Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Dim 21 Sep - 22:35

Nom :  Akarim Göreth, fils de Azarkim Göreth et d'Eleradelle Tuminar


Classe : Druide


Race:  Elfe sauvage, dit « Graine de Sylvareth » (fanatiques pro-nature)  du nom de l'Archidruide Ménélas Sylvareth


Âge : 525 ans


Entités  vénérées : Vénère officiellement le corbeau, mais aussi secrètement Verdanna, déesse de la Nature.




Caractéristiques physiques :


Comme la plupart des elfes, Dandariel est élancé et agile.

Il a les cheveux longs oranges qui caractérisent les elfes sauvages à maturité, et les yeux verts pâles. Son visage est plutôt long, avec un nez assez fort.

Il est doué d'une ouïe hypersensible qui lui donnes des migraines inimaginables.


Relations :

Comme les autres « Graines de Sylvareth »sous le règne de l'Archidruide  Ménélas Sylvareth, , il défend une idéologie fanatique qui prône la supériorité de la race sur celle des autres par le seul fait qu'elle respecte  la relation avec la Nature et son émancipation.

Mais, il n'a  vu que trop de guerres, d'exécutions sommaires et de violences justifiées pour la « noble cause ». Ça l'a rendu plus tolérant que la plupart des adeptes.




Caractéristiques mentales (surtout des handicaps) :


Son ouïe sur-développée (à force de la solliciter peut-être) lui cause un handicap mental qui le fragilise : il développe des migraines et des affectations nerveuses qui font de lui un être à caractère inconstant.  

Si on attaque la nature en général, qu'il s'agisse de la flore ou de la faune, alors il s'emporte facilement et ne cache pas son mépris et son racisme en vantant la « race supérieure » etc. Mais dans les circonstances normales, il est plutôt discret, et essaie d'être tolérant, ou du moins,  paraître…

Sa santé mentale est donc assez fragile : ajoutez à cela sa vénération secrète pour Verdenna qui le pousse jusqu'à se fabriquer une statuette de la déesse en l'adorant en cachette dans un livre protégé par un enchantement.

Il est claustrophobe.

Il a une attirance irrésistible à la musique… il est facilement charmé par les sons mélodieux.  Il n'hésitera pas à devenir téméraire pour voir l'origine d'une si belle mélodie...

Étant thérianthrope, de mère en fils, il a tendance à faire du dédoublement de la personnalité avec son deuxième moi : le corbeau.

Personnalité du corbeau : Intelligence d'un savoir ésotérique millénaire (donc sa 2e personnalité est hautaine et mystérieuse)…

Manque d'empathie pour ceux qui ne sont pas de sa race.

Il peut être imprudent sur le choix de ses plantes lorsque son état mental est affecté.

Ses migraines atroces le poussent à rechercher des plantes qui le soulageront.  Il est souvent tenté de prendre la raconite. C'est un puissant analgésique qui a par contre le grand défaut de créer une très grande dépendance...



Aptitudes :


Habile à l'arc, se débrouille avec son bâton et sa dague.

Il peut se transformer en corbeau (par contre le corbeau qu'il incarne
n'a aucun pouvoir hormis celui de voir, entendre et voler).  

Les difficultés reliés aux plantes sont largement réduites

Sa magie permet de purifier, détecter, lire la magie, faire de la lumière, animer, apaiser, dissimuler, bref d'avoir pas mal toutes les aptitudes des plantes et des animaux dans le monde de Zaerod, en plus d'influencer sur les 4 éléments habituels, eau, terre , air , feu.




Possessions :

Un Bâton en Bois de Fer indestructible avec une sphère de Silice et de Béryl de Puritas pour mieux assommer (dureté du Béryl)

...et pour mieux absorber la magie des éléments (capacité du Béryl de Puritas à absorber les particules lumineuses du soleil en particulier).    

Arc et carquois

Un petit poignard- pour le combat rapproché

Armure de cuir naturelle

Ceinture et souliers de cuir

Faux livre scellé par un enchantement avec la statuette de la déesse Verdanna dedans.

Parchemin de sorts

Quelques pièces d'or

Sac à herbes fait d'un tissus totalement imperméable :

bourrée de raconite séchée, l est un des seuls de sa race à communiquer avec d'autres races entre Zaerod et les Îles vertes. Il est le seul lien entre les deux mondes.  Il se doit d'être diplomate…


...et de fibusine pour réduire la douleur, une plante qui calme un peu la douleur sans créer de dépendance. Mêlée à de l'alcool elle est reconnue pour être efficace contre la douleur.

Il transporte ces plantes, car il sait qu'il devra peut-être s'en servir à Cantor pour supporter ses migraines de plus en plus insupportables, car il ne sera plus dans son milieu naturel, et l'adaptation sera difficile.

Un familier corbeau pour garder un contact avec l'esprit du corbeau (et puis en plus c'est un ami pour la vie!)




Histoire:

Naissance de Dandariel sur l'île des Corbeaux situé en dehors de la zone connue des Îles-vertes.  En fait il s'agit d'une de ces îles, mais trop petites pour être répertoriées. C'était en fait l'Archipel des Îles-vertes.

Son père, Azarkim, avait déjà été au service de Sylvareth, Grand souverain des Îles-vertes, dans des fonctions assez importantes au sein de la Haute Instance Elfique.  

Cependant, il a été écarté du système politique car il se faisait vieux et l'Archidruide lui aurait donné son congé pour faire place à un jeune fanatique extrêmement impliqué pour la cause. Xamift, prêt à tout pour servir son Maître était jugé impitoyable dans les sanctions qu'il proposait contre les « races inférieures ». D'ailleurs  une exécution punitive de très grande ampleur contre les Elfes sombres a pu voir le jour grâce à son ardeur à combattre l'ennemi et à sa persuasion à ranimer la flamme de la Haute Instance Elfique.  Il en fut désormais le chef.   

Lassé, désœuvré et humilié, Azarkim sombra dans un ennui morbide absolu, et ne trouva de soulagement que dans sa collection des vins fins des Îles vertes.  Il dilapidait ainsi tout son héritage en buvant les meilleurs vins provenant des vignes des terres de ses ancêtres: des siècles et des siècles  en plusieurs générations de cultures de vignobles se terminaient dans son estomac avide et son cerveau malade.  

Évidemment cette situation affectait beaucoup le jeune Dandariel.  Son père était devenu une coquille vide taciturne et avinée. Sa femme dut reprendre le flambeau de la responsabilité familiale sans devoir affronter une quelconque misère matérielle contrairement aux Nains, Humains, Orques, ou ces Elfes sombres, qui étaient toujours en perdition . Les elfes Verts ne manquaient de rien : tout était dans la nature...

Éléradelle, s’occupa de l'éducation générale de Dandariel concernant la magie druidique et la thérianthropie .

Le caractère de son père n'alla pas en s'améliorant.  Il devenait despotique, insupportable et paranoïaque : il était assuré que Sylvareth voulais l’éliminer ainsi que sa femme et son fils de peur qu'un quelconque secret d'état ne s'ébruite au sein de l'île du Corbeau.

Rien de pire de mourir d'ennui pour un elfe qui peut vivre 800 ans.  Il tenta de se suicider à quelques reprises lorsqu'il venait à manquer de vins dans sa collection, puis un jour il disparu sans jamais réapparaître.  La nouvelle fit du bruit dans le village de l'Île du Corbeau, et plusieurs approuvèrent la théorie d'un complot d'état visant à l'éliminer.  

Non, Azarkim n'était peut-être pas si paranoïaque qu'il en avait l'air. Il savait que sortir du régime politique et despotique de Sylvareth était extrêmement risqué, même si c'était le grand chef de cet état qui lui donnait son congé.  En réalité une certaine crainte régnait au sein de la magnifique ville de Puritas.  Étrange contraste : Un despotisme totalitaire au sein d'un des plus beaux paradis zaeordien qui puisse exister.  Par contre, les Elfes verts ne semblent pas s'en plaindre.  Et, au dire de certains, ils étaient majoritairement d'accord avec les politiques extrêmes de ce gouvernement.  Ils tenaient à garder ce patrimoine intact...

En grandissant, Dandariel se familiarisait avec son milieu, puis fut désigné parmi les messagers officiels de Sylvareth à Puritas.  Il avait la tâche délicate de parcourir Zaerod à la recherche d'information susceptible d'intéresser le souverain.  Les Îles-vertes sont de très anciennes forêts qui n'ont jamais été souillées par personne, c'est pourquoi Sylvareth, ne voulu ménager aucun effort pour garder ces forets intactes.  Il engagea donc une équipe de messagers dans tout le monde de Zaerod pour veiller à ce que rien ne menace l'intégrité des Îles-vertes.  En fait, il s'agit plus d'un système d'espionnage que de la simple messagerie.  Il fallait surtout faire preuve de … diplomatie, ce mot inconnu de Ménélas Sylvareth !

La faune et la flore de l'Ile du Corbeau était à peu près identique à la jungle de l'Ile de Puritas.  Et abritait en elle un ancien temple dédié au Corbeau.  Dandriel s'y retrouva souvent pour méditer, et s'exercer à la thérianthropie.

Donc vers l'âge de 170 ans, notre jeune elfe, se retrouvais seul avec sa mère et ses compagnons de l'île.  Un jour, Un certain Gruxal, le père d'un d'un de ses compagnons, avait frappé à la porte pour annoncer une nouvelle alarmante : lui et sa mère étaient en danger et on aurait choisi de les éliminer pour secret d'état.  On ne sait pas s'il s'agissait d'une rumeur , d'une fausse alarme orchestrée par des jaloux, ou bien de la vérité . Mais il ne faisait plus bon vivre dans l'Ile du corbeau.

C'est au cours de cette fuite à travers les archipels pour atteindre Le Grand continent que sa mère fut sauvagement violée et tuée…il la retrouva ainsi alors qu'il était en pleine recherche de plantes dans les environs :   il aurait reconnu un membre politique de Sylvareth. Il fallait déguerpir !

Il décida d'aborder une île minuscule de l'archipel, à mi chemin entre Puritas, et le continent de Zaerod et se terra dans une grotte située près d'un volcan éteint, et passa le reste de son temps à méditer sur la magie druidique et en expérimentant cette magie sur les quatres éléments : feu, air, eau, terre.  Il passa quelques siècles ainsi, à s'exercer et à communiquer avec ses seuls amis : les animaux… Parfois il visitais les îlots environnants, et s'exerça aussi à parfaire sa thérianthropie.  Il eut beaucoup d'amis corbeaux.  D'ailleurs il s'est fait un ami corbeau… C'était devenu son familier.

Cependant, ce corbeau lui annonça la nouvelle qu'il était cette fois bien repéré par Sylvareth et que sa vie était menacée.

Il décida alors quitter à jamais les Îles vertes et tenter de vivre à Clantor.  Sa nature d'elfe druidique l'empêchait de tomber dans la famine, mais il eut bien du mal à trouver un endroit où vivre. Et c'est dans une taverne qu'on le retrouve avec ses bagages, à la recherche d'une chambre pour une nuit . Il entendit tous ces gens autour de lui jacasser, rire et crier,  puis... une autre de ces migraines venait le hanter une autre fois.  Ce n'était vraiment pas le moment...





C'est elle, Verdanna qui est apparue dans un rêve...  Elle voulait me parler, elle voulait que je vienne à Elle...  Verdanna, mon inspiration, ma lumière, ma vie!









Et voici Kâk, qui m'a bercé durant toute mon enfance aux côtés d'Eleradelle Tuminor, ma mère adoptive après le décès de Azarkim Faereth, le père que je n'ai jamais connu...





Kâk, dieu de la sagesse, de la ruse et de la magie, dieu des choses secrètes de la Nature!


Dernière édition par ruzlik le Sam 27 Sep - 13:45, édité 18 fois
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Dim 21 Sep - 23:29

Alors ruzlik j ai rien a redire 
Sérieux impressionnant les progrès que t as fait sur le fofo en si peu de temps , j espère que j ai pu t aider un minimum en tant qu parrain Smile

Pour ta fiche je pense que tu pourrai rajouter plus de détails sur ses points forts (style, ses affiliation avec la nature, peut utiliser les animaux ? Dans sa maîtrise des éléments jusqu a quel degré ? Ça lui coûte combien d énergie ?) 

Sinon le reste est vraiment super, très bonne histoire et j aime bcp l histoire du perso et ses capacités (t as très bien équilibre)
Enfin c est cool comment t as utilisé l'histoire des elfes des îles vertes 

Bravo Smile
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Dim 21 Sep - 23:29

J oubliais rajouté qu il utilise le grimoire de verdana Smile
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Lun 22 Sep - 7:12

Merci yellowhub pour ces encouragements.  Smile

Pour les détails du personnage, je vais voir ça à tête reposée.

À propos du  grimoire de Verdanna, étant messager entre les Îles-Vertes et le Grand continent, j'ai pu entrer secrètement en contact avec une copie du grimoire, l'étudier et le mémoriser.  Je n'ai jamais gardé de copie.  Ah, oui, quelque fois je notais des descriptions de plantes sur un parchemin, pour bien mémoriser,   mais j'eus toujours le soin de le détruire avant d'arriver sur les  Îles-Vertes. Car Sylvareth m'aurait certainement châtié d'avoir lu une œuvre inspirée de Verdanna l'impie!  Et ce despote avait interdit le culte des dieux pour le remplacer par celui des animaux. (C'est pour cela que je cache toujours une statuette de Verdanna de ma fabrication dans un livre... et que cette habitude de la vénérer en cachette est devenue une manie... assez gênante. )  Puis le grimoire de Verdanna a été écrit par un Ordre très différent de la philosophie despotique de Sylvareth...  Il a d’ailleurs proscrit son utilisation.  De plus le grimoire contient des descriptions de plantes non utilisés sur les Îles-Vertes.  Raison de plus pour Sylvareth de craindre une "invasion" culturelle... par l'intérêt porté par ces plantes.  Et ce n'est qu'un exemple...   Les Îles-Vertes sont (si ma mémoire est bonne) le seul endroit qui n'a pas été souillé pendant des temps immémoriaux dans le monde de Zaerod... Raison de plus pour ne pas la "contaminer"... 

Puritas ? Nom de la ville principale des Îles-Vertes... Pourquoi?  Je ne sais pas, mais n'auraient-ils pas choisi ce nom pour justement souligner la nature non souillée de cet endroit?...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Andar Nerland le Lun 22 Sep - 12:03

Haa, un bon petit druide, on en voit pas beaucoup sur le forum.

Ta fiche est agréable à lire et ton personnage est très intéressant. Les intrigues politiques, ça peut toujours aller très loin. J'ai malgré tout deux ou trois remarques.

Ta description des faiblesses de ton personnage est très bien illustrée (et elles semblent plus d'ordre sociale). Cependant, tu ne les mentionnes jamais dans ton historique, particulièrement son ouïe très fine. Ça n'a jamais constitué une difficulté dans sa vie ? Il est né avec et puis c'est tout ?

Je peux faire la même remarque concernant le culte de Verdana. À moins d'avoir mal lu l'historique, je n'ai pas vu que tu y faisais mention. Comment ton personnage s'est tourné vers ce culte secret et interdit ?

Enfin, de manière générale, l'orthographe est bonne, mais il subsiste quelques erreurs flagrantes qu'une relecture pourra facilement résoudre.

Sinon, c'est un très bon travail. Wink
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Bartolz le Lun 22 Sep - 12:31

oh non un écolo XD

je comprend aussi pourquoi adar est modo et à un avatar de chevalier c'est parce qu'il est juste et honorable comme un chevalier
avatar
Bartolz
Maître


Fiche de personnage
Nom: Arnold Bartolz
Race et classe: mort réincarné dans une marionnette
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Lun 22 Sep - 13:33

Tout d'abord, je dois dire que je suis assez fier d'avoir pu inspirer la création d'un tel personnage via mon background des Elfes Sauvages et des Iles vertes.

Un grand merci à toi donc pour avoir vraiment reprit de façon plus que fidèle ce que j'avais écrit, et y avoir même apporté quelques compléments intéressants.

Je partage l'avis de mes prédécesseurs sur les remarques formulées, donc je ne vais pas les répéter.

J'ai pour ma part deux points à discuter.

Le premier concerne un point de background. Le fait par Sylvareth de mander des émissaires en tout Zaerod pour décourager les éventuelles velléités d'incursions sur le territoire me parait un poil contradictoire. En effet, les Graines ne quittent leurs terres que pour une seule raison, faire la guerre. Le reste du temps, ils ne soucient pas des autres races qu'ils considèrent comme inférieures. Même sous couvert d'espionnage, Sylvareth n'aurait jamais prit une telle initiative dans la mesure où elle aurait été considérée par lui même comme un aveux de faiblesse (demander à un ennemi potentiel de ne pas l'attaquer). L'archidruide serait au contraire plutôt du genre à dire... Okay, COME GET SOME !!!! Venez si vous l'osez, on ne vous craint pas et vous allez morfler sévère.

Deuxième point, je trouve que la partie intrigue politique de ton récit est peu claire. Certainement car elle n'est pas décrite de façon très précises. Tu parles de rumeurs, d'intentions, de ci et de ça, et au final bah on ne sait pas trop ce qui se passe. Le vieux père alcoolo est il vraiment parano, ou cachait-il un lourd secret et le cas échéant, quel est-il ? Pourquoi la mère a-t-elle eté tuée et violée, par qui et quels sont ses motivations ?

Le reste de ta fiche est très bon. Et je te félicite car pour m'être un jour prêté au jeu via un de mes persos, ce n'est jamais évident d'en créer un par rapport à un background déjà bien détaillé et qu'il faut respecter. C'est beaucoup plus simple d'inventer une histoire ex nihilo. Donc bravo !
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Lun 22 Sep - 16:29

Je suis content d'avoir eu de vos réflexions et d'avoir mis les choses au clair.  J'avoue avoir beaucoup hésité avant de poster ce personnage.  Je sentais bien qu'il y avait des idées intéressantes, mais toujours avec cette impression que c'était un poil "tiré par les cheveux" à certains endroits.  Hé oui, il y a certains "trous" et certains "flous" assez flagrants, je l'avais bien senti avant de poster et c'est pour cela que j'ai tout mis dans ce brouillon.

Alors je récapitule:

Je tiens compte du fait que effectivement, ça serait bien de mettre quelque chose de plus concret dans l'historique concernant l'origine de l'ouïe fine, et comment il s'est tourné en secret vers le culte de Verdanna.

J'avais bien trouvé quelque chose avec un genre d'arme-flûte, mais j'ai dû passer le scalpel là-dedans parce que je me suis dit que ça aurait peut-être compliqué le "roleplay".   Du moins,  puisque je n'ai pas approfondi cette idée d'arme-flûte, j'ai forcément décidé d'en faire abstraction... et de laisser un trou.  Et pour le culte secret de Verdanna, faudrait que j'approfondisse en effet.  Pour être honnête, j'avais un peu "la flemme" de le faire.  Et pour les erreurs dans le récit, ouais, c'est bien de me le dire, parce que j'aurais probablement parti à l'aventure avec cette impression... que quelque chose traîne en arrière comme un boulet... quelque chose d'inconfortable...d'incomplet.

Alors pour le background, hé oui, je croyais avoir trouvé une parade, une idée, un artifice qui aurait justifié le côté moins "sauvage" de l'elfe sauvage...  Zut alors, Sylvareth n'en a rien a faire de ces messagers !
C'est trop vrai, il n'est pas du genre à prendre des précautions, puisque il s'en fout.  Il les attend de pied ferme ces ennemis, avec "une brique et un fanal".  Donc, non, pas de messager alors...   Mais si j'ai bien lu, les elfes sauvages les "graines de Sylvareth" sont tellement sauvages, qu'ils risquent d'avoir de la difficulté à se lancer dans une aventure...  C'est pour ça l'artifice du messager...  Alors c'est quand même jouable cette race ?
Je ne risque pas de mettre de la pagaille parmi tous ces humains et ces nains ?

Pour la partie politique, c'est bien de me le dire aussi, car lorsque je ferai des relectures, j'en tiendrai davantage compte.  Donc, plus de cohérence.


Et heu... je n'ai pas vraiment compris le commentaire de Lilith Arznael, mais en effet, je ne suis pas vraiment pas un paladin, je suis un écolo maniaque et une vrai tête brûlée de fanatique de la "graine de Sylvareth", et je trouve que la justice et l'honneur passe par le respect total de la Nature !    Wink    

Merci à vous tous(tes) d'avoir pris la peine de me lire, et d'avoir cerné les points sensibles et surtout d'être vous-même!   Je vais tenir compte de ces détails avant de fournir quelque chose de plus tangible.  Mais il me faut un peu de temps pour recentrer mon histoire...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Lun 22 Sep - 17:02

ruzlik a écrit:Mais si j'ai bien lu, les elfes sauvages les "graines de Sylvareth" sont tellement sauvages, qu'ils risquent d'avoir de la difficulté à se lancer dans une aventure...  C'est pour ça l'artifice du messager...  Alors c'est quand même jouable cette race ?
Je ne risque pas de mettre de la pagaille parmi tous ces humains et ces nains ?


Alors c'est complètement jouable, puisque je le fait moi même. Par contre c'est toute la difficulté de jouer un perso d’alignement mauvais et dont la race n'est pas apprecié.

Ton perso, sera l'objet, dans le meilleur des cas, de l'indifférence ou du mépris des autres races. Il vivra, hors des Iles vertes, comme un paria, en marge, ou dans les bas fonds (qu'il répugnera par ailleurs, car un elfe, meme sauvage, n'aime pas ce genre d'endroits). 

Il pourra être confronté aux quolibets, aux provocations etc... ça sera à toi de faire avec et de jouer en ce sens.

Pour ce qui est de se lancer dans une aventure, tout est possible et envisageable. Soit de jouer avec un perso qui te ressemble et avec lequel tu trouveras quelques similarité (paria, mauvais) ou un perso totalement différent avec lequel tu t'allieras de façon contextuelle par la force des choses (quête, combat contre un ennemi commun puissant, union sacrée)
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Lun 22 Sep - 17:09

Les "graines de Sylvareth" sont forcément d'alignement mauvais ??

Tu veux dire mauvais dans le sens "pas comme les autres" comme "tu n'es pas un mouton donc tu es mauvais?"...
Bon, j'ironise, mais là j'ai l'impression d'avoir bu du jus de citron pur tout-à-coup!

Je commence drôlement à sympathiser avec ce Sylvareth alors...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Lun 22 Sep - 17:29

Bon... les Graines sont des Extremistes Ecolo Fanatiques. Ca te donne déjà la base.

C'est un peu comme si Green Peace demain décidait de balancer des torpilles sur les navires chassant la baleine ou d'égorger les tueurs d'éléphants... (en gros hein).

Du coup bah, c'est un peu des sociopathes vis à vis de tout ce qui n'est pas des leurs. Difficile donc d'envisager des persos d'alignements bon dans ce contexte.... SAUF dissidents éventuels ! Ce que semble être le cas de ton personnage, moins extrême, plus politiquement correct à priori.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Lun 22 Sep - 17:56

Je comprend mieux alors l'alignement mauvais dans le contexte.

Mais quelle mouche m'a piqué?  Enfin, je crois que je vais réviser mon personnage et surtout ne plus trouver d'excuses pour le rendre moins "extrémiste..".
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Lun 22 Sep - 22:00

tkt qd même tu peux dire qu'avec son séjour en dehors des iles vertes il a qd même changé non
t'en dis quoi Mortelune ?
après tout il à déjà très bien suivit ta race nom, donc s'il se détache de leurs particularités sur des petits détails... ça passe Wink non ?
aussi sur son "fanatisme écologique" on pourrait pas dire que en priant Verdana il est devenu plus clément ?

(Mortelune je ne remet en aucun cas ton jugement sur ta race, c'est tioo qui décide de toute manière Wink, je propose juste pour que ruzlik puisse utiliser son perso sans trop de contraintes
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Lun 22 Sep - 22:42

Ah non mais le perso en l'etat tient completement la route, pas de soucis pour moi ! Je tenais juste a faire ces petites precisions parce que je suis psychorigide xD par ailleurs les pistes que tu suggeres Yellow, sont tout a fait envisageables.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Lun 22 Sep - 22:53

cool ^^
tkt je suis aussi un gros maniaque ... 
bonne nuit en tt cas Wink
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Andar Nerland le Lun 22 Sep - 22:56

ça me rappel un ordre druidique fanatique dans les royaumes oublié, les druides des ombres provenant du cercle des ombres, considérant l'établissement des grandes villes, du marchandage et du commerce comme contre nature et a bannir par la destruction.

Leur alignement est obligatoirement neutre mauvais dans D&D 3.5 et reflète ce fanatisme religieux naturel où la nature et l'équilibre doit absolument être préservé et ce qui la perturbe nécessairement détruit. J'imagine que sortir d'un tel état d'esprit revient a renier sa propre foi et son propre culte puisqu'il s'agit avant tout de renier la manière dont on imagine l'établissement de l'équilibre naturel des choses. Ce n'est pas facile, loin de là.

Du coup, je comprends la remarque de Mortelune concernant les actions se Sylvareth autant que le doute qui plane sur la possibilité d'intégrer un tel personnage dans un monde tel que Zaerod aujourd'hui. La solution peut-être simplement de jouer un elfe qui a perdu sa foi et qui se retrouve perdu parce qu'il ne sait plus que croire. Il n'a plus confiance dans les préceptes et les idées de son peuple et se retrouve à chercher après quelque chose auquel se raccrocher.

Ça m'est venu comme ça, alors je voulais le partager avec vous. Si ça se trouve, ce n'est même pas intéressant ou hors sujet. :p
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Lun 22 Sep - 22:57

Ah non, mon personnage est beaucoup trop brouillon pour tenir une partie.  J'avoue que je ne serais pas à l'aise avec ces détails qui importent quand même pas mal...  Je vais réfléchir à tout ça à tête reposée, puis je vais voir comment orienter le personnage. 

L'idée de la dissidence pourrait se tenir... Mais à propos: quand on parle de "graines de Sylvareth" c'est une sélection que Sylvareth a fait lui même ? Il a bien fallu qu'il y ait eu un "tri" ou une sélection quelque part... À partir de là je pourrais peut-être trouver quelque chose qui se tient un peu plus alors...


Oups: plutôt que faire un double post, je crois qu' Andar a poster un message en même temps...

Tu as écris:

Andar a écrit:La solution peut-être simplement de jouer un elfe qui a perdu sa foi et qui se retrouve perdu parce qu'il ne sait plus que croire. Il n'a plus confiance dans les préceptes et les idées de son peuple et se retrouve à chercher après quelque chose auquel se raccrocher.

C'est justement ce genre de question que je me pose par rapport à l'éloignement du fanatisme de Sylvareth.  Et c'est pour ça que je pose cette  question ci-dessus aussi à Mortelune quand je parle de "sélection" des "Graines de Sylvareth"...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Lun 22 Sep - 23:14

Non Andar ton point de vue est absolument pertinent. D'ailleurs les elfes sauvages me sont venus de plusieurs inspiration, melanges des elfes de forgoten realms dont tu parles, des aliens d'avatar et d'une version hardcore des indiens d'amerique. 

Et pour te repondre, Ruzlik, je t'invite a lire la description des elfes sauvages dans la biblio si ce n'est pas deja fait. Les Graines sont les partisants de Sylvareth. Ceux qui ont suivi son dogme lors de la scission faite avec les autres Nations Elfiques que l'archidruide jugeait trop passives vis  a vis des races non elfiques qu'il considere volontiers comme paiennes, impies et intrusives. En fait l'appelation de Graines de Sylvareth est le nom que les membres de cette race se donnent eux memes. Le terme d'elfes sauvages etant utilisé par les autres races elfiques et humanoides.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Mar 23 Sep - 0:04

Je crois avoir la réponse dans ton message. En fait, c'est un tout... Il y a dans le même esprit, ceux qui suivent spontanément l'Archidruide; et aussi l'Archidruide , lui même, qui utilise son jugement pour vérifier les "bons" des "mauvais"... Heu comment expliquer... Ça va de soi que les "graines de Sylvareth" suivent la philosophie de l'Archidruide en ne pensent pas à le trahir...
Mais il peut y avoir de (rares) exceptions?... et c'est peut-être cette exception qui a plongé disons mon père dans une intrigue politique, parce qu'il pourrait être suspecté comme n' étant pas assez fanatique pour être assez fiable et loyal à la cause? (c'est juste un exemple)... Donc, il peut y avoir un élément qui puisse (comme mon père ou moi) avoir une dissonance dans le décor. Ou quelqu'un qui aurait un peu flanché sur le fanatisme rigoureux de la Haute Instance, etc.  Une pomme pourrie à éliminer si on veut...

Je ne dis pas qu'un traître aurait de la facilité à rester dans les Îles-Vertes; mais avant de se faire zigouiller pour attitude suspecte, il aurait plutôt intérêt à déguerpir et à ne plus revenir.  Parce que grâce à Sylvareth entre autres, ces îles sont une vraie forteresse...


Désolé: j'ai beaucoup du mal à m'exprimer par écrit ce soir, c'est pour ça que mon message est redondant...

Mais je vais en effet relire tranquillement la description des elfes sauvages...pour me remettre dans le décor.

Bon, je me trouve encore une excuse pour ne pas être aussi extrémiste là Very Happy  c'est plus fort que moi !...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Mar 23 Sep - 16:43

Aha s en être le spécialiste comme mortelune je pense que t as bien compris et oui je crois que ça va être possible Wink
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par ruzlik le Mer 24 Sep - 6:08

En effet, Mortelune m'a vraiment inspiré pour imaginer ce monde...


Un exemple: (inspiré de Andar et yellowhub)

Donc je pourrais simplement avoir perdu la foi, à force de voir les injustices commises au nom de la nature.  Comme j'ai écris dans ma fiche, à force de voir de la violence et de la torture, je me suis détourné lentement de cette foi déterminante et de ce fanatisme qui, bien que je sois d'accord sur plusieurs points, a dépassé quelque peu les limites...
Je reste un fanatique, mais un peu plus modéré, et ceci n'alterne pas mes convictions générales sur Sylvareth qui est mon idole en fait... C'est juste que (comme dans certains proches d'Hitler dans les années 40 , comparaison exagérée, mais j'ai pas trouvé mieux) je trouve qu'il a poussé le bouchon un peu loin... Et je suis immédiatement suspecté par mon comportement, alors je décÂlisse au plus sacrant (je peut traduire cette expression si vous voulez Very Happy ) des Îles=Vertes... avant d'être "zigouillé" par le "Big Boss"... Je suis un dissident.... à éliminer!



Ce qui expliquerait mon culte bizarre et presque pervers de Verdanna avec ma statuette...  Et mon comportement suspect qui a dû se voir parmi les Hautes Instances Elfiques (oui je sais, je dois travailler sur le point politique, mais aussi trouver une autre solution que le messager, parce que c'est vrai, Sylvareth n'en a rien à faire des messagers, il s'en fout royalement si j'ose dire).

Et... il reste mon personnage à rendre plus cohérent.
Et je veux bien être "mauvais" pour l'alignement, mais je crois que je me complairais bien dans le côté : "chaotique", plutôt que "neutre" ou "loyal"...  Disons "loyal tendance chaotique mauvais..."

Si j'écris comme ça, ça me permet en même temps d'avoir une vue d'ensemble sur le personnage.  Et pour les migraines... juste d'y penser me donne mal à la tête Very Happy...


Désolé d'être encore un peu redondant, je vais essayer de corriger ce petit défaut.  Et bravo à toute l'équipe: j'aime les gens qui font les choses avec cœur , et surtout: ne changez rien !  C'est super votre monde de Zaerod, et j'en ai beaucoup à apprendre encore...
avatar
ruzlik
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Andar Nerland le Mer 24 Sep - 9:41

Pour sylvareth, il ne se préoccupe sans doute pas des êtres extérieurs qui lui paraissent faibles, cenpendant il me parait tout a fait sensé de penser qu'il a peur d'une action interne. Les grands fanatiques sont souvent paranoïaques et imaginent toujours être trahi par leurs proches. Ça se traduit souvent par une contrôle accru des gens qui l'entoure et à un système de "contre espionnage" lui permettant d'être sûr des intentions de ses sujets.

Même comme ça, il reste méfiant vis à vis de tout le monde et, étant donné la manière dont il a condamné ses congénères moins extrémistes, réagit sans doutes au moindre indice un peu vague de dissidence par l'excommunication ou la condamnation à mort. 

Faudra demander à Mortelune pour être sûr, mais c'est aussi une piste pour expliquer la situation de ton personnage.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Mortelune le Mer 24 Sep - 11:48

Andar Nerland a écrit:Pour sylvareth, il ne se préoccupe sans doute pas des êtres extérieurs qui lui paraissent faibles, cenpendant il me parait tout a fait sensé de penser qu'il a peur d'une action interne. Les grands fanatiques sont souvent paranoïaques et imaginent toujours être trahi par leurs proches. Ça se traduit souvent par une contrôle accru des gens qui l'entoure et à un système de "contre espionnage" lui permettant d'être sûr des intentions de ses sujets.

Même comme ça, il reste méfiant vis à vis de tout le monde et, étant donné la manière dont il a condamné ses congénères moins extrémistes, réagit sans doutes au moindre indice un peu vague de dissidence par l'excommunication ou la condamnation à mort. 

Faudra demander à Mortelune pour être sûr, mais c'est aussi une piste pour expliquer la situation de ton personnage.

Pour rester dans le parrallèle WWII, la gestapo est le parfait exemple de ce qu'explique Andar. De la à imaginer une instance secrete ayant une vocation similaire chez les graines, il n'y a qu'un pas que je franchis volontiers tant c'est plausible ! C'est tout à fait le genre de Sylvareth et des elfes d'une façon générale pour qui l'information (et la désinformation) est une arme.

Partant de là, clair qu'à la moindre alerte ou au moindre signe faisant étant d'un mouvement dissident ou contestataire, il prendra des mesures drastiques.

Pour en finir avec la comparaison avec le Reich, bon... Sylvareth et les siens sont clairement xenophobes, fanatiques et timbrés. Mais la comparaison globalement s'arrete là. Ils n'ont pas de politique expansionniste (au contraire, ils préfèrent ne pas se mêler des affaires du reste du monde) et ne visent pas à exterminer les autres races, sauf si on les y poussent ou si un passif existe (ex : elfes sombres).
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par yellowhub le Mer 24 Sep - 13:58

Bon alors  vous validez la fiche les modos ,)
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Andar Nerland le Mer 24 Sep - 14:07

Je laisse cet honneur à Mortelune. Wink
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Akarim Göreth, l'elfe sauvage de la région des Îles-Vertes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum