Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

la vengeance maudite d'Ifrit

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la vengeance maudite d'Ifrit

Message par démons le Dim 12 Juil - 19:35

Les les trois personnages,bien qu'hétéroclytes, étaient tous dans le même panier.
Arakjörn le mage avait affaire a un guerrier armé d'une masse et d'un lourd bouclier. Il décida d'envoyer une gerbe de flamme vers son ennemi, qui bien que lourdement équipé, esquiva avec l'agilité d'un félin. D'une habile voltige il passa outre le mur de flammes, et se tint près a un nouvel assaux.
Ambrosia elle faisait face a un ennemi armé d'un double sabre. Pour pouvoir le toucher avec sa faux, elle décida de sauter du toit, et de faire apparaitre des ailes démoniaque. Elle vola ainsi jusqu'au dos de son ennemi, ou elle tenta d'asséner un puissant coup de Miséricorde. Malheuresement pour elle son adversaire avait percé a jour son stratagème, et avait séparé sa double lame, en deux sabres a double tranchants. Il bloqua ainsi l'attaque en se retournant aisement, et envoya un puissant coup de botte dans les reins d'Ambrosia.
Ifrit n'avait pas a rougir, car son ennemi était le plus dangereux de tous. Son énorme sabre sur l'épaule, il attendait que le jeune assassin deigne attaquer.
________________________________________________________
Ifrit passa a l'attaque avec une vitesse affolante, sa némésis bloqua sa première attaque. S'ensuivi une dans de la mort, faite de métal s'entrechoquant, d'étincelles, et de gerbes de sang. Bien que son arme soit lourde, et longue,son adversaire était très à l'aise en combat rapprocher. 
Le combat durais déjà depuis cinq longue, et pesante minute. Ifrit avait des entailles sur les parties de son corps non recouvert par don armure de cuir, son adversaire lui aussi était couvert d'entailles. Les deux protagonistes tournoyaient dans un balet monstrueu a une vitesse affolante, un oeil humain ne pouvait les suivre. Ce combat était fait de rage et d'instinct pur. Les deux ennemis se servaient aussi bien de leur bras que de leurs jambes, des coups de pieds fusaient a la vitesse de l'éclair,mais aucun ne touchaient sa cible assez durement pour ouvrir sa garde.
________________________________________________________
Les combats faisaient rages, Arakjörn avait réussi a faire en sorte que son adversaire lache sa protection. En effet un immense brûlure courait le long de son bras. Le jeune mage commençait a faiblir, sa réserve magique diminuait. Ambrosia avait réussi quant à elle trancher le bras gauche de son adversaire, qui avait du retourner a son double sabre.
avatar
démons
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: la vengeance maudite d'Ifrit

Message par Odysseus le Sam 25 Juil - 22:30

A la dois surpris, affolé, et excité par les révélations de ce qui semblait être une incarnation de la mort, Arakjörn dépensa dans ce souffle bien plus de magie qu'il n'aurait dus, mais cela a eu un impact aussi bien positif que négatif : les défenses de son ennemis ne se limitaient pas a un bouclier mais aussi a une agilité digne d'un... assassin justement. Il bondit alors hors de portée, mais le surplus de magie l'atteint tout de même, lui laissant une atroce cicatrice. La partie négative étant qu'il sentait ses forces diminuer. Il ne serait pas en mesure de générer beaucoup plus de flammes, et il n'avait pas bien plus de défenses. Il fut distrait par ce qui semblait être un ange qui sortait derrière le clone au double sabre, et trancha le bras de ce dernier, le jeune mage constata qu' Ambrosia s'en sortait a merveille, il n'avait pas a s'inquiéter de sa survie, mais plutôt de la sienne... Quant a l'assassin original, il n'était pas possible de définir lequel avait l'avantage, ils avaient atteint une vitesse de frappe telle qu'un simple coup de poing tuerai n'importe quel humain normal. Arakjörn constata avec ironie que dans sa situation il était le seul a être "normal"... mais il allait devoir démontrer le contraire...

N'ayant plus assez de magie pour générer un mur de feu mortel, le mage décida de séparer son ennemi de son bouclier pour lui envoyer des salves de boules de feu précises, efficaces, et peu coûteuses. Il fit donc le vide un bref instant en lui et ferma les yeux, comme s'il faisait une prière, il lui semblait voir son père.. d'un coup ,d'un seul il employa avec détermination son bâton pour arracher des mains le bouclier de son ennemi, il se surprit une nouvelle fois a dépenser trop de magie, si son adversaire ne lâchait pas, il risquait de s'envoler avec, mais il ne pouvait plus générer que trois petites boules de feu ( qu'il prépara aussitôt ). La conséquences de le l'emploi de surplus irraisonnés de magie allait être terribe, mais pour l'instant il devait rester en vie, et là, il jouait le tout pour le tout.
avatar
Odysseus
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Aexon
Race et classe: Seigneur démon
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum