Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Dans la cave obscure d'une vieille bâtisse de Clantor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la cave obscure d'une vieille bâtisse de Clantor

Message par Quetzal88 le Mer 18 Mar - 16:45

[HRP: ceci est le début de l'aventure d'Odysseus, mon premier personnage, voici sa fiche pour les intéressés]


*Clic*


Au fond de la pièce plongée dans l'obscurité, la créature s'éveille. Elle ne voit rien. Elle effectue un petit mouvement, comme pour prendre son souffle, mais s’interrompt. Il lui semble qu'elle devrait respirer, mais elle n'en ressent pas le besoin. Il lui semble que cela devrait l'inquiéter, mais non, elle ne ressent pas d'inquiétude non plus.

Où suis-je?


La créature tente de rassembler ses esprits. Ses sens semblent... différents. Plus précis, plus aiguisés, trop, même.  Elle est allongée sur une surface froide, du métal, sans doute. Elle tâtonne autour d'elle avec ses mains. C'est une table. Ses doigts rendent un son curieusement métallique quand ils tâtent les alentours.
Lentement , elle se redresse et se met en position assise. Lorsque ses pieds touchent le sol, le même son trop métallique résonne. 
Soudain, une évidence la frappe comme un coup de poing: il lui manque quelque chose d'important, une information capitale, fondamentale, même.

Qui suis-je?

Impossible de se remémorer le moindre souvenir de ce qu'elle fait ici, de ce qu'elle doit faire, d'où elle vient ni même de qui elle est. Elle ne peut s'empêcher de noter que cela n'entame pourtant pas le calme froid qui semble l'habiter depuis son éveil.


Doucement, quelques bougies s'allument timidement d'elles-même, çà et là. Leur lueur jette de grandes ombres mouvantes sur les parois de la pièce


C'est une une grande pièce sans fenêtre, une cave peut-être. Ses murs sont en pierre taillée de manière irrégulière, mains néanmoins assez ajustée pour arrêter la moindre infiltration. La créature se trouve au fond de la pièce, du côté opposé à une  massive porte voûtée qui semble faite d'un métal sombre. Sur un côté , des tables sont dressée contre des murs couverts d'étagères, le tout recouvert d'un invraisemblable bric-à-brac de cornues, de fioles, d'éprouvettes, d'instruments plus étranges les uns que les autres, de livres  et de notes de recherche. Dans un coin, un haut fourneau trône. Il est froid et de toute évidence éteint depuis longtemps. Des moules de forme étrange gisent sur le sol à côté, vides. Une petite enclume, faite pour des travaux de précision, semble attendre un peu plus loin. A des crochets au mur pendent des outils  allant du simple marteau  à des instruments si complexes que leur utilisation reste obscure. L'autre côté est occupé par des présentoirs et des sorte de porte-armure montrant des membres humains forgés dans des métaux étranges. La finesse de la finition fait preuve d'un talent extraordinaire dans la manipulation du métal. Il y aurait là de quoi construire plusieurs répliques d'être humain. Le tout semble s'affronter dans une immobile et silencieuse bataille pour la possession des lieux. Une forte aura magique baigne l'endroit, résidu d'obscures expériences passées. Un silence pesant baigne l'endroit. Pas un bruit ne filtre de l'extérieur, pas un son. Rien ne bouge, tout semble figé et retenir son souffle dans l'attente de quelque chose.


Le laboratoire:



La créature baisse ensuite les yeux pour s'observer elle-même. Son corps est fait d'un métal gris pâle, presque blanc, aux reflets verts. Une ouverture au milieu de son torse laisse passer la pulsation d'une lueur bleue. Le bout de ses doigts est transparent, et lorsqu'elle les frotte, cela produit une petite étincelle de magie. Un ouverture circulaire au centre de ses paumes semble faite pour laisser sortir quelque chose. En se concentrant, la créature parvient à en faire sortir une sorte de métal argenté semblant à la fois liquide et solide. Elle parvient sans effort et par la simple force de sa volonté à former une boule solide presque parfaite, puis à réintégrer l'étrange matière dans sa paume.

Qui suis-je?

De toute évidence, elle a été fabriquée de toute pièce, mais au vu de l'état des lieux, personne n'est venu ici depuis longtemps.


La créature se lève. Il faut qu'elle trouve une raison à sa présence ici, ou au moins des informations sur qui elle est. Sur une table, non loin, un journal attire son regard. Il s'agit d'un journal de recherche. Son titre écrit à la main semble l'attirer irrésistiblement:


Projet WH04M41

Nom: Odysseus

Le livre est en mauvais état. La reliure n'est pas très solide, certaines pages sont manquantes, d'autres ont été arrachées. La plupart des notes ne sont qu'un gribouillis de jargon technomantique incompréhensible. Mais certaines entrées sont encore lisible



Jour 1



J'entame aujourd'hui mon grand projet. Les précédents prototypes, bien que défectueux, ont rempli leur rôle: je sais désormais quelle était mon erreur. J'ai pu rassembler, non sans peine, les matériaux dont j'avais besoin. Je suis ruiné, mais ce projet est l'oeuvre de ma vie.





Jour 53



Non, non, non et non! Ça ne fonctionne pas! Tous mes calculs sont à refaire! Ce doit être le transformateur de champ arcanique qui provoque une singularité dans le conduit de transmission de...





Jour 102



... mais où trouver assez d'énergie pour cela? Les quantités sont énormes, et mon générateur n'est pas assez puissant.



Jour 103



Je sais! Ces cristaux dont on m'a vanté la capacité exceptionnelle à convertir l'énergie seraient parfait. Comment les appelle-t-on déjà? Azurium, ou quelque chose comme cela...





Jour 207



Cette pièce me donne vraiment du fil à retordre. Elle est si fine, et la moindre erreur serait synonyme d'échec. J'ai besoin d'outils plus précis...



Une grosse partie du journal est manquante ici. On dirait que de l'acide a dissout des centaines de pages...




Jour 534



... le problème de la conscience. Comment l'intégrer? C'est trop complexe, même pour des circuits arcaniques. Peut-être en utilisant et en dirigeant les volutes des flux...





Jour 772



Je n'en puis plus. Structurellement, Odysseus est parfait. Je pourrais l'animer par magie et en faire un serviteur qui m'obéirait au doigt et à l’œil, mais ce n'est pas ce que je veux.

Impossible de produire une conscience! J'ai tout essayé, consulté les plus grands technomanciens, tous me disent que c'est une chimère irréalisable. Mais je ne peux pas laisser tomber après plus de deux années de travail! Il FAUT que je continue, je n'ai plus le choix.




Jour 793



Puisque je ne peux pas fabriquer une conscience, je vais contourner le problème: je vais en prendre une existante! J'ai appris aujourd'hui dans un  vieux traité sur la magie occulte  qu'il existerait  un certain métal capable d'emprisonner l'âme des morts. Si seulement je pouvais m'en procurer.





Jour 807



Ça y est. J'ai un fragment de thinaun. Il est minuscule, mais suffisant. J'ai du mal à croire ce que je tiens dans mes mains en ce moment même: Quelqu'un! Dans ce bout de métal!

Je ne me pardonnerai jamais ce que j'a dû faire pour obtenir cette âme! Mais que je sois envoyé au plus profond des Neuf Enfers, je terminerai ce projet! Que les démons me dévorent ensuite si telle est ma destinée, ça n'aura plus d'importance.
Il s'agit d'un âme précieuse, c'est celle de...




Jour 863



Il a bougé! Il semblerait que sans apport d'énergie, l'âme dans le thinaun reste dormante. Comment assurer un apport constant d'énergie?





Jour 900



Il va falloir longtemps avant que l'azurite ait collecté assez d'énergie pour qu'Odysseus soit définitivement fonctionnel. Plusieurs années, peut-être. Ce n'est pas important. L'oeuvre de ma vie est presque terminée. Encore quelques derniers ajustements, après quoi je m'en irai et le laisserai aller vers son destin. Je suis fatigué...





Jour 913



Il vit


C'est la dernière entrée. Odysseus repose le journal et se dirige vers la sortie, les questions tourbillonnant dans son esprit. Il savait ce qu'il devait faire: retrouver son créateur, afin d'apprendre quelle est l'âme qui l'anime.

A son approche, la porte de métal sombre s'illumina brièvement d'un reflet rouge, puis s'ouvrit d'elle-même. Le pas décidé, Odysseus s'engagea dans la lumière du monde extérieur.
avatar
Quetzal88
Nouvel arrivant


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum