Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Leona Burgan, une banshee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Mer 26 Fév - 11:34

Coucou tout le monde !

Deuxième fiche perso que je fais. Bien plus longue que la précédente (trop longue ?). Si ça vous saoule de lire toute l'histoire, ne lisez que le chapitre I et II, je pense que ça devrait suffire. Smile


Identité :

Nom : Burgan

Prénom : Leona

Surnom : « Sorcière »

Age : 24 ans

Sexe : Féminin

Race : Humaine

Classe : Banshee

Métier : Aucun

Alignement : Neutre bon


Pouvoirs, capacités :

Pouvoir de séduction :

Elle est est capable d'obtenir tout ce qu'elle veut des êtres humains du sexe opposé car en tant que banshee, elle a un pouvoir de séduction incroyable. Son pouvoir ne fonctionne pas sur les autres races.

Pouvoir de création :

Elle peut créer des objets à partir d'éléments de la nature. Mais plus ce qu'elle créé est important, plus cela la fatigue. Et toutes ses créations sauf si on les détruit vivent éternellement. 

Messagère de mort :
Elle sait lorsque quelqu'un doit mourir et pour l'annoncer, elle chante ou crit. Donc si vous l'entendez chanter un mélodie macabre au début d'un combat cela signifie que tout le monde n'en sortira pas indemne.

Pouvoir de lumière :

Elle peut créer des boules ou des formes jaunes et lumineuses. C'est ce qu'elle utilise au combat.

Équipement : Juste une petite bourse d'or.

Description physique :

Leona a le teint diaphane, si ses joues n'étaient pas rosées pour prouver sa bonne santé, on pourrait croire qu'elle est un cadavre. Ses cheveux sont blonds, ondulés sur les longueurs et s'arrêtent en dessous de ses fesses lorsqu'ils sont noués en tresse, c'est la coiffure qu'elle adopte le plus souvent car elle est plus pratique. Son visage est assez enfantin pour son âge, ses yeux bleus lui donne un air innocent et son regard est perturbant car très profond. Elle a un grand front, un petit nez, parfait à peine recourbé et des lèvres toujours roses comme si on les avait mordues, plutôt fines mais ourlées. L'ensemble de son visage est très harmonieux et évoque la douceur et la bonté. Elle mesure 1m65, elle est donc de taille moyenne et ses courbes sont agréables à observer. Leona a un cou fin et élégant, des épaules assez étroites, des bras charnus et des seins de taille correcte, adaptée à sa silhouette. Sa taille est très marquée, le dos cambré et elle a une magnifique chute de reins avec des fesses bien rebondies. Elle porte généralement de longues robes blanches qui s'arrêtent juste au-dessus de ses chevilles. Ces robes sont tantôt en dentelle, tantôt en soie, parfois légèrement transparentes.

Leona Burgan:

Description mentale : 

Leona est une jeune femme douce et sereine. Elle aime être utile et servir de nobles causes. Pour elle il est inconcevable d'assassiner quelqu'un d’innocent. Elle a tendance à se montrer un peu trop protectrice avec les gens qu'elle chérit. C'est une personne pleine de vie, drôle et joyeuse, la plupart des gens aiment l'avoir à leur côtés. Cependant elle ne recherche plus la compagnie, elle est un peu solitaire mais lorsqu'elle se décide à se sociabiliser : elle est très agréable. Elle est très proche de la nature et des animaux, elle n'a jamais habité en ville, seulement un village de taille moyenne mais désormais elle vit seule dans une maison qu'elle s'est aménagée elle-même en forêt. Elle ne retourne en ville que pour se réapprovisionner de temps en temps ou pour venir en aide aux aventuriers ayant une quête à accomplir. Leona est un peu tête en l'air, la plupart des gens la prennent pour une idiote à cause de ce défaut alors qu'elle est plutôt maline. D'ailleurs c'est une des seules choses qui peuvent mettre Leona en colère, elle déteste qu'on la sous-estime. Elle supporte mal qu'on lui refuse ses petits caprices d'enfant donc est un peu manipulatrice avec les hommes mais elle évite d'abuser de son pouvoir de séduction car elle s'en veut toujours après coup.

Histoire :


Chapitre I:

Leona est une banshee. Dès sa naissance c'était évident, à peine sortie du ventre de sa mère et s'amusait déjà à créer de petites boules de lumière jaune encore faiblardes entre ses petites paumes à peine ouvertes. Sa mère la regarda avec un désespoir sans nom. Alors sa fille aussi serait une banshee, tout comme elle... Elle admira le magnifique enfant qu'elle tenait dans ses bras, ses yeux se remplirent de larmes et elle serra sa fille dans ses bras en étouffant quelques sanglots. Puis elle la regarda à nouveau, pleine de tendresse et en lui caressant le visage commença à chanter ce qui allait devenir la berceuse de sa progéniture mais aussi le message de mort qu'elle aurait à annoncer toute sa vie.

« Ô, cruelle Destinée !
La mort tu dois crier.
Messagère damné,
Voici ta mélopée :


Bientôt sous la terre
Un être se trouvera,
Et le souffle du cimetière
Bientôt le touchera. »

Souvent, les pouvoirs de ces macabres créatures n'étaient pas héréditaires mais chaque banshee devait se préparer en enfantant à donner naissance à une autre banshee. Ainsi, la première berceuse que chantait la mère à leur fille serait la mélodie que cette dernière entonnerait à chaque fois que quelqu'un serait sur le point de mourir, et ce pendant toute la durée de son existence.

Le père de Leona contempla le spectacle de cette femme aux cheveux couleur des blés qu'il aimait tant qui donnait le sein à son bébé, la chair de sa chair. Et pourtant, ce petit bout était magique. Lui, simple humain était si heureux et si fier d'avoir pu engendrer un être aussi incroyable qu'une banshee. Il s'approcha de sa fille pour l'observer de plus près. Les grands yeux bleus du nouveau né qui étonnamment étaient déjà ouverts se posèrent sur lui et la petite lui sourit. L'homme émut, lui embrassa le front puis regarda sa femme les yeux emplis d'amour et lui dit ému « C'est notre enfant. » La femme acquiesça et décrocha enfin un sourire de joie. Elle allait tout faire pour que cette petite soit heureuse.


Chapitre II:
Leona était le seul enfant que le couple ai jamais eu, il la protégèrent et la choyèrent. Elle reçue une bonne éducation et ne manqua jamais de rien. Elle appris à maîtriser ses pouvoirs de banshee et se fit à l'idée de hurler ou de chanter malgré elle cette complainte à chaque décès environnant. Sa mère avait prit soin de mettre sa fille à l'aise sur sa condition pour qu'elle supporte mieux les railleries des autres enfants qui la traitaient de « sorcière ». Elle ne s'entendait bien qu'avec des garçons car les filles jalousaient sa beauté et prétendaient toujours que si elle était si bien entourée ce n'était seulement parce qu'elle jouait de son pouvoir pour avoir des amis. Bien évidemment c'était un mensonge, quiconque s'intéressait à la petite fille découvrait qu'il s'agissait d'une adorable enfant, douce, bienveillante et à l'écoute.


Chapitre III:

La mère de Leona était la banshee de la plus riche et renommée famille du village. C'est pour cela qu'elle ne chantait plus que pour ses proches ou pour les membres de la famille Talduïn. La femme était également la conseillère de la famille, elle avait fini par être acceptée comme l'une des leurs. Elle était même la marraine de leur plus jeune fils qui était à peine plus âgé que la petite Leona. Son père travaillait pour ces gens. Il s'occupait de tout et de rien, en fait il dirigeait plus le personnel qu'autre chose. Lui aussi avait trouvé une nouvelle famille dans ce foyer.

Une nuit d'hiver, alors que le vent glacial faisait trembler les vieilles maisons, deux cris aigus percèrent le silence dur et froid qui régnait dans le village. Deux cris de femmes qui comme à l'unissons annonçaient la mort.

Leona s'était réveillée en hurlant à plein poumons. Simplement, ce n'était pas un cri dont elle avait l'habitude. Celui-ci avait coupé sa respiration, tout ses muscles s'étaient contractés et le sang battait à ses tempes comme jamais. Elle repoussa sa longue chevelure blonde qui brillait dans les rayons de la lune d'argent de ce soir là et se leva tremblante, persuadée qu'il était arrivé un grand malheur. Elle avait entendu le cri de sa mère également, il s'agissait forcément de l'un de ses proches, Leona imaginait déjà le pire. Elle couru jusqu'à la chambre de ses parents qu'elle trouva vide. Elle appela frissonnante « Maman ? Papa ? ». Un long silence s'en suivi comme si Zaerod tout entier avait arrêté de vivre. Elle descendit les escaliers pour arriver au salon, de plus en plus inquiète. Elle appela à nouveau « Maman ? ». Elle sentit un courant d'air glacial lui parcourir l'échine et remarqua que la porte d'entrée était ouverte.

Elle sorti en chemise de nuit, sans même prendre la peine d'enfiler des chaussures. Elle marcha dans la neige qui crissait sous ses pieds et qui lui brûlait sa peau. Elle entendit des plaintes de femme, puis des cris déchirants. Ceux de sa mère. Des gens commençaient également à sortir de chez eux pour voir de quoi il retournait. Puis Leona sentit une odeur de bois qui brûle, un feu, quelque part. Il y avait un feu, un gros feu. Elle leva les yeux au ciel et vit une fumée épaisse noire couvrir le ciel qui semblait s'échapper de derrière sa maison. Elle courut aussi vite que ses jambes le lui permettaient.

Le souffle haletant elle arriva devant la grange qui appartenait à la famille Talduïn, elle était en feu. La moitié du village était déjà là, essayant d'éteindre les flammes tant bien que mal. La fumée faisait tousser Leona qui tentait de trouver ses parents à travers toute cette cohue.

Puis elle fini par apercevoir un groupe de personne en cercle, un peu à l'écart de l'action, elle s'approcha le cœur battant. Un homme se retourna vers elle et lui bloqua le passage « Non petite, tu ne veux pas voir ça, file chez toi. ». Leona encore plus paniquée apperçue sa mère agenouillée par terre, le visage recouvert de larmes à travers l'épaule cet homme. « Maman ! » hurla-t-elle. Cette dernière ne releva pas la tête et gardait les yeux rivés sur le sol. « Maman ! » L'homme la saisit contre lui pour l’empêcher d'avancer et la ramener chez elle, il avait déjà passé la grange quand Leona plaqua ses mains contre son torse et lui envoya une faible charge de lumière qui suffit à le propulser à quelques mètres.

Elle courut à nouveau en direction de sa mère criant à en perdre la voix « Maman ! ». Deux hommes se retournèrent vers elle mais cette fois il ne l'empêchèrent pas de passer. Leona était terrorisée. Elle fini par voir sa mère à genoux, les vêtements en lambeaux et noirs de suie, pleurant comme pour toutes les morts de la terre qui ne regardait non pas le sol mais son son mari.

Le père de Leona ou plutôt son corps était allongé dans la neige, brûlé, la chair à vif sur tout le flanc gauche. Elle tomba, ses genoux heurtèrent le sol avec fracas, elle crut un instant qu'elle était de verre et que tout son être venait de se briser en morceau.
Elle ne pouvait détacher ses yeux du visage de son père brûlé de moitié. Horrifiée par la scène elle poussa un cri qui retenti dans tout le village et fondit en larmes.
« Il est mort comme ça ? » Parvint-elle à chevroter en s'adressant à sa mère. Cette dernière ne répondit pas et continua à pleurer. Un homme lui dit « Non, il a très certainement du s'étouffer avec la fumée. C'est ça qui à causé sa... Enfin il aura brûlé après. ». La jeune fille s'étouffa presque à force de hoqueter. Le père de la famille Talduïn fini par prendre les choses en main et ramena les deux femmes chez lui, donna sépulture au père de Leona et prit soin d'elles en attendant que le traumatisme s’atténue un peu.

Quelque temps plus tard, la mère de Leona remercia le père Talduïn mais lui expliqua qu'elle révoquait parfaitement ses pouvoirs de banshee à partir de maintenant et qu'elle refusait de rester auprès d'eux si elle ne pouvait plus tenir son rôle. Le fait est que les banshee n'ont pas ce droit. Lorsqu'elle s'engage auprès d'une famille, elle leur doit fidélité jusqu'à sa mort. Leona, comprenant la douleur et le traumatisme de sa mère qui avait vu mourir ses deux parents et son mari et qui avait annoncé leur mort proposa de prendre sa place dans la famille. Le père accepta et la mère de Leona, après avoir embrassé sa fille s'en alla rejoindre sa sœur, une vieille fille qui s'était retirée dans les montagnes.


Chapitre IV:

Leona avait 16 ans quand elle devint la banshee de la famille Talduïn. Au début les souvenirs de l'accident de la grange la hantait en permanence mais le temps fini par calmer sa douleur et elle termina par apprécier sa nouvelle vie. De plus elle tomba amoureuse de Rohan Talduïn, le plus jeune fils de la famille. Ils s'aimaient et s'étaient jurés de se marier une fois que Rohan aurait terminé ses études de magie.

L'année des 20 ans de Leona, une épidémie se déclara dans la région. Une grippe très virulente qui emporta un très grand nombre de personnes. Ainsi, la famille Talduïn, touchée par cette épidémie vit disparaître à tour de rôle la grand-mère, la mère, les deux filles et un des trois fils. Évidemment, à chaque décès Leona poussait un hurlement strident ou chantait sa funèbre comptine. Le père de la famille, fou de chagrin se mit à accuser Leona de sorcellerie, à raconter que c'était elle qui causait toute ces morts. Qu'elle se vengeait de la mort de son père dans leur grange. La jeune femme ne savait que faire sous ces accusations. Elle se tourna donc tout naturellement vers Rohan, en espérant y trouver du soutient. Ce dernier ne croyait pas en sa culpabilité mais connaissait trop bien son père, il ne démordait jamais de cette idée maintenant qu'elle avait germé dans son esprit. Il lui dit de fuir avant qu'il ne lui arrive malheur, que le destin finirait par les réunir à nouveau. C'est alors déchirée que Leona quitta son village, l'âme en pleurs.


Présent :

Leona vit seule dans la forêt depuis quatre ans. Par choix, parce qu'elle préfère désormais la solitude mais aussi pour se protéger. En effet, quand certaines personnes cupides et mal attentionnées ont découvert le pouvoir de création qu'elle possédait, ils ont voulu l'enlever pour la séquestrer et la forcer à créer de l'or pour eux. Leona prend moins de risque en vivant dans la forêt. Et puis elle aime énormément la nature et apprécie la compagnie des animaux sauvages. Elle rend visite à sa mère et sa tante de tant à autres.

Objectifs :

Leona espère retrouver Rohan. Elle n'espère plus rien de leur relation mais aimerait simplement voir ce qu'il est devenu car il reste un être cher à son cœur.

Un des rêves d'enfant de Leona est de créer des espèces animales encore inexistantes. A ce qui paraît cela est impossible, mais elle consulte énormément de livres sur les chimères etc. à la bibliothèque de Clantor lorsqu'elle y va et est persuadée qu'elle y arrivera un jour.


Dernière édition par Brajkina le Jeu 27 Fév - 9:36, édité 6 fois
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Mortelune le Mer 26 Fév - 12:09

Hello !

Quelques petites remarques.

- Je ne vois pas les différents chapitre de l'histoire de Léona ! Y'a rien dans les spoilers !
- J'ai du mal à envisager une banshee avec l'alignement Bon, mais ça n'engage que moi ! Il me semble que c'est quand même un fantôme à la base ou un être maudit. Mais bon, why not à la limite...
- Je trouve ton pouvoir de création bien fumé comme il faut... J'ai peur que ça soit un peu abusé quand même et j'ai du mal à voir la légitimité de ce pouvoir chez une banshee dont le principal pouvoir est sa voix. Mais cela dit comme j'ai pas accès à l'histoire, peut-être que ça tient la route.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Mer 26 Fév - 12:21

Salut !

Alors :

- Ça devrait être réparé.

- Une banshee n'est pas forcément un être maudit. Il s'agit simplement d'une femme qui annonce la mort avec différents pouvoirs comme notamment celui de créer des être vivants. L’alignement ne me paraît donc pas farfelu.

- Comme je l'ai précisé, plus ce qu'elle créé est important plus ça la fatigue, elle n'utilise donc presque pas ce pouvoir. Et puis c'est bien pratique pour qu'elle puisse s'acheter des trucs dans la mesure où elle n'a pas de métier et qu'elle vit seule dans une forêt. Comme elle ne fait que rarement des quêtes, le fait qu'elle puisse créer de l'or est pratique mais ne t'en fais pas, elle ne va pas se mettre à créer des putains de monstres qui déchirent tout. x)
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Emy le Mer 26 Fév - 12:41

J'aime beaucoup ton personnage, et l'idée qu'elle annonce la mort. A vrai dire, je ne savais même pas que ça existait, ce genre de personnages ! Very Happy

Ses pouvoirs me semblent bien corrects, et tu sembles savoir jouer de façon fair-play donc je n'ai pas peur pour le pouvoir de création, puisque je suis sûre que tu sauras le gérer à bon escient !

L'Histoire est très bien écrite, j'ai même failli lâcher une larme quand le père est mort (oui, je suis une vraie madeleine qui pleure pour rien !) Ton histoire tient bien la route, mais je pense tout de même que 24 ans c'est un peu tôt pour savoir gérer une magie aussi puissante, non ? Certains mages mettent beaucoup plus longtemps que ça pour apprendre de tels sorts, et la magie, même innée prend un certain temps à être contrôlée. C'était la seule remarque que j'avais à faire ^^'
avatar
Emy
Princesse du Nord


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Adolescente, Esprit
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Mer 26 Fév - 12:50

Effectivement, Leona est encore très jeune. Elle a réussit à contrôler sa magie mais elle est encore relativement faible et sert surtout de défense contre les agressions. Elle n'infligera donc pas des dégâts colossaux à cet âge là. C'était une bonne remarque. Smile
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Emy le Mer 26 Fév - 12:55

Dans ce cas, ça va Very Happy J'aime beaucoup ton personnage !
avatar
Emy
Princesse du Nord


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Adolescente, Esprit
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Mer 26 Fév - 12:57

Merci beaucoup ! Je suis contente qu'il te plaise, en plus je t'avoue que j'ai pensé à toi quand j'ai écrit le passage un peu dramatique de la grange. :p
Et heureuse de t'avoir fait découvrir les banshee. ^^
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Asarhed le Mer 26 Fév - 13:01

Magnifique légende celtique que voilà!
J'aime bien l'idée d'une banshee. C'est original, et je n'ai encore vu personne en faire une... Dommage d'ailleurs. Tu sais, j'aime beaucoup les personnages originaux. Le tiens me plaît beaucoup ^^
avatar
Asarhed
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Mer 26 Fév - 13:53

Je suis fan des légendes celtique et nordique. La banshee s'imposait donc tout naturellement. Heureuse qu'il te plaise !
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Mortelune le Mer 26 Fév - 14:08

J'ai tout lu ! ^_^

Je reste toujours circonspect quant au pouvoir de création. Même s'il fatigue la banshee, c'est quand même énorme. Peut-être pourrais-tu le limiter à des objets non vivants ? Bon après je suis pas modo hein donc j'ai rien à exiger non plus :p

Et j'ai une petite question (parce que je suis pinailleur et chiant). Si Leona peut user de son pouvoir de charme sur les hommes et qu'elle "est capable d'obtenir tout ce qu'elle veut des êtres humains du sexe opposé car en tant que banshee" pourquoi n'a-t-elle pas exigé du père de famille Talduin qu'il cesse de la harceler, ou encore pourquoi n'a-t-elle pas influencer Rohan pour qu'il parte avec elle ?
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par commender003 le Mer 26 Fév - 14:35

Alors, moi j'aime bien l'histoire, je trouve que le personnage est intéressant et sympa.

Mais, deux remarques:
-D'où vient son pouvoir de création? De sa condition de banshee? Un autre pouvoir inné? J'ai pas réussi à trouver, après c'est peut être moi qui suis idiot, c'est même fort probable ^^
-Je rejoins Mortelune, son pouvoir de séduction semble inexistant dans ton récit

Après c'est des détailles, moi j’attends de la croiser en rp!
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Jeu 27 Fév - 9:52

Mortelune a écrit:J'ai tout lu ! ^_^

Je reste toujours circonspect quant au pouvoir de création. Même s'il fatigue la banshee, c'est quand même énorme. Peut-être pourrais-tu le limiter à des objets non vivants ? Bon après je suis pas modo hein donc j'ai rien à exiger non plus :p

Et j'ai une petite question (parce que je suis pinailleur et chiant). Si Leona peut user de son pouvoir de charme sur les hommes et qu'elle "est capable d'obtenir tout ce qu'elle veut des êtres humains du sexe opposé car en tant que banshee" pourquoi n'a-t-elle pas exigé du père de famille Talduin qu'il cesse de la harceler, ou encore pourquoi n'a-t-elle pas influencer Rohan pour qu'il parte avec elle ?
Après réflexion tu as raison. Même si je ne comptais pas utiliser ce pouvoir de manière abusive, ça fait quand même un peu beaucoup OP. Donc j'ai corrigé ça. ^^
commender003 a écrit:Alors, moi j'aime bien l'histoire, je trouve que le personnage est intéressant et sympa.

Mais, deux remarques:
-D'où vient son pouvoir de création? De sa condition de banshee? Un autre pouvoir inné? J'ai pas réussi à trouver, après c'est peut être moi qui suis idiot, c'est même fort probable ^^
-Je rejoins Mortelune, son pouvoir de séduction semble inexistant dans ton récit

Après c'est des détailles, moi j’attends de la croiser en rp!

Merci. Smile
Effectivement, le pouvoir de création (d'êtres vivants et d'objets inanimés) est un pouvoir propre à la banshee de base. Et oui, cela semble inné. Je te quote Wikipédia "Sa magie est telle qu’elle peut créer des armées, changer l’eau en vin, transformer des pierres en moutons et des fougères en porcs, elle peut aussi faire de l’or et de l’argent.".


Et pour vous répondre à tout les deux sur la question du pouvoir de séduction :
En effet, je n'ai pas tellement développé l'idée dans mon histoire parce que je n'avais pas envie de parler du personnage de cet angle-ci. Cependant je peux répondre à tes questions Mortelune. Le père Talduïn est si malheureux qu'il sombre dans une sorte de folie paranoïaque. Il aurait été impossible pour Leona de le raisonner et ce même avec son pouvoir de séduction puisqu'il n'est plus lui-même de base. Et elle n'a pas cherché à convaincre Rohan pour qu'il parte avec elle parce qu'il était encore dans son école de magie et qu'il était un des deux seuls fils qu'il restait à son père. Leona est quelqu'un de bienveillant et qui cherche le bonheur des autres. Elle aura donc fait passer le bonheur de Rohan et son père avant le sien. (Et puis elle le devait bien au père Talduïn qu'il l'avait recueillie auparavant.)


Voilà, voilà, j'espère que ça vous convient, n'hésitez pas si vous avez d'autres questions. ^^
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Mortelune le Jeu 27 Fév - 10:20

Merci pour ces précisions !

Du coup je ne trouve rien d'autre à redire ! C'est parfait de mon point de vue !
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par commender003 le Jeu 27 Fév - 13:03

+1 Mortelune, c'est nickel, excuse moi pour mes questions, je ne connaissais pas grand chose aux Banshees.
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Ven 28 Fév - 1:50

Au plaisir de RP avec vous alors ! ^^
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par MrGoms le Ven 28 Fév - 14:11

j'aime bien l'histoire, elle est bien écrite, complète. Ton personnage est original du fait de son pouvoir annonciateur de mort, et tu as expliquant par la suite son pouvoir de création. Donc voili voilou, j'ai rien à dire moi ^^.

A bientôt en RP ! Smile
avatar
MrGoms
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Brajkina le Dim 2 Mar - 14:34

Wow, merci pour ce florilège de compliments, ça me fait très plaisir. ^^
J'ai hâte de jouer ce perso, tu le croiseras donc peut-être bientôt en RP. Smile
avatar
Brajkina
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leona Burgan, une banshee

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum