Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

La Faux d'Asmodée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Faux d'Asmodée

Message par yellowhub le Ven 23 Oct - 23:23

RELIQUE: LA FAUX d'ASMODEE




I.                    Contexte :
 
Après avoir perdu la guerre contre les elfes du clan d’Elkantar, Asmodée un des dieux créateur (ère Asmodienne) se retrancha avec ses indéfectibles fidèles : les elfes de Sath ; connus aujourd’hui sous le nom d’elfes noirs ; dans les entrailles de la Terre. Plus précisément dans les anciennes fortifications du temps de l’ère Rokatorienne que Garkan le dieu de la Pierre Eternelle créateur des nains avait créés afin d’accueillir sa race. Ces constructions immortelles sillonnent toujours les boyaux de Zaerod ; éparses, vides ou habitées ; ces cités « mortes » sont l’image même de la puissance des dieux d’antan. Ces « cités » furent recolonisées par les survivants du culte d’Asmodée ce qui créa ainsi des bastions irréductibles de fidèles. Avec le temps, certaines cités se développèrent, d’autres virent le jour et quelques une disparurent.
 
Cependant une seule resta debout et imposa son influence. Du nom d’Arkaznor, cette forteresse surplombait ses autres semblables par sa taille, sa population et par son importance.
Arkaznor était une des premières places fortes construite par Garkan, et fut aussi parmi les premières à être abandonnée par les nains, du à son isolation au reste du monde et sa difficile accessibilité.
 
Outre ces inconvénients qui peuvent aussi apparaître comme des avantages dans une situation de guerre ouverte, Arkaznor possédait un autre atout majeur. Au centre même de cette cité, se trouvait une des veines de Zaerod, qui se traduit par un courant d’énergie magique et vitale qui alimente la surface de Zaerod. Les nains qui avaient découverts ce « miracle naturel » voulurent l’exploiter et creusèrent pour trouver le cœur de la source énergie. Au court de leur exploration ils découvrirent une alcôve naturelle qui se situait parfaitement  sur ce courant d’énergie. Cette alcôve était unique, elle s’était formée dans un métal noir ébène que même les plus talentueux forgerons nains ne parvinrent à briser et encore moins à en percer les secrets. Les nains baptisèrent ce lieu Irkylia qui se traduit par « lumière noire » à cause des gouttes d’eau pure et brillantes qui tombaient du toit de l’alcôve.
 
Cette place forte apparut donc naturellement aux yeux d’Asmodée comme l’endroit idéal pour installer son quartier général et donc indirectement le cœur de son culte : l’essence de la foi de ses fidèles.
Peu à peu, après que les elfes noirs occupèrent Arkaznor, leur malfaisance ainsi que celle d’Asmodée contaminèrent le lieu. Avec la puissance d’Asmodée et le culte inconditionné dont il faisait l’objet, il ne fallut pas longtemps avant que le Mal suinte de partout. La terre s’assombrit et les gouttes d’Irkylia auparavant transparentes se transformèrent en gouttes noires à la couleur du métal qui formait l’alcôve. Ce n’était pas un noir commun, mais un gouffre de couleur, un noir indéfinissable qui faisait oublier au spectateur que d’autres couleurs existaient. On nous a rapporté que certains elfes noirs qui ont contemplé ces gouttes ont perdu la vision des couleurs et que les plus chanceux ont été pris de douleurs lancinantes pendant quelques minutes.


 
II.                  Création et histoire :
 
Content de son effet sur la source, Asmodée l’amplifia : il en fit un lieu de culte et rebaptisa l’endroit « Arkylio » qui signifie le sanctuaire noir. L’endroit fut vénéré mais resta à l’abri du regard et de l’attention. Avec le temps et dans l’indifférence générale se forma petit à petit, à partir des gouttes  couleur ébène provenant de l’alcôve, une lame longue et courbée sous l’effet de la magie maléfique d’Asmodée  ainsi que de diverses conditions naturelles : pression thermique ect… (un processus semblables à la formation des stalactiques). Cette lame du même métal que celui de l’alcôve était naturellement affilée et pouvait trancher quoi qu’il se trouvât sous son coupant.
 
Lorsque Asmodée revint vers Arkylio, il découvrit l’évolution de la source et au vue de  la qualité de la lame qui tranchante comme un rasoir était aussi insensible à la magie et incassable, il décida d’en créer une arme digne de ce nom. Utilisant ses pouvoirs personnels il créa un manche dans le but de façonner une Faux à la hauteur de son statut de dieux sombre. Une fois les 2 parties fusionnées ensembles, l’arme divine et sacrée fut entreposée dans la même alcôve qui servit à sa création.
 
Jamais portée depuis, la Faux d’Asmodée resta dans Arkaznor qui peu de temps après, fut abandonnée par ses seconds occupants, de nouveau attirés par la surface et les multiples opportunités de notre ère actuelle : l’ère Clantorienne. La Faux fut oubliée de tous et la plupart des tunnels menant à Arkaznor bouchés : pour les tunnels restants, d’anciens maléfices et pièges firent et font toujours aujourd’hui un travail efficace pour dissuader et arrêter les rares aventuriers étant descendus si bas.
 
Cependant avec le tremblement de Terre lié à l’event, une faille proche de Arkaznor s’est ouverte….


 
III.                Capacités et légendes :


Ainsi la Faux éternelle et meurtrière, comme se jouant du temps et de l’Histoire, resta.
Cette arme en plus de ces capacités naturelles que sont sa solidité hors norme (presque indestructible) possède aussi un tranchant mortel, capable de fendre les boucliers les plus épais.
En plus de ces caractéristiques, Asmodée y a jouta d’autres aptitudes élevant l’artefact de simple arme à entité à part entière (dans le sens d’arme divine).
Tout ennemis faisant face au porteur de la Faux subissent un vampirisme croissant avec le temps : plus le combat se prolonge plus l’individu fatigue vite, frappe avec moins de force et laisse une ouverture à un coup meurtrier…. Cette capacité marche dans un rayon de 1-2 mètres, et même s’il elle ne peut conduire à la mort de l’adversaire, elle l’affaiblit considérablement.
La Faux provoque aussi un effet de terreur qui fonctionne dans un rayon de 15-20 mètres selon la puissance du porteur. Cet effet est similaire à la pression que ressent un soldat dans un combat à mort. Elle se traduit le plus souvent par un malaise profond dans le cœur de l’adversaire qui alors va se mettre à penser à sa famille, craindre la mort - les blessures et laisser installer le doute : les plus faibles s’enfuiront ; et les plus courageux seront pris par la peur s’immisçant  petit à petit et de plus en plus profondément, telle une dague de glace, gelant leurs cœurs.
La mégalomanie d’Asmodée ne connaît pas de limite car celui-ci voulait être craint. En plus des effets psychologiques, le porteur sera vu comme terrifiant.
 
Cependant si la Faux possède ces nombreuses qualités, elle n’en reste pas du moins une arme presque mythique et a donc des contraintes d’utilisations.
Tout d’abord son poids la rend difficilement tenable, la force du porteur est donc primordiale. On pense que les aventuriers les plus forts ne pourraient la porter que pendant 2h environ, certes suffisant pour réduire UN ennemi à néant mais qu’est-ce qu’il en est d’une armée…
L’effet négatif le plus important de la Faux est qu’elle corrompt le porteur. Il faut garder en tête que la Faux a été en partie créée par Asmodée et est donc profondément maléfique, ce que de simple mortel ne peuvent supporter trop longtemps. Si l’aventurier porte trop longtemps la Faux ou en est toujours proche alors son esprit va commencer à se détériorer, perdant lentement son humanité pour devenir fou. Ce drainage mental est le moyen d’assurer que seul un être particulièrement mauvais pourrait être un porteur plus compatible avec la Faux.
 
Seule une arme provenant de la même source pourrait casser cette arme.
 
HRP : Je tiens à remercier Odysseus pour ses idées génialissimes. Ce travail a été réalisé avec sa permission et en coopération


(Cette autre relique suit la relique Scylia que j’ai publié dans la même section)
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum