Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Mer 22 Avr - 12:01

Stola poussa un soupir.
- J'ai toujours combattu seule et aucun adversaire ne me résiste. La personne qui formera une paire avec moi devra s'y préparer. C'est jute pour prévenir.

La sorcière ne s'impliqua même pas dans la formation des groupes et continua sa progression, alerte.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Mer 22 Avr - 12:11

Perplexe, le pauvre Kaze était en proie à un dilemme complexe. Rares étaient les opportunités d'avoir des réponses à ses propres questions. Les ignorer à cause d'un enfant lui paraissait assez ironique. Cela dit, il ne pouvait pas aller à l'encontre de l'évidence. Sa nature ne pouvait décemment pas le pousser à mettre en danger la vie des autres...

Au côtés de Sélène, Le marchand resta silencieux quelques instants. Ses pensées vagabondaient dans les méandres de ses doutes existentiels rendant le silence sans doute un peu pesant.

"D'accord" finit-il par dire dans un soupir exaspéré. "Mais qu'elle ne m'approche pas du voyage"

...

L'accueil du Lord dans l'équipe était une bonne chose. Il semblait petit et, même s'il semblait sournois et peu recommandable, Kaze préférait l'avoir dans son camp plutôt que dans un camp adverse. Après tout, si les rumeurs étaient fondées, de nombreux pièges et problèmes en tout genre risquaient de surprendre le groupe. Un skaven expérimenté était un avantage considérable.

le voyage continua dans une ambiance moins tendue pour le jeune homme. Evitant toujours un maximum la petite Kyra, Kaze changeait totalement de comportement en son absence. Ses sourires et sa discussion plus agréable l'avait rendu plus aimable et avenant. Un peu par habitude, il se mit à l'avant du groupe et dans un mouvement non moins chaleureux, entama la conversation avec la similariste du groupe. Une certaine Wembass dont le nom pouvait paraitre imprononçable, mais pour lequel le jeune marchand n'avait eu aucune difficulté d'élocution. La conversation tourna très vite autour des spécificités culturelles de ce groupe ethnique pour lesquelles Kaze semblait voir une certaine érudicité (sans pour autant tout connaître évidemment). Les quelques rares moments de convivialité se passait pour lui, à huis clos avec des adultes consentant.

Mais très vite, ils approchèrent des forêts sombres de Veld. Le spectacle impressionna Kaze. Cette frontière noire, si peu naturelle, avait quelque peu tendu le pauvre marchand. Quelle magie pouvait bien être à l'oeuvre ici ? La question restait bien évidemment ouverte à toutes suppositions. Nul doute qu'elle avait ce don de rebuter tous les visiteurs indésirables. À cette pensée, Kaze raffermit sa détermination. Une telle chose ne pouvait exister sans en cacher une autre derrière. Quoi que ce soit, le groupe s'approchait d'éléments dangereux qui employait les gros moyens pour faire fuir les plus couards des téméraires. Il s'approchait peut-être de son but.

écoutant Sélène avec attention, le jeune homme porta sa main à une de ses gourdes et, comme à son habitude depuis le début du voyage, but une rasade de son précieux liquide. Ses yeux épaissit par la fatigue, lui imposaient une pression et une douleur constante que seule la boisson pouvait révoquer. S'ajoutant à cela ses phalanges douloureuses, il avait grandement besoin de se désaltérer.

"Bon" fit Kaze face au groupe (sauf Kyra), juste après sa gorgée durant laquelle Sélène avait eu le temps de partir en éclaireur et le groupe s'était déjà un peu réparti (il a clairement un train de retard). "Formons les groupes. Mais avant tout, je ne doute pas que vous soyez tous d'excellent aventuriers" fit-il sur un air enjoué, en faisant un clin d'oeil accompagné d'un sourire à Wembass. "Mais, j'aimerai savoir quelles sont vos spécialités"
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Mer 22 Avr - 14:21

Ratapok, d'abord surpris de sentir la base de sa cage se dérober sous ses fesses, fit usage de sa dextérité pour maîtriser sa chute et atterrir sur ses pattes avec souplesse et non sans une certaine élégance. Son premier réflexe fut de s'étirer longuement pour soulager ses muscles et articulations endoloris. Puis il effectua une courbette légère mais emprunte de respect face à Sélène.

Plus tard le groupe entama la route que le mènerait vers les Plaines du Veld. D'abord silencieux, Ratapok profita de ces premiers moments de la vie du groupe en autonomie pour se forger ses premiers à priori sur ses compagnons.

Tout d'abord il jugea Sélène plutôt avisée et bienveillante et elle semblait au final être une personne digne de confiance, ou tout du moins loyale, pensa le Skaven alors que sa main poilue parcourait la surface de son ventre, guettant toujours les signes annonciateurs de complications digestives liées à l'absorption de la graine dont il ignorait toujours la nature.

La gamine, cette Kyra, l'insupportait toujours autant. Capricieuse et têtue, voila ce que son comportement lui inspirait. A sa décharge, elle était vraiment jeune et on ne pouvait décemment pas la blâmer pour son immaturité. Au delà de ça, elle jouissait d'un caractère fort et bien trempé en plus d'un courage qui sautait aux yeux. Pour finir, son attirail d'armes et de gadgets était plutôt impressionnant, même si, en tant que Skaven, il avait par le passé pu contempler nombre de merveilles issues de l'ingénierie militaire de son peuple, passé maître dans l'art de la récupération et dont l'inventivité n'était plus à prouver depuis longtemps.

Le Saigneur d'En Dessous s'attarda ensuite un moment sur cette étrange femme, qui s'était plus ou moins prononcé contre sa libération. Il ne se souvenait pas l'avoir entendu dire son nom...Il ne savait pas trop quoi penser d'elle, si ce n'est qu'il ne lui en voulait guère de s'être montrée méfiante à son endroit. En vérité, il était plutôt sage d'être prudent. Surtout vis à vis d'un Skaven. Surtout vis à vis d'un Skaven comme lui.

Et puis il y avait cet homme. Ce Kaze. Un marchand apparemment. Ratapok avait des doutes à son sujet. Déjà parce qu'il n'aimait pas ceux qui buvait seul et plutôt discrètement. Son odorat avait de suite décelé son penchant pour l'alcool. Ses réactions étaient parfois étranges, comme s'il souffrait de douleurs aiguës, bien que passagères. Pourtant au gré du voyage, cet oriental se révéla plutôt d'agréable compagnie et l'Homme-Rat partageait en plus sa vision des risques engendrés par la présence d'une enfant dans le groupe... principalement parce qu'elle l’agaçait au plus haut point.

Enfin, il y avait la minette qui était arrivée sur la fin. Cette Similiraste. Elle, elle ne se prenait pas pour de la crotte. Ses airs, sa façon de parler de vous regarder, son ton un peu hautain. Elle était du genre à se contempler des heures durant dans le miroir en se disant à quel point elle s'aime. C'est ce type de pimbêche qui vous plombe un groupe. Et pour un Skaven, le groupe, la cohésion, l'unité, c'est ce qu'il y de plus important. Tous tirant à la même corde et dans le même sens. Les soucis d’ego sont toujours à l'origine des échecs les plus cuisants et des morts les plus absurdes. Il garderait à l’œil cette boule de poils et s'il devait déceler le moindre petit caprice de diva chez elle pouvant nuire à la compagnie, il lui ferait savoir sa manière de voir les choses, à sa façon... ou plutôt à la façon de ses lames.

Le voyage dura un moment. Ratapok resta légèrement en retrait les premières heures, puis chemin faisant, participa activement aux conversations, sans pour autant les initier. Il observa une posture plus contemplative aux abords de la forêt sombre. Un paysage de désolation plutôt oppressant, comme il n'en avait jamais vu.

Le discours de Sélène le sortit d'une certaine torpeur, sa volonté de désolidariser le groupe le décontenança quelque peu. Les humains avait le don pour user des stratégies les plus coquasses. Se diviser... en terrain inconnu. En bon Skaven, il jugeait plus avisé de progresser grouper, mais il se garda bien de formuler une réserve, d'autant qu'il fut rapidement interpellé par Kyra qui souhaitait faire équipe avec lui.

Ratapok recula d'un pas face aux "avances" de la blondinette et se contenta de répondre, en abondant aux observations de Kaze.


-"Un instant, je te prie. - coupa le Lord de sa voix légèrement zozotante - La demande de Kaze fait sens. Il me semble judicieux de présenter nos aptitudes et nos domaines d'expertises plus avant afin de pouvoir constituer les binômes les plus complémentaires possibles ! Pour ma part je suis un bon éclaireur doté d'une vision correcte, même la nuit. Je suis discret et silencieux s'il le faut. Je manie les lames courtes". expliqua Ratapok qui resta volontairement mesuré et évasif quant à ses aptitudes et notamment celles relatives à ses capacités en combat rapproché à l'aide de ses dagues. Il n'aborda pas non plus son immunité raciale aux poisons et maladies...

Chaque chose en son temps, il fallait se garder quelques cartes cachées dans ses manches. 
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Olympe le Jeu 23 Avr - 19:44

-Mes spécialités? Akaboum! Et pfuuuiit! Et psssh!!! Donne moi une paire de ciseaux, un peu de fer et je t'en ressors une merveille! Donne moi un ennemi et je l'éclate! Ma principale aptitude est donc d'être géniale, en plus d'être intelligente, forte et magnanime! L'élite quoi!

Kyra secoua ses couettes dans tous les sens avec un grand sourire joyeux. C'était génial, c'était génial! Et par dessus tout, génial!Dans son dos, le gros paquet soigneusement emballé recommença à tressauter.L'idée de peut être découvrir de la magie la faisait sauter partout, surexcitée. Vexée par le manque d'attention de Kaze, la gamine bondit vers lui en quelques pas et lui attrapa le bras.

-Et arrête de faire cette tête quand je suis là! On dirait que je te crache dessus en permanence! Oh! Faut être poli avec les demoiselles! 

Elle lui pinça les joues avec de rebondir sur un rocher d'où elle se cala pour sortir une sucette à la fraise. Un boulon s'échappa d'une pochette qu'elle transportait et roula par terre au moment où elle sortit sa sucrerie. À l'intérieur était étiqueté son nom avec du sparadrap, comme à l'école au cas où. 
L'aventure commençait et ça créait une nuée de papillons d'excitation dans son ventre. Le soleil semblait radieux pour ce véritable départ. Elle eut une petite pensée pour Noémie, sa larve de soeur qui ne quittait jamais le village. Et qui s'était mariée avant-hier. Bah, elle avait été absente à la cérémonie mais elle n'avait jamais pu supporter l'épicier qui lui servait désormais de beau-frère. Kyra au moins se sentait libre. Bon après, elle était carrément jeune pour le mariage et puis de toute façon les garçons de son âge sont débiles. D'un coup son excitation était redescendue et perchée sur son rocher, elle suçotait sa sucette perdue dans des pensées n'ayant rien à voir avec le moment. Mais c'est pas grave.
avatar
Olympe
Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Humaine pythie
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Ven 24 Avr - 11:31

{hrp: désolé pour les autres si je prends l'initiative, mais la réaction de Kaze peut valoir cette intervention}

Difficile d'ignorer quelqu'un qui se colle systématiquement à vous. Surtout quand cette personne est aussi insupportable et insouciante. Lorsqu'il sentit son bras agrippé par la jeune fille, par réflexe, le marchand aux cheveux blanc tourna le regard. Un premier mouvement de recul n'avait malheureusement pas suffit à mettre à l'écart l'enfant qui, déjà était en train de lui grimper quasiment dessus pour lui pincer la joue.

Dans son esprit, Kaze avait peur, très peur. Une présence qu'il ne connaissait que trop bien se fit plus grande et plus imposante. Cette sensation lui donnait un gout désagréable dans la bouche et pourtant, il sentait toute la joie de cette présence qui prenait encore plus le pas sur lui. Oui, Kaze avait peur. Une peur animale qui ne le quittait jamais, que Kyra venait de réveiller.

"NON, DEGAGE !" Cria-t-il en repoussant la petite de toutes ses forces.

Sa main gauche se porta machinalement à la garde de son Katana et la douleur qui le tiraillait encore la veille le fit se contorsionner de douleur devant toute l'équipe. Cela dura quelques secondes qui parurent interminables à Kaze. Son combat intérieur le poussait à ignorer l'extérieur. Pourtant, il devait se battre à la fois contre sa douleur et ce qui l'envahissait. Dans un dernier geste et sous les yeux certainement consterné de ses compagnons, Kaze retira son katana de sa ceinture et le jeta le plus loin possible de lui avant de reprendre son calme.

Droit comme un I, Kaze s'était enfin calmé. Il avait le dos tourné au groupe et semblait respirer profondément. Il était littéralement passé de la panique douloureuse au calme le plus absolu. Prenant une grande respiration, Sa main se porta à sa ceinture, du côté gauche avant de s'arrêter net. Sa tête bougea alors, cherchant du regard quelque chose vraisemblablement. Quelques secondes passèrent seulement avant qu'il ne se retourne enfin sur le groupe. Cette fois, son regard rivé sur Kyra, un sourire affiché, ignorant les autres membres. Les plus observateurs pouvait remarquer la couleur inhabituelle de ses pupilles. Elles étaient devenues rouges.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Mer 29 Avr - 10:40

Stola avait suivi le groupe sans attacher beaucoup d'importance aux discussions qui avaient lieu. Elle en avait toutefois attrapé quelques bribes peu intéressantes. Les compagnons étaient définitivement doués de certains talents et, pendant une demie-seconde, elle eu peur. Peur qu'ils découvrent sa nature profonde et qu'ils s'allient contre elle. Peur qu'elle ne puisse les vaincre si elle venait à devoir les affronter tous ensemble. Peur qu'elle soit rejetée du groupe et qu'elle se retrouve en compétition avec eux et leurs talents respectifs. 

Cette peur ne dura qu'un instant et n'eut qu'un seul effet. Elle marcha au milieu des autres au lieu de garder ses distances, quelques mètres à l'arrière du groupe. Peut-être que sa présence, si proche d'eux, les rassurerait et créerait une sorte de confiance implicite. 

Bien que présente de corps, ses pensées avaient tendance à s'éloigner de ce qu'il se passait maintenant. Ses yeux étaient tantôt fixes tantôt mobiles dirigés vers toutes les curiosités du paysage. 

Aucun des compagnons n'était banal, c'était une certitude. La similiraste ne s'était que peu montrée et semblait être appréciée par Kaze. Kaze était bizarre, il cachait certaines choses et chacun s'en était rendu compte. Stola se demandait si quelqu'un avait déjà deviné la nature exacte de son problème. Kyra était enjouée, mignonne et avait un caractère de qualité. Elle ferait une bonne sorcière pour peu qu'elle parvienne à rester en vie. Une sorcière morte n'est pas une sorcière. Ratapok... Elle ne savait pas trop bien se prononcer. Lui aussi avait des qualités mais c'étaient plutôt ses motivations qui inquiétaient Stola. Que voulait-il, que cherchait-il ? Difficile à dire.

Au fur et à mesure de leur avancée lente, ils s'approchèrent de leur destination. Leur première étape. Les arbres s'espacèrent pendant un moment puis se rapprochèrent de nouveau, comme s'ils avaient besoin de respirer. Des rochers parsemaient le sol par ci par là, obligeant parfois le groupe à faire de courts contournements. La frontière de l'horizon, qui n'était plus très éloignée, semblait teintée de noir et d'obscurité. Autant Stola était impressionnée et attirée autant la sorcière sentait naître une pointe d'inquiétude. Avait-elle vraiment envie de s'aventurer là-dedans ? Son courage prit rapidement le dessus. Rien ne pouvait la vaincre, elle, la plus grande sorcière de tous les temps.

Puis vint l'incident. Dès la première action, Stola avait attrapé ses dagues et avait plongé au sol, évitant ainsi le Katana que Kaze avait lancé au loin. Elle n'était pas la cible et jeta un bref regard derrière elle pour voir où il était retombé. Dans le même mouvement, elle se remit sur ses pieds et se prépara au combat. Ses yeux de sorcière voyaient un mélange d'émotions. Il y avait du mal, beaucoup de mal, comme celui qu'on retrouve en observant la nature profonde des créatures de ténèbres, des gobelins et des monstres de manière générale.

Ce n'était toutefois pas la seule chose visible. On aurait dit qu'une graine de bonne volonté, enfouie profondément, tentait de remonter à la surface, brisant cette carapace de mal, sous sa forme la plus pure.

C'était Kyra qui avait provoqué ça et, sans son équilibre naturel, elle aurait probablement pris le rocher en pleine figure, ce qui l'aurait laissée dans un sale état. Ou morte. Kaze avait déployé un telle puissance... C'était une personne entraînée et ce qu'il avait fait avec son katana était là pour renforcer cette impression. Il ne fallait pas le laisser récupérer son arme.

Puis, il se retourna vers le groupe. Ses yeux étaient rouges.

Stola réaffirma sa prise sur ses armes et se prépara au combat.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Jeu 30 Avr - 15:49

La scène qui venait de se produire devant les yeux de Ratapok suscita suffisamment l’intérêt de ce dernier pour qu'il n'en perde aucune miette. Il observa le comportement de Kaze avec le recul suffisant pour constater que le marchand semblait lutter contre une force interne qu'il peinait à contenir.

Il avait déjà vu ce genre de chose par le passé, notamment dans le cas possessions chamaniques exercées par certains clans Skaven. Mais pas le sien. Non, ce genre de pratiques étaient trop inconvenables aux yeux de Ratapok pour avoir sa place dans SON Duché. S'il fallait se battre, il imposait à ses troupes que cela se fasse dans le respect de certaines règles éthiques et honorables. C'était d'ailleurs cette posture qui différenciait son clan des autres hordes Skaven du Pays de Dodr. 

Alors qu'il fixait Kaze de ses yeux noirs dont les paupières semblaient ne jamais battre, la langue râpeuse de l'homme rat se baladait sur ses dents abîmées et tranchantes. Il avait un certain plaisir à constater le grabuge causé par l'oriental. Déjà parce que la cible en était Kyra la petite peste. Peut-être cet incident aurait-il le mérite de lui faire adopter une conduite plus convenable... moins... enfantine... moins...énervante !

Et puis accessoirement, il put sentir dans un sens la force qui se dégagea de Kaze. C’était rassurant, dans un sens, de savoir qu'un de ses compagnon de route pouvait faire preuve de tant de rage et de puissance. Cela dit, cela était aussi un peu inquiétant. 

Il s’était malgré tout gardé d'adopter une posture ouvertement agressive ni de saisir ses dagues meurtrières. Pour deux raisons principales. La première, c'est que Kaze semblait s'être calmé à présent, et que son coup de folie semblait derrière lui. Il n’était donc pas nécessaire de montrer les crocs pour rien. La seconde raison était que sa vitesse était largement suffisante, pensait Ratapok, pour compenser son attitude volontairement désinvolte, le cas échéant. Il ne se souvenait pas avoir jamais rencontré de personne plus rapide que lui en combat de mêlée...

Aussi, sûr de lui, l'homme-rat, caressant ses moustaches fines et irrégulières interpella le marchand, dont les pupilles luisaient d'un rouge étrange.

-"Ça va l'ami ? Besoin d'une petite pause peut-être ?"
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Olympe le Dim 3 Mai - 10:31

Kyra sentit la colère monter d'un coup. Non mais pour qui il se prenait ce type? Nullement effrayée, elle le fixa d'un air insolent et furieux en retour. Elle fronça ses sourcils et pris la mimique de reine offensée par un serviteur obscur et sale. Comment seulement osait-il lui faire cela? 

- Non mais oh! T'es complètement taré? Ça va pas?! On sort pas une lame comme ça spèce de crétin! Quelle débilité abyssale!

La gamine gesticulait sur son rocher, les couettes hérissées. Elle était certes en colère mais pas au point de l'attaquer. Se battre contre ses coéquipiers, c'était la meilleure manière de voir sa prime finale baisser et donc sa marge pour s'acheter des sucettes à la fraise s'envoler. Parce qu'entre les frais de réparation de la maison de sa famille à financer, les matériaux nécessaires à ses inventions, la pension où elle dormait quand elle n'était pas en mission, sa marge sucrerie avait tendance à être réduite de manière indécente. 

-Alors comme ça, môssieur a peur d'une enfant? Au final, t'es parano ou psychopathe? 

L'étrange jeune femme avait sorti ses armes et adoptait une posture de combat.Et ça, c'était pas possible. Il était à elle, elle devait régler le problème elle même pour imposer son autorité au monde entier et se faire respecter! De toute façon, Kyra était assez grande pour se débrouiller avec ça!

-Toi là bas! La madame! Baisse tes armes! Ce cinglé, c'est mon problème! 

Yeux rouges... sang, feu... feu, chaleur, flammes... Mais oui! Kyra sortit de son petit sac un revolver. Ça allait picoter son amour-propre c'est sûr. Pas à elle, à lui.

-Tu vois ça? Bah voilà ta punition!

Elle pressa sur la détente... et pffuit! Un petit jet d'eau sortit de l'engin pour s'écraser sur les habits de Kaze. La scène était assez ridicule par ailleurs, surtout pour Kyra qui avait pris un air triomphale avec sa farce minable. Heureusement que Bertille l'avait oublié dans le sac lors de son dernier séjour dans sa famille. Sa blague était tout simplement génial! Kyra se sentit fière de son tour!

-Voilà! Comme ça on est quitte! Gamin! Et tu baisses les yeux!
avatar
Olympe
Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Humaine pythie
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Sam 9 Mai - 15:23

Wembass suivait avec amusement l'affrontement grotesque entre le marchand et la gamine, attendant que l'agitation se calme pour obtenir l'attention de tout le monde lorsqu'elle ferait démonstration de ses compétences. Elle espérait bien faire équipe avec Kaze, mais il ne fallait pas avoir l'air pressé de choisir, c'était une question de fierté.
Aussi se contenta-t-elle de tresser ses cheveux en attendant que les autres reviennent à la raison.

[PARDOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON pour mon absence !!! Désolée ! Mille excuses ! Je vous I love you ]
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Dim 10 Mai - 17:29

Le regard un peu vide, Kaze observait avec attention le petite Kyra qui baragouinait ses petites phrases colériques sans aucun impact sur le Moine. Ce dernier se contentait de sourire, les sourcils légèrement froncés, ignorant tout le monde en dehors de cette petite fille si exaspérante. Comportement bien étrange de la part de ce moine qui, depuis le début se faisait plus ou moins discret, mais avait plutôt tendance à observer et à avoir un comportement bienveillant vis-à-vis de tout le monde. C'est clair, ce n'était plus le même.

La jeune fille partait alors en vrille, tentant même de s'imposer comme celle qui allait "s'occuper du cinglé". Le sourire de Kaze s'intensifia presque à en devenir grotesque Alors qu'il avançait de quelques pas vers sa cible. Le plus curieux était le calme qu'il imposait et cette aura malsaine qui le suivait étrangement. Se léchant les babines, il regardait Kyra déposer son sac et en sortir un pistolet. L'espace d'un instant, ses yeux rouges se fermèrent et son visage devint serein.

Par une impulsion soudaine, Kaze ouvrit les yeux et se projeta à une vitesse fulgurante vers Kyra (environ 65, 70 km/h) et d'une main forte, agrippa son cou en la soulevant à un bon mètre du sol. Son ricanement désagréable renforçait encore clairement ses intentions néfastes.

Hrp: j'ai choisi de ne pas brider le personnage (désolé Yellow), mais il devrait rapidement revenir à la raison. La raison de ce choix vient surtout du fait que, si Kyra provoque Kaze dans cet état, je le voyait mal réagir en se calmant. Je ferai revenir Kaze à la raison juste après cette déraisonnable perte d'équilibre mentale. Razz

Ps: Kyra, personnellement, je ne suis pas fan du fait d'imposer les actions de mon personnages aux autres en établissant dans mes postes qu'ils sont réussi et/ou effectif avant même de consulter les intéressés. On pourrait jouer à ça tous les deux, mais ça ne mènerait nulle part. Je suis sur que tu comprends et qu'on pourra faire attention à nos actions par la suite. Wink
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Jeu 21 Mai - 13:24

[hrp : Olympe ? Yellow ? Si pas de réponse d'ici qq jours, je posterai un truc histoire de pas s'endormir parce que là... A voir après, en cas d'absence prolongée de Yellow ce qu'on fait. J'ai personnellement pas envie d'abandonner cette idée de rp de qualité]
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Mar 26 Mai - 7:22

Stola s'était mis en mouvement pratiquement au même moment que Kaze. La vitesse du moine l'avait prise au dépourvu elle ne put arriver auprès de Kyra en première. Elle s'arrêta à deux mètre du moine, une des dagues prête à être envoyée dans la gorge de ce dernier, elle-même prête à bondir sur le côté au cas où Kaze referait un sprint fulgurant dans sa direction.

La tension était palpable. La sorcière ne savait plus qui était un ami et qui était un ennemi. Elle avait l'impression de prendre la défense d'une fillette avec qui elle ne partageait rien... Si ce n'est le goût de l'aventure.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Jeu 28 Mai - 19:23

Le jour revêtais lentement le manteau de la nuit.
Sélène était partie en reconnaissance des lieux afin de s’assurer de la sécurité des alentours et de permettre au groupe d’aventuriers de passer la nuit en dehors de la forêt, dangereuse avait-elle entendu. Des rumeurs circulaient au sujet de monstres y habitant…
 
Alors qu’elle progressait aux aguets du moindre bruit et à la recherche d’ennemis potentiels, elle aperçut au loin les lueurs de feux de campements disposés en cercle. Prudente elle s’approcha courbée, rasant parfois le sol lorsque les herbes ne se faisaient pas assez hautes. Elle s’arrêta lorsqu’elle entendit 2 gardes faisant la ronde.
 
Ceux-ci armés de lances et de boucliers discutaient à voix basse.
« On va encore devoir ratisser les abords de cette maudite forêt » râlait l’un.
Son interlocuteur dont la voix grave et profonde tranchait avec la tonalité plus jeune du premier répondit 
« Ne te plaint pas, au moins nous avons de quoi nous nourrir et surtout sans trop d’efforts ! : détrousser ceux qui passe près de cette forêt est un jeu aisé »
 
Le jeune soldat ne dit rien, son aîné continua « En plus notre chef Aracor est le premier qui a réussi à unir toutes les bandes de la région afin de piller systématiquement chaque voyageurs et aventuriers. Même s’il est assez violent…. »
 
A ces mots, Sélène sentit le duvet de sa peau se hérisser, elle avait entendu parler de ces bandits qui détroussaient les honnêtes gens, mais ne savait pas qu’ils étaient parvenus à s’organiser de cette manière : efficace et meurtrier.
Après avoir laissé les 2 compères passer, Sélène retourna le plus vite possible au camp ou c’était installé nos aventuriers. Lorsqu’elle fut assez éloignée, elle enfourcha son cheval et fonça. Arrivée à la hauteur du camp, elle réalisa que ses membres n’étaient pas parvenus à s’entendre et former des groupes, une requête pourtant simple, lui semblait-elle.
 
Sautant de son cheval elle leur expliqua la situation malgré l’atmosphère tendue qui régnait entre les membres du groupe. Ils éteignirent le feu, et se dirigèrent vers la forêt noire, unique cachette dans les plaines. Au loin elle entendit les aboiements de molosses.
 
Ils s’enfoncèrent dans la forêt jusqu’à ne plus voir la plaine. Là ils s’arrêtèrent pour reprendre leur souffle, étonnement la forêt, une fois sa lisière très dense traversée, était assez spacieuse. Les ténèbres cependant guettaient le groupe qui ne disposait que de quelques torches récupérées à la hâte sur le petit foyer qu’il avait fait auparavant.
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Dim 31 Mai - 18:07

Wembass, qui en était presque à sortir le pop-corn avant l'interruption soudaine de la chef de groupe, semblait à présent d'humeur plutôt sombre : la course à travers bois, particulièrement la bordure dense, avait abîmé sa robe. Elle ne pensait pas avoir à passer à l'action si vite et n'avait pas encore eu le temps de se changer. Tandis que les autres s'inquiétaient de rester dans le noir faute de bois pour faire un feu, elle était plutôt satisfaite de cet état de fait : elle n'aurait pas trop à s'éloigner pour échanger sa pauvre robe à l'ourlet déchiré contre sa tenue tout-terrain. Elle alla donc derrière un arbre à quelques mètres et se changea.
La Similiraste était à présent vêtue d'un pantalon large resserré aux chevilles de couleur gris sombre, d'un haut à bretelles près du corps de même teinte et d'une veste longue à manches évasées d'une délicate nuance de jade assourdie par les broderies sombres, retenue par une ceinture de cuir.
Si l'on pouvait saluer un effort vestimentaire trop rare dans le milieu des aventuriers, il semblait évident que Wembass manquait encore d'expérience et de sens pratique. Ou peut-être avait-elle une vision très personnelle de ce genre de choses...

-Bon. Et maintenant...?
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Lun 1 Juin - 11:25

Serrant ses mains sur le petit cou de Kyra, La poigne qui étreignait l'enfant se relâcha en même temps que le sourire démoniaque qui s'était affiché sur le visage de Kaze. Contre toute attente, c'est l’incompréhension qui envahit un nouveau visage. 

En son fort intérieur, le pauvre marchand se battait avec son colocataire. Une bataille spirituelle intense dont l'enjeu principal était la vie de l'enfant qu'il tenait entre ses mains. L'arrivée de Sélène fit un leurre parfait. Une distraction qui permit au combat intérieur de tourner court. Lâchant l'enfant, et joignant ses mains sur son visage, Kaze tomba sur ses genoux, à la fois fatigué et apeuré par cette crise qu'il n'avait plus vécu depuis des années. Plus encore, il se sentait honteux face à ses faiblesses devant ses compagnons d'arme.

La douleur envahissait ses bras et son corps. Par vague régulière, son sang bouillait et sa peau brûlait devant la distance qui le séparait de sa malédiction. Cette douleur l'incitait à se ruer sur son arme si cela pouvait faire taire ses douleurs. Pourtant immobile, il attendit que tout le monde s'éloigna avant de lever les yeux sur son arme. Il ne voulait pas affronter le regard empli d’incompréhension de ses compagnons de voyage.

Par la suite, Kaze avait été très effacé. Sa capuche couvrant son visage, il avait suivi le groupe en se conformant à eux. sans doute ne voulait-il qu'expier son comportement auprès du groupe en restant en retrait. Il restait cependant le plus loin possible de l'enfant. Non pas par dégoût ou vanité, comme l'avait pensé Kyra auparavant, mais bel et bien pour la propre sécurité de celle-ci. Il restait cependant triste de la situation. Il avait réussi à tisser des liens étroits avec certains d'entre eux. Voir ces liens disparaître lui rappelait la solitude qui l'avait accablé durant toutes ces années.

Il n'en était pas moins aux aguets. Sachant pertinemment qu'il ne pouvait pas compter sur sa vue, il se concentrait constamment sur sa perception de l'énergie qui l'entourait.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Lun 1 Juin - 17:09

L'intervention de Sélène aussi inattendue que soudaine eut le mérite de faire retomber la tension d'un cran. Ratapok observa, interdit, le petit groupe reprendre une activité normale comme si rien ne se fut passé.

Étrange, pensa le lord. Comment peut-on si soudainement passer d'une hostilité véhémente au calme le plus plat sans qu'aucun mot ne soit prononcé ? Ces humains sont décidément bizarres.

A ces yeux, il était clair que Sélène ne s'imposait pas en leader. Ne pas tuer dans l’œuf ces tensions latentes était une erreur. Son expérience de chef de clan lui laissait penser que toute cette animosité resurgirait rapidement si les griefs des uns et des autres n'étaient pas clairement mis à jour, en toute transparence.

En cet instant, le Skaven hésita un bref moment à prendre la tangente. Sa rapidité et son agilité lui auraient vite permis de s’éloigne d'un groupe encore groggy pas les récents incidents, surtout sur un terrain aussi accidenté et peu praticable. Non pas que la mission l'effrayait, mais il sentait de plus en plus mal à l'aise dans la compagnie. 


La phase ou chaque faisait connaissance avec l'autre et tentait de se montrer sous son meilleur jour était loin derrière eux à présent. Et il n'avait même pas fallu attendre les premières difficultés. Ils n'avaient encore essuyé aucun assaut, n'avaient rencontré aucun brigand, pas même une bête sauvage. Leurs rations étaient encore abondantes. Le climat était agréable...

Si déjà le moral flanchait, à ce stade, que ce passerait-il ensuite ? Lorsqu'en pleine nuit, sous une pluie battante, après une journée de jeûne forcé, leur campement serait attaqué par une horde de gnolls fous ?

Sans s'en rendre compte, Ratapok commençait lui aussi à broyer du noir. La déprime est comme un vil serpent se mordant la queue. Elle s'auto alimente.

A la faveur d'un instant de lucidité, le seigneur Skaven secoua la tête comme pour chasser ces pensées aussi néfastes qu'envahissantes. Il ne pouvait pas fuir. Il avait plus tôt donné sa parole. Il ne reviendrait pas là dessus.

S'il ne pouvait pas fuir, alors, tenterait-il de montrer l'exemple. Il fallait changer les idées du groupe. et pour ce faire il ne connaissait pas de meilleur moyen que le rire. Lui même était bon publique, mais pas forcement doué pour engendrer l'hilarité. Mais à situation désespérée, mesure désespérée.

-"C'est l'histoire d'un Skaven un peu idiot - commença le chétif homme-rat, d'une voix un peu hésitante - Le type n’était jamais sortit de chez lui avant cela, et un jour sa pauvre mère, qui désespérait de le voir ainsi s'adonner à l'oisiveté, affalé dans sa couche à longueur de journée, le poussa dehors, un coup de pompe au cul pour tout au revoir. Elle lui hurla de ne revenir qu'après avoir honoré son nom et accumulé suffisamment de richesses pour être en mesure de la couvrir d'or. Le dit Skaven ne sachant guère ou trouver la gloire et encore moins l'or escompté, se décida, armé d'une seule rapière, de gagner les marais perdus, situé à plusieurs jours de marche au nord de son terrier. L'incapable avait naguère entendu parlé d'un improbable trésors, perdu aux confins de ses marais. Il décida donc de traverser la grande plaine qui le séparait des marais lugubres. C'est au matin du second jour qu'il tomba nez à nez avec un noble et fier centaure. Celui-ci dominait le Skaven de toute sa stature et portait dans sa main droite une lance magnifique d'excellente facture. Une arme de maître sans aucun doute. Il déclama alors de sa voix puissante une phrase qui fit frétiller les poils du petit rongeur :" Je ne te cherche point querelle, Rat, mais tu voyages en territoire Centauri. Vas t'en et il ne te sera fait aucun mal." Le Skaven aussi imprudent que stupide, ne voulant pas perdre la face et ne souhaitant pas paraître faible aux yeux de son interlocuteur, répondit alors, de but en blanc "J'irai ou je veux, d'abord ! Et si t'es pas content : descend de cheval et vient te battre si t'es un homme !"
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Lun 1 Juin - 18:22

Stola avait laissé couler la tension au même moment que Kaze : lorsque ses doigts lâchèrent le petit cou de la fillette. Instantanément, elle se précipita au secours de Kyra, lui tendant la main pour l'aider à se relever.

L'une de ses dagues était glissée à sa ceinture, l'autre n'avait pas quitté l'emprise ferme de sa main.

Un peu plus tard, lorsque le Skaven entama sa blague, Stola fut surprise. Elle releva un sourcil et un sourire s'échappa de ses lèvres.

Quand ils arrivèrent dans la partie plus sombre de la forêt, Stola ne prit pas de torche et marcha à l'écart du groupe, à quelques pas sur la droite. Elle avait une très bonne vision nocturne et ne souhaitait pas l'altérer en restant trop près des sources de lumière. L'autre raison était qu'elle n'aimait pas rester trop proche des éléments qui tuaient la discrétion d'un groupe. Se rendre aussi visible avec des flammes dans une zone aussi dangereuse était stupide. Stola s'y refusait.

Son attention était dirigée vers la partie droite de la forêt, et elle prit pour mission de protéger ce flanc contre d'éventuelles attaques.

Quand les molosses aboyèrent, elle essaya d'estimer la distance qui la séparait d'eux. Pour l'instant, tout allait bien.

avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Mar 2 Juin - 23:37

En s’aventurant un peu plus loin, Wembass attira bien plus de regard qu’elle n’eut voulu ; et des crocs aiguisés.

Sélène ne put que sourire face à la blague de Lord, elle le remercia d’un bref mais sincère hochement de tête, plongeant son regard dans celui de l’homme rat. Son ouï moins sensible et développée que le reste du groupe, perçut tardivement les loups qui avaient presque encerclés le groupe

Kaze focalisé sur ses sens ressentit de fortes énergies mouvantes se rapprocher d’eux, silencieusement mais méthodiquement. L’haleine fétide mêlée à un goût de sang séché tournoyait autour de lui.

Stola qui s’était positionné sur l’autre flanc ne pouvait que sentir le danger aux alentours. C’est ainsi sans trop de surprises mais avec la certitude que le combat était proche qu’elle LES aperçut pour certains, mais sentit les autres.

Les bêtes qui avaient resserrés leur étau, n’avaient de loup que de nom. A l’opposé de ceux-ci qu’on peut croiser aux confins d’une forêt une fois la nuit tombée, ces prédateurs avaient une taille proche à celle d’un cerf. 
Au poil noir, les carnassiers à la tête aussi grande qu’un bon gourdin et le crâne allongés possédaient un corps puissant, aux muscles noueux. Les mâchoires semblaient être d’acier et seuls les crocs luisaient à la lumière des torches. On sentait que l'attaque se déroulait selon une mécanique bien huilée. Un loup dominant ses congénères par sa taille encore plus imposante, regardait la scène de loin. On l'apercevait par la force qu'il dégageait et aussi par la tâche blanche sur son front qui contrastait avec les ténèbres des alentours.


3 d’entre elles s’élancèrent vers le centre du groupe férocement...
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Mer 3 Juin - 12:35

Par chance, Wembass en était à régler la sangle qui maintenait son arbalète en place quand elle comprit qu'il y avait danger ; elle put dégainer son arme en quelques instants. Elle n'avait pas vu ni perçu les loups d'aucune manière, trop concentrée qu'elle était sur ses propres pensées, mais avait eu vite fait de remarquer la réaction de ceux du groupe qui étaient restés attentifs. Aussi arma-t-elle sans savoir ce qu'elle allait affronter.
S'ils n'avaient été focalisés sur le danger, ce qui d'ailleurs semblait judicieux, ils auraient peut-être constaté un changement aussi soudain que radical dans l'attitude de la Similiraste. Tout à coup, ses airs de diva arrogante s'étaient évaporés pour laisser place au regard dur et déterminé et à la posture souple et maîtrisée de la combattante expérimentée.
Elle suivit le regard de Kaze pour voir qui les menaçait et décocha son premier carreau en direction de la bête la plus proche, qui tentait d'attaquer ses coéquipiers.

[HRP : je suppose que le soin de déterminer la réussite de mon attaque revient au MJ ?]
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Mer 3 Juin - 13:40

L'odorat de Ratapok avait perçu la présence des loups quelques minutes avant que ces derniers ne se décident à attaquer le groupe. L'effet de surprise, bien que réel, en fut légèrement atténué. Malgré tout, déjà trois immenses bêtes menaient l'offensive sous le regard de ce qui ressemblait à un Alpha, en retrait.

Souple sur ses pattes, et les dagues en main, la priorité du Skaven était avant tout d'esquiver le premier assaut de l'imposant carnivore qui s'élançait vers lui sauvagement. Il était plutôt sûr de lui et de sa vitesse. Peu être un peu trop. Son extrême agilité au combat rapproché n'avait que très rarement été mise en défaut, de ce fait il avait une facheuse tendance à se croire en sécurité de façon permanente dans ce genre de situation. La manœuvre d’évitement serait donc des plus basiques face à un adversaire dénué de sens tactique... a priori. Un pas de côté, un mouvement du basin, puis une réplique d'un ample mouvement du bras droit qui viserait à entailler la gorge de l'animal pour lui sectionner la carotide.

[hrp : je pense que oui. De mon point de vue, on laisse Yellow décider de l'issue de nos actions et de notre côté on se limite à décrire nos intentions de la façon la plus précise qui soit]
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Mer 3 Juin - 15:12

Le sorcière connaissait bien les loups communs. Ils attaquaient des cibles isolées quand ils étaient en surnombre et que le terrain était à leur avantage. Ils ne prenaient leur proie en chasse que quand ils étaient affamés. L'alpha prenait la tête de l'attaque plutôt que de regarder ses frères partir sans lui.

Ces loups n'étaient pas normaux. Leur proportions anormales en étaient la première preuve. Le fait qu'ils s'attaquent à des humains en était une deuxième. Le fait qu'ils soient trois ou quatre au lieu de dix en était une troisième.

Stola n'eut pas le loisir de réfléchir plus loin. Un des loups l'avait prise pour cible et se dirigeait à grands bond furieux vers elle. Lentement, la sorcière se tourna vers lui, canalisant toute sa rage.

Lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques mètres, elle hurla aussi fort qu'elle le put, comme une énorme ourse-garou aurait pu le faire en plein milieu d'un combat acharné pour défendre ses petits.



Ces loups n'étaient pas ceux qu'elle connaissait et elle ne devait pas les sous-estimer, ni même utiliser ses connaissances sur le loup commun pour les vaincre. Le combat serait rude, sans doute sanglant.

Elle dégaina.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Mer 3 Juin - 15:39

Cela faisait quelques secondes que Kaze avait tourné le regard dans l'ombre imperceptible de la forêt. Ses sens ne le trahissaient jamais. Plusieurs créatures étaient à l’affût, de simple créatures à en juger par leur aura. Ses traits tirés se décontractèrent alors. C'était en quelque sorte un soulagement de ne pas déjà se retrouver dans une situation qu'il redoute depuis déjà un moment. Serrant son bâton de sa main droite, il ne lâchait pas sa concentration. En aucun cas il ne le devait. Personne ne savait vraiment ce qu'il pourrait se passer et la paranoïa du marchand le poussait à prendre toutes les précautions nécessaires.

Très vite, ces auras bougèrent et Kaze compris très vite ce qu'il se passait. Sans réel effet de surprise pour lui, il projetait déjà le déplacement d'un des loups à quelques mètres de lui. Pouvant prendre l'initiative, il saisit sa chance de le devancer. 

Prenant son élan dans une posture typiquement martiale, il posa la pointe de son bâton un mètre et demi avant l'endroit où il projetait le passage du loup. De cette manière, il toucherait la bête avant qu'elle ne puisse porter sa première attaque. Son élan lui servit à monter horizontalement son corps le long de son bâton et, de toutes ses forces, il tournoya dans les airs. Son bâton décolla du sol (en restant dans ses mains), tourna en même temps que Kaze qui étendit son bras de toute la force dont il était capable à l'endroit et au moment exacte de ses prédictions. Au même moment, ses pieds touchèrent le sol et Kaze arborait une posture largement reconnaissable pour les adeptes du pays du Thé: le Lamatsu.

Il ne restait plus qu'à espérer qu'il ne s'était pas trompé sur ses prédictions et qu'il avait réussi son attaque. Il reprit une posture beaucoup plus étrange ensuite, faisant tourbillonner son bâton, titubant sur le côté droit. Son bâton se planta dans le sol, lui donnant un appui dont il avait, apparemment bien besoin.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Ven 5 Juin - 0:03

(HRP: Pour les actions, faites ce qui vous semble juste. Pour l'instant c'est très bien. Je vous enjoins à donner la finalité de votre action, bien sûre pas avec une certitude de 100%. Ça sera plus clair et surtout en tant que MJ , je peux toujours changer la situation <3  
d'ailleurs Jo merci pour les illustrations, faudrait que j'essaie d'en mettre aussi ^^
si vous avez des remarques, faites les afin que je sache si je réponds de la bonne manière Smile bon jeu )
 
Kaze guidé par son expérience et ses sens, surpris le premier animal en brisant son élan avec son bâton dans un geste fluide et mesuré.
Bien que le coup était bien celui d'un maître, la bête sans s'arrêter outre mesure, esquiva l'arme du marchand d'un poil (ou cheveux devrais-je dire), qui érafla son oreille gauche mais ne percuta pas son épaule, le bâton glissant sur la fourrure compacte et graisseuse. 
 
Le corps détendu du loup pour parer le coup de Kaze fut une proie facile pour Wembass, dont le carreau d'arbalète fila et pénétra le flanc. Déstabilisé pendant quelque secondes, le loup n'eut pas l'occasion de s'offrir la gorge de son adversaire et dut se contenter de lacérer le Kimono de celui-ci qui avait esquivé l'attaque et pris ses distances. 
 
Pendant ce temps Lord tentait de riposter à l’attaque du carnivore. Cependant sa modeste taille ne lui permettait pas de porter son coup, là où il le voulait. Sa dague rencontra des griffes projetées contre lui. Agile il parvint à détourner le coup en tranchant une griffe. Se situant à côté de son flanc droit, Lord ne put éviter le coup de tête de son adversaire. Sans aucune répercussion sur lord, celui-ci ne fit qu’amortir le coup en bondissant en arrière.
Sélène qui avait compris que seul un coup puissant avec une forte lame pourrait couper à travers l’armure touffue de leurs attaquants, darda de son épée fine mais aiguisée, et transperça la patte avant du loup qui venait de repousser l’homme rat. La lame s’enfonça profondément mais resta coincée. Elle leva les yeux vers Ratapok pour voir s’il pouvait l’aider.
 

Toujours à l’écart Stola faisait face à son ennemi, qui tout d’abord étonné par son cris de rage, gronda en retour et au lieu de sauter sur elle fonça vers elle à une vitesse impressionnante pour la taille de l’individu. Utilisant la puissance de ses pattes à leur maximum dans le but de faucher les jambes de la sorcières   
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Ven 5 Juin - 20:58

Sans prendre plus de temps pour évaluer la situation dans son ensemble, la Similiraste tira un nouveau carreau de l'étui et arma avec la rapidité et la précision que confère l'habitude, puis prit un instant pour doter son tir d'une petite touche de magie qui causerait une intense douleur à la cible. Cela n'aiderait pas forcément à terminer le combat plus vite, mais avec un peu de chance ça offrirait une ouverture à un autre membre de l'équipe. Pour l'instant, elle n'osait pas tenter un coup plus audacieux du fait du chaos qui régnait.
Elle visa la bête qui s'en prenait à Stola et tira, puis recula pour essayer de déterminer la meilleure action à entreprendre ensuite.
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Sam 6 Juin - 11:15

Kaze réagit vite. L'attaque portée à son visage par le loup, n'était en aucun cas dangereuse, mais il ne fallait pas laisser la situation s'envenimer davantage. Voyant l'attaque arrivée, il avait littéralement bondit en arrière. Mais pas sur ses pieds, non. S'aidant de son bâton, il bascula en arrière, posant la main libre au sol. Dans ce mouvement, il avait réussi à se positionner sur le flanc de la créature.

D'un geste vif de son pied droit, il balaya le bâton qui glissa directement entre les pattes avant et les pattes arrière de l'animal. Roulant dans une cabriole acrobatique, Kaze s'éloigna de la créature qui avait abîmé son magnifique Kimono tout en agrippant son Bâton, maintenant bien placé. D'un geste vif,empreint de tout son énergie, il fendit l'air vers le haut en soulevant son bâton qui devrait normalement s'écraser sur le ventre de la créature. Le tout, en un seul mouvement. Sans doute le loup décollerait-il du sol face à la force du choc.

Quoi qu'il en soit, Kaze avait repris une posture plus... Normale. Quoi que...
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum