Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Odysseus le Mer 4 Nov - 21:36

à venir

Prénom : Oxorsys

Nom : DHûle

Race : Humain

Sexe : Masculin

Âge : 24 années passées

classe :

Alignement : bon/loyal

Renomée : faible

Puissance : commune

I.Histoire

1.passé

Oxorsys DHûle est né à Aurlhöj, a cette époque elle n'était constituée que de 3 rangées de maisons, petites et fragiles, au pied
d'un modeste chateau, qui était alors son foyer et celle de son père, le seignheure Pan DHûle, qui avait alors trouvé le premier
filon de Pandhûlite jamais découvert. Il a grandit en même temps que la ville, adorait et était aodré de tout les habitants, il
connaissait chacun d'entre eux. A l'inverse de son père, qui était froid et calculateur, le petit Oxorsys était vif, joyeux et
particulièrement bienveillant. Cependant il n'était pas comme les autres enfants du village, physiquement, il était faible, son
paternel effrayait ses agresseurs avec des menaces de bannissement, mais cela ne l'empêchait pas d'êtres victimisé durant sa
petite enfance... il ne montrait absolument aucun talent pour le combat, et encore moins pour la magie, dont il avait le privilège
d'avoir accès a son enseignement par un magicien de l'académie de Caladan. Cependant, s'il était incapable de faire apparaître
une flammèche, il en comprenait entièrement les théories : Oxorsys s'était alors révélé être un être dont l'intelligence dépassait
le commun des mortels... La mage de Cadalan et lui devinrent très proche, à l'insu du seigneur Dhûle, ils étudièrent ensemble un
la plus grande trouvaille du prêtre, un livre noir qui révélait les plus grandes peurs des être vivants...
Mais vint le jour ou ils durent se séparer, le mage retourna a Clantor et fut, selon les rumeurs, tué sur le chemin du retour. Ce
jour là marqua Oxorsys comme sa première tourmente, malheureusement pour lui il en connaîtra bien d'autres.
A l'âge de 15 ans, il se dédia à la science corps et âme, et utilisa sa brillante intelligence pour inventer son premier module
de conversion, baptisé MEcr, qui était capable de changer une énergie magique stockée en énergie dite éléctrique. Il se servit de
cette première version du MEcr pour fournir une nouvelle source d'énergie au village, alors devenus ville. Ses inventions se
multiplièrent, en reforgeant la pandhûlite et l'alliant à l'aide de différents métaux, il en améliora les capacités conductrices,
et parvint même à la rendre aussi résistante que de l'acier. Il inventa bientôt une machine permettant l'extraction du minerai de
manière automatique, et ainsi la ville put devenir autonome au niveau de la nourriture ( les mineurs devinrent paysans et
éleveurs ) et en ressources industrielles ( les riches mines d'Aurlhöj révélèrent alors plusieurs filons de pandhûlite qui aurait
été impossible a extraire a main nue, ainsi que des montagnes de fer ). Bientôt les maisons furent construite à l'aide d'un
alliage de fer et de pandhûlite, et les inventions multiples d'Oxorsys firent gagner la cité en puissance... Bientôt une guerre
éclata entre Aurlhöj et son voisinage a cause de l'avidité de Pan Dhûle, et Oxorsys fut contraint malgré lui d'améliorer et
remodéliser des machines de guerres. Et c'est ainsi qu'Aurlhöj devint une cité crainte et détestée, et que les remparts en forme
de rouages furent forgés. Lorsqu'Oxorsys eu 22 ans, il tomba amoureux de Leyla, une fille de son âge, qui auparavant l'avait
toujours détesté, mais en une journée ensoleillée et romantique elle se décida à lui rendre son amour. Oxorsys devint alors un
homme heureux et juste, il devint responsable et arrêta d’œuvrer pour son père, il s'abandonna a ses propres passions, et
inventa le module EMckp, qui, à l'inverse de l'MEcr, convertissait l'énergie éléctrique en énergie magique. Cette découverte lui
permit de réaliser une de ses plus folles envies, il devint magicien malgrès lui, il n'inventa cependant a ce jour que l'EMckp-TL
qui permettait une manipulation télékinésique, les limite de l'EMckp ne lui permettant pas réellement de créer de la matière...
Durant deux années propsères, il devint l'homme le plus aimé de la cité, rendant un sourire qui lui était si particulier a qui
voulait le recevoir, et aidant qui était dans le besoin, un homme bon, Oxorsys.

2."j'ai besoin d'aventures"

Ce matin là, Oxorsys descendit de sa tour dès la matinée, habituée a ce qu'il n'en sorte pas de la journée, Leyla fut d'autant
plus surprise qu'il semblait nerveux et excité.

-Oxou, tu vas bien ? Tu as encore mal dormit ?

-Bien entendu que je vais bien. Son habituel sourire s'étirant sur son visage. Mais je vais voir père aujourd'huis, je repasserai
te voir après.

Sans qu'elle n’eut  le temps de lui répondre, il l'embrassa chaleureusement avant de s'extirper du petit logis dans lequel il
vivait, un logis d'ailleurs tout à fait excentrique, si le château du seigneur Dhûle était le bâtiment le plus élevé de la cité,
la tour d'Oxorsys, lui faisait concurrence de manière efficace ! Elle était pourtant fine et ... biscornue, une légère fumée grise
s'extirpait des deux cheminées la surplombant. De part le fait qu'elle était faite d'engrenage de bizarreries mécaniques, et
d'énormes rouages faisant fonctionner l'horloge méca-éléctromagique se situant a son sommet, et par la finesse de sa base, on
devinait qu'elle n'était constituée que d'un escalier en colimaçons et d'un laboratoire surplombant la ville a son sommet... la
quelle semblait vaciller de temps en temps.

-Je devrais rajouter 2 ou 3 piliers a ce perchoir...pensa Oxorsys a vois haute, faisant face à la maison de Leyla, qui servait
de base à la petite tour, la jeune femme se tenait dans la porte.

-...Sauf que tu as autre chose a faire ! Railla-t-elle d'un ton enjoué.

-Un jour je saurais comment tu arrives a finir mes phrases ! Sur ce il s'éloigna avec le plaisir de l'entendre rire, bien qu'elle
se fichait de lui, il l'aimait, et le simple fait de la voir joyeuse lui faisait oublier tout les malheurs du monde.

Il s'en alla donc vers la demeure de son père, ou des événements beaucoup moin joyeux l'attendaient. Il fut reçus et amené à son
paternel à la manière d'un étranger, malgré tout les efforts qu'il avait fait pour lui, les nombreuses fois ou il sauva la ville
de pénuries de ressources et la prospérité qu'il avait apporté à sa ville, Pan Dhûle haïssait son fils, il lui avait refusé le
soutien militaire qui lui fallait lorsqu'il avait songé à attaquer les jaloux se pressant devant les remparts, et surtout il
avait fait objection a son mariage avec une héritière d'une quelconque noble famille qui avait élus domicile a Aurlhöj, et
l'avait ridiculisé en même temps que contesté son autorité, et ça n'allait certainement pas s'arranger aujourd’hui.

-Que me veux-tu.

L'aristocrate était gros, gras, vêtus d'un haut-de-forme et d'un monocle en pandhûlite, armé d'un cigare et d'une vilaine moustache, le timbre de sa voix était grave et lassant, et son ton même pas interrogatif. Les yeux rivés sur un vieux bouquin jaunâtre, sans doute contant les incroyables histoires de ses bénéfices annuels

-Je viens te vois parce que j'ai d'importantes choses a te dire.

-Je t'écoute.

-Non tu ne m'écoute pas.

Le ton était intimidant, et le moustachus leva enfin ses petits yeux perçants, dont l'un était comiquement plus gros que l'autre a cause du monocle.

-Si je t'écoute.

-Je m'en vais

Le seigneur des lieux câla sa tête contre le dos de son fauteuil, finissant en un trait son cigare, le jetta par la fenêtre, et se redressa soudainement pour cracher la fumée au visage de son fils. Puis il prononça lentement :

-Tu ne peux pas t'en aller.

-Si je peux. Le fiston répliqua aussitôt, mais de façon clairement pas aussi intimidante que son père.

-Aha ! Et ou veux-tu aller ? Si tu ne reviens pas, à qui vais-je transmettre mon héritage ? Ta mère est morte en te mettant au monde, et toi tu veux gâcher son sacrifice ?

-Tu ne sais même pas qui elle était, tu ne l'aimais pas plus que tu ne m'aimes, et son sacrifice ne serait gâché que si tu me laissais moisir ici sans que je puisse profiter de la vie qu'elle m'a offerte.

Pan se leva brusquement de sa chaise.

-Comment oses-tu ? Toi peux-tu prétendre la connaître ? Je l'ai épousée loin d'ici, dans une contrée lointaine, dans une tribut
de sauvages... je l'aimais vraiment !

Il marqua une pause.

-Connais-tu la signification de ton nom ?

-Non

-Ça viens de sa langue maternelle, là bas "Xors" veut dire "destin" et "Orsys" signifie scellé. Moi je t'ai donné ce nom pour que tu restes auprès de moi, mais elle te l'a donné pour que tu te souviennes qu'il faut se battre pour la liberté.

Oxorsys resta muet. Son père était confus, submergé par ses émotions

-Aujourd’hui, je t'en conjure, ne mets pas ta vie en péril, tu respecte sa volonté et..et c'est bien, c'est ce qu'elle voulait !
Mais moi je suis VIVANT, et je ne veux pas que tu meures bêtement, tu es mon unique fils ! Ta mère s'en retournerait dans sa
tombe de savoir qu'elle a provoqué ta mort !

-Je ne m'en vais pas a cause d'elle, je m'en vais pour moi, et pour Leyla.

-Qu'est-ce que tu veux que j'en foute de ta sale garce !

-Que tu la protège, elle ne viendra pas avec moi, j'ai un projet, et quand je reviendrais je t'offrirais le plus rapide moyen de transport, le plus instantané que tu puisses imaginer, tu pourrais commercer avec le monde entier ou submerger tes ennemis dans leurs propres citées, en échange de quoi, je me marierai avec elle.

-Tu.. tu veux te marier avec elle ?

-Oui

-Mais tu n'as pas le droit ! Tu dois te marier avec...

-Maintenant je m'en vais père, si je vois que vous avez fait le moindre mal à Leyla, si je vois qu'elle est en mauvaise santé,
alors je prendrais de force mon héritage. Maintenant..

Le gros barbus se précipita sur son fils dans l'espoir de le retenir, celui-ci resta planté devant lui, appuya sur un gros bracelet qui ornait son avant-bras gauche, et alors que Pan le saisissait par le col de sa veste, il lui souffla un "Adieu" a l'oreille avant de disparaître dans un flash bleuté, laissant le seigneur les mains vides, s'écroulant sur son fauteuil, l'air pathétique.


-----


L'EMckp-TP était chaud bouillant, mais il avait fonctionné ! Il avait réellement réussi a se téléporter chez lui ! Oxorsys
sautait de joie et admirait son nouveau chef-d'oeuvre, le pillier de téléportation semblait toujours en état de marche, quoique
un peu chaud aussi, il avait du puiser dans les réserves d'énergie de la cité pour tenir le coup. Le jeune homme, saisi alors son
sac, contenant une douzaine de piliers similaires, tous reliés à une batterie personnelle... C'était ce en quoi consistait son
voyage, répartir les douze piliers de téléportation un peu partout en Zaerod, lesquels permettraient d'établir une grille de
téléportation, et des coordonnées précises pour chaque villes importantes : ainsi, il pourrait se téléporter de n'importe où,
pour aller n'importe où. Encore fallait-il trouver de quoi stocker suffisamment d'énergie pour permettre de tels déplacements,
mais il trouverai, il trouverait toujours tout. Il entreprit de sceller ses bagages quand quelqu'un toqua a la porte de fer de
son laboratoire. La voix de Leyla s'éleva alors de l'autre coté de la porte

-Oxounet ? Tu es là ?

-Oui ! Euh.. oui je suis là.

-Je ne t'ai pas vus rentrer ! Comment ça s'est passé avec ton père ?

Il lui demanda d'attendre quelques secondes le temps de lui ouvrir la porte, derrière laquelle la jeune dame jaillit pour l'embrasser, passant ses mains autour du coup et pivotant autour de lui.

-Pas très bien... murmura l'inventeur lorsque ses lèvres furent a nouveau libre.

-Et toi tu vas bien ? Elle demanda, inquiète.

-Pas vraiment... écoute, je m'en vais.

-Quoi ?

-Je m'en vais

-Ou ça ?

-Dans une expédition..un... un pèlerinage si tu préfère... Il savait que Leyla était particulièrement croyante.

-Alors je viens avec toi !

-Impossible, dehors c'est dangereux, et je ne veux pas te voir prendre des risques inutiles.

A ces mots, il reçut une violente gifle.

-Je croyais que tu m'aimais ! Et toi tu pars, comme ça, aux plus beaux jours de notre vie, et tu considère que rester l'un auprès de l'autre est "inutile" ?

Elle avait les larmes aux yeux, mais le fixait avec une intensité douloureuse...

-POURQUOI FAIS-TU CA ! lui hurla-t-elle

Oxorsys resta muet pendant une bonne minute, après quoi il sortit de sa poche une bague vert emeraude, dont un magnifique rouage en pandhûlite pure y avait été soudé, au cœur de ce petit engrenage se cachait non pas une pière précieuse, mais une petite horloge mécanique. Il la tendit à Leyla et la fixa d'un doux regard, et afficha son sourire si particulier.

-Ceci est l'horloge de mon cœur, chérit la, embrasse-là, et tu me chérira et m'embrassera-moi. Quand je reviendrais je te la passerai au
doigt, je t'aime Leyla... Mais j'ai besoin d'aventures.

A ces mots, Oxorsys l'embrassa une dernière fois avant de partir, sans se retourner, descendit les petit escaliers en colimaçon,
sortit de la maison de son amante, toujours sans se retourner, avant de s'enfoncer dans l'allée des usines. Il récupéra à la
forge automatisée une dague en alliage de pandhûlite et de sombracier, puis s'en retourna a l'ascenceur principal. Il devina que
les gardes avaient ordres de l'empêcher de partir, mais ils lui laissèrent le passage en baissant les yeux. Une fois en bas des
hauts remparts Aurlhöjiens, il sortit de la cage de l'ascenseur, se retourna pour voir une dernière fois sa citée, celle qu'il
avait bâtie, celle qu'il avait créée, pour la première fois il en sortait.

Et ainsi l'exode commença, et le génie d'Aurlhöj se mit en route, souriant, se demanda ou planter son prochain pillier.


II.Description physique

Oxorsys est jeune, mais son physique d'enfant a clairement disparus, il a finalement acquit une force et une endurance commune. Son visage est très complexe, il est très allongé et anguleux, et une petite barbe commence gentillement a décorer son menton. Ses yeux semblent maladifs et expriment a première vue une certaine lassitude, mais on peut y deviner une grande joie de vivre, qui est clairement soulignée par son doux sourire qui étire ses lèvres constamment. Des petites marques sous ses yeux témoignent de nombreuses insomnies passée à bricoler toutes sortes de machineries étranges. Il a de longs cheveux bruns, très légèrement verdâtres, couronnés par un bandeau auquel est accroché une lentille lui servant de lunette de zoom. Il l'utilisera principalement dans le but de manier son arbalète a distance, hormis un design propre a Aurlhöj, elle n'a rien de particulier : Oxorsys ne l'a pas encore trafiquée. Il équipera certaines au cours de ses aventures. Ce sont ses inventions qui caractérisent sa silhouette : La plus notable est le sac qu'il porte au dos, contenant de petits piliers d'environ 60 centimètre de hauteur.

III.La technologie Aurlhöjienne

IV.Description mentale

V.Remarques de Ody


Dernière édition par Odysseus le Lun 9 Nov - 18:28, édité 4 fois
avatar
Odysseus
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Aexon
Race et classe: Seigneur démon
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par yellowhub le Mer 4 Nov - 22:39

Bonne chance et si t'as besoin d'inspiration je suis la Wink
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Odysseus le Mer 4 Nov - 22:59

d'acc ^^ ça devrait aller vus que c'est lui le gros perso... j'ai juste peur de faire beaucoup de faux raccords ou incohérences ^^" mais bon cette partie là devrait être simple
avatar
Odysseus
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Aexon
Race et classe: Seigneur démon
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Belzebuth le Jeu 5 Nov - 12:32

pour moi, le meilleur moyen de faire un personnage original c'est de le créer en s'inspirant de plusieurs trucs différents, en les interprétant à sa manière pour créer un personnage de toutes pièces.

Le passé est pas mal mais euh... le rythme et les rimes marchent pas trop à certains moments avec l'histoire... mais euh...

Autrement c'est bien Very Happy
avatar
Belzebuth
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Belzebuth l'épervier
Race et classe: Nouvelle version d'un monstre (5/16)
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Mortelune le Jeu 5 Nov - 13:53

C'est prometteur.

Pour ce qui est de la création des personnages, je me dis qu'il n'y a pas vraiment de règle. Le tout est d'être raccord au background et si possible d'être original.

Pour le moment ça part plutôt bien.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Odysseus le Jeu 5 Nov - 18:22

Bonne chose en ce cas, cette partie de Oxo je la fait à l'improviste, je lui est promis un futur bien à lui... après bon, peut être que ça partira un peu en cacahuète ^^'. Mais je pense, même si le concept de base d'inventeur est assez commun, réussir a faire un perso plutôt original, pour l'instant l'histoire n'est vraiment pas fameuse... ça viendra avec le temps...

Ensuite pour le respect du background, j'avais déjà fait un paragraphe pour Aurlhöj, le problème étant que les évènements qui s'y dérouleront et qui causeront sa destruction ne se feront pas dans le présent d'Oxo, mais bon, il pas dû être très lus de toute façon. Et je crois que le steampunk a déjà fait son apparition en Zaerod, et que des machines du futur ont également débarqué ^^.

Ah et ravis de converser avec toi Mortelune, il me semble bien que c'est la première fois.
avatar
Odysseus
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Aexon
Race et classe: Seigneur démon
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par yellowhub le Ven 6 Nov - 18:23

Dis donc quel personnage Very Happy 
Rien à dire , sauf que je suis impatient de voir la suite Wink
Y a beaucoup de technologie mais bon ça passe Wink

Bon boulot et bonne continuation ^^
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Odysseus le Ven 6 Nov - 19:57

Merci beaucoup ^^
avatar
Odysseus
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Aexon
Race et classe: Seigneur démon
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Belzebuth le Ven 6 Nov - 20:50

Bon boulot ça ^^
avatar
Belzebuth
Apprentissage terminé


Fiche de personnage
Nom: Belzebuth l'épervier
Race et classe: Nouvelle version d'un monstre (5/16)
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oxorsys ou le génie d'Aurlhöj

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum