23 Juil - 22:50

Voila enfin mon idée de rajout sur leur génie militaire, NOUVELLE VERSION
sinonj'ai essayé un max de rester un max ds ton histoire (tu verra plein de références)
j'espère que ça aidera
sinon pour le lecteur quelconque ENJOY ^^
 

 
Les Narzyites n’ont réussi à survivre jusqu’à aujourd’hui que grâce à leur puissance militaire et leur art de guerre spécifique par rapport aux autres nations qui leur a permis de rester vainqueurs.
 
Il faut se rappeler que les Narzyites proviennent d’un croisement entre les habitants du Nord et des orcs. Ils ont donc le sens de la survie et du combat dans le sang. Après la première guerre contre les orcs pendant laquelle les Narzyites eurent leur première expérience de la guerre, ils commencèrent à développer un mode combat pour mieux lutter contre les orcs (seuls ennemis pour l’instant) et entre eux.
 
Les Narzyites de par leur nature et leur histoire, utilisent principalement les attaques frontales, car de de toute manière l’Narzyom est principalement constituée de plaines donc les attaques surprises ne marchent pas. Leurs troupes sont très polyvalentes. Leur armée est organisée d’une simple manière : le plus petit groupuscule est le squadron (constitué de 5 combattants), ensuite le squade (20 membres). Un bataillon est constitué de 5 squades. Enfin une légion est composée de 5 bataillons. Ils ne disposent pas de corps de combattants spécialisés, (chaque soldat peut avoir l’arme de son choix : lance, hache, glaive…).
 
La cavalerie est quasi inexistante, seul les commandants en possèdent, ou bien les troupes de choc pour les missions suicides, ces groupes particuliers s’appellent Hinomaru qui signifie soleil sanglant, en référence aux dégâts qu’ils causent). Ils ont souvent pour mission de percer les flancs des troupes ennemis et de faire tomber le général, ou bien de missions d’extractions…
La vision nocturne des Narzyites hérité de leurs ancêtres les orcs, leur permet de conduire des opérations nocturne, ou bien tout simplement de se battre la nuit tombée.
 
Dans le passé, en défense ils n’avaient presque rien, en effet, vu que les Narzyites étaient (et sont toujours) composés de tribus semi-nomades, ils migraient souvent et de ce fait, ne construisaient aucuns bastions pour se défendre. Chez eux il était courant d’entendre : « la meilleur défense c’est l’attaque ».
Cependant avec les invasions successives des orcs et les guerres entre clans, les principales « villes » ou du moins lieu de rencontre et d’échange se sont fortifiés pour avoir un minimum de sécurité. Les Narzyites du Nord se sont sédentarisés, la ville Thtronm (la cité natale de thurias) est belle et bien une des plus grandes villes de la région, entourée de murailles. Seuls les clans du Sud n’ont pas de fortifications.
 
A la différence des orcs, les Narzyites possèdent une variété d’armes, qu’ils ont inventées, ou bien améliorée des orcs. Ils ont créé de nombreux pièges mortels ou pour immobiliser l’ennemis. Toutes leur armes sont faites pour faire le plus de dégâts possible sans nécessairement tuer l’ennemi (leurs adversaires sont encore plus terrorisés de cette manière).
 
Ces armes sont tranchantes, et pleines de pointes, surtout leurs flèches sont à plusieurs pointes donc celui atteint ne pourra la retirer sans faire encore plus de dommages. Ils favorisent les armes légères pour leur favoriser une mobilité maximale. Ils n’ont que très peu d’armure (simple veste de cuir et encore).
Ils savent aussi très bien utiliser le feu, dans les batailles qui se déroulent dans les plaines pour anéantir leurs ennemis.
 
Les Narzyites sont habitués aux terrains escarpés tels que les forêts denses et les montagnes. Ils peuvent aller en mission pendant plusieurs semaines, en mangeant un minimum (qq tranche de viande). Ils sont extrêmement attachés à l’honneur et ont un code guerrier strict, qui a été passé de générations en générations. Un soldat qui rompt ce code, serai passible de la peine capitale.
 
Les Narzyites sont surtout connus pour leur art martial particulier qui les a sauvés durant la première invasion orcs. Cet art martial appelé Kowetzu, il utilise la force de l’adversaire contre lui : se spécialise dans l’esquive des coups, et essaie de déstabiliser l’ennemis (tomber, geste inutiles qui laissera ouvert et permettra de donner un coup décisif). 
Le but du Kowetzu n’est pas tuer l’adversaire mais de le rendre incapable à combattre pour ensuite l’achever tranquillement (coup ds la colonne vertébrale, jambe cassée).
 
A l’origine c’est art martial était utilisé contre les orcs, ainsi si il était utilisé contre des humains au lieu de les blesser, ça les tuerai plutôt vu que les humains sont moins résistants que les orc.
Le Kowetzu utilise un jeu de jambe rapide et essai de prédire les mouvements de l’adversaire en se focalisant sur les muscles et les yeux de l’adversaire pour prévoir ses mouvements. Le coup final d'une lutte est souvent porté avec force dans la gorge, la nuque, la tempe ou le sternum, provoquant souvent la mort d'un humain sans protection.
 
Le Kowetzu est appris dans la seule montagne de la région qui est entouré d’épaisses forêts, par le temple d’Ishtram. Le temple d'Ishtram se trouve à 30km au nord de Thtronm et est rattaché à cette même cité. Ainsi, lorsque Thtronm est en guerre contre un autre clan, il n'a pas accès au temple.
Tous les clans envoient leurs jeunes guerriers pour qu’ils deviennent de vrais combattants. De cette manière la compétition est rude et les différents clans peuvent ainsi juger la force des autres clans.
 
Voici une illustration de ce temple reculé dans les montagnes :
http://cdn.superbwallpapers.com/wallpapers/fantasy/temple-10455-1920x1200.jpg




Il faut cependant garder en tête que les Narzyites ont presque entièrement assimilé les orcs passifs et détruits ceux qui s’opposaient à eux. Ainsi les Narzyites vivent en paix depuis presque un siècle. Ils profitent de cet âge d’or pour se développer et prendre des forces.




A celui qui lit ce livre, rester vigilent des Narzyites car le jour où ils s’allieront sous une seule et même bannière, rien ne pourra leur résister… 
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pays] Narzyom

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum