Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Au fond du fond

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au fond du fond

Message par Linked le Ven 26 Fév - 17:34

Les dernières notes de piano s’éteignirent dans le boui-boui qui s'appelait taverne au fond de Clantor. Gabriel salua son public, qui l'applaudit chaudement. Il descendit de son piédestal, et rejoint sa table, ou sa bière tiède l'attendait. La dernière avant un bout de temps. Les gens d'ici aimaient beaucoup l'entendre, mais peu d'entre-eux allaient mettre la main à la poche après ses prestations. Aussi, l'argent se faisait rare, et les dépenses devraient suivre. Il lui fallait un truc, un job, une mission, quelque chose qui paye. Gabriel soupira.

Dans la taverne se trouvaient maintenant une quinzaine de personnes. Face à la cinquantaine qui venait l'écouter tous les soirs, cela faisait triste mine. Le patron aurait pu le remercier de lui offrir autant de clients. Ou dépenser l'argent pour améliorer son trou : refaire le bar ou rénover les tables n'aurait vraiment fait de mal à personne. Non, le patron gardait son pécule pour acheter de nouveaux vêtements, des bijoux ostentatoires, des épées de maître qu'il ne pouvait ni utiliser - Il n'avait pas la formation pour ça - ni exposer, trop de voleurs passant par son échoppe chaque jour. Un investissement inutile, en somme.

Parmi les gens restés pour boire, certains l'intriguaient. Ils n'avaient pas l'air perdu des soûlards qui venaient se finir ici, pour la bière à pas cher, ni des sans abris qui trouvaient dans cette boutique un endroit froid mais au sec. L'un d'eux retint son attention. Un grand homme, à l'air jovial, qui attendait manifestement quelqu'un. Ou quelque chose. Un évènement, et son attitude trahissait son assurance de la venue de cet évènement.

Gabriel reposa sa bière, et étira ses jambes sous sa table. L'homme se leva alors, et s'approcha de lui.

"Tu m'as l'air bien démuni, ménestrel. Besoin d'argent ?"

"Peut être. En quoi cela vous regarde-t-il ?"

Gabriel s'était exprimé d'une voix très métallique, presque artificielle. L'homme ne se laissa pas démonter, et repris, avec un volume suffisant pour englober la salle entière.

"J'ai un travail à confier. Un travail d'exploration. J'ai entendu parler de catacombes, sous Clantor, qui contiendraient un artefact très rare. Un sceptre. Bien entendu, tout ceci est payé, grassement payé. Je ne suis pas avare, quand je suis intéressé."

"De combien parle-t-on ?"

"Trois ou quatre mille pièces d'or. Cinq cent d'avance, le reste à la livraison du colis. Mais dites moi, vous ne pensez tout de même pas remplir cette mission seul ? Non, il vous faudra un coéquipier, au moins. Un autre volontaire."

A cette annonce, quelqu'un se leva dans la salle.

[HRP]Les inscriptions sont faites, je souhaite une bonne lecture aux autres joueurs Very Happy[/HRP]


Dernière édition par Linked le Lun 21 Mar - 21:15, édité 2 fois
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Undertaker le Ven 26 Fév - 20:37

*Je te l'avais dit que nous avons bien fait de venir ici...* dit un homme encapuchonné à une jeune femme à côté de lui.
Cet homme se leva pour prendre la parole :

"Nous sommes intéressés par votre offre Monsieur. Je me nomme Viktor Bloodtaker et voici ma sœur Maeva" Il tend sa main vers la jeune femme au cheveux noirs qui se lève et prend la parole à son tour :

"Je suis enchantée, Messieurs." dit-elle en regardant les deux hommes.

Puis les deux frère et sœur sourirent en laissant apparaître leur canines longue et pointues, trahissant leur appartenance aux vampires.

"Je vous demanderais de ne pas crier tout haut notre origine, cela risquerai d'effrayer les clients craintifs..." dit Viktor en chuchotant et en mettant son index devant ses lèvres pâles.

"Nos compétences sont assez développées pour la discrétion et la rapidité, je pense que cela conviendra pour chercher votre artefact. Non ?" demanda Maeva.
avatar
Undertaker
Croque-mort


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Dim 28 Fév - 12:29

Lorsqu'il entendit la voix du jeune homme, Noctuam, dans un coin, eu un rictus de surprise.
"Je me nomme Viktor Bloodtaker et voici ma sœur Maeva"

Il connaissait bien cette voix, il avait voyagé avec pendant plusieurs jours et semaines, puis ils s'étaient perdus de vue, sans vraiment comprendre pourquoi.

L'homme oiseau se leva de son siège, les griffes des pattes se plantant légèrement dans le sol. Attendant que tout le monde ait détourné le regard, il se transforma complètement en hibou, pas plus haut que les bottes du vieillard à coté, et s'envola, approchant la jeune femme vampire et se posant sur son épaule.

Un moment de nostalgie emporta Noctuam avant qu'il ne secoue légèrement le bec pour se ressaisir. Elle ne l'avait probablement pas encore reconnu, mais il avait entendu l'homme parler des catacombes et du sceptre, et si Maeva y participait, alors il en serait également.

Frottant son aile contre la joue de la jeune femme, veillant à ne pas serrer son épaule trop fort avec ses serres, il guettait une réaction de la part du petit groupe dans lequel il s'était invité.


[Fiche de personnage ici, si jamais le groupe est plein, mon "entrée" n'étant pas complète, je peux encore retirer mon personnage ]
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Lun 29 Fév - 12:12

Les derniers mois avaient été particulièrement harassants pour Ratapok

Le Skaven avait vu ses derniers espoirs de retourner en ses terres du Pays de Dodr s’envoler, à mesure que ses finances et sa motivation régressaient.

Sa quête d'assistance s'était soldée par un échec cuisant. Clantor n'avait su lui offrir ce qu'il était venu chercher en ses murs. Et si cette ville immense et cosmopolite ne disposait pas des ressources nécessaires à son entreprise, alors aucune autre ne les avait.

Il fallait dire que les entités ou personnes disposées et qualifiées à occire un dragon ne courraient pas les rues. Son optimisme empreint de naïveté s'était donc emplafonné sur le solide mur de la réalité des choses. 

Depuis il errait au gré des tavernes. Du moins celle qui l'acceptaient encore, et elles étaient rares... et pas les plus confortables ni chaleureuses.

Un coin de sa conscience persistait à croire que fréquenter ces lieux pourrait lui permettre de croiser la route de quelque aventurier, mage ou dieu-sait-qui lui offrirait une opportunité de croire à nouveau en son but. Ou, à défaut, de se refaire la cerise et de vivre une existence un peu plus confortable.

Voilà les pensées qui trottaient présentement dans sa petite tête poilue, alors que ses yeux noirs scrutaient le fond de sa choppe vide... depuis trois bonnes heures maintenant. Il était seul à sa table. Une table à l'écart des autres. Le patron tolérait à peine sa présence. Il disait qu'elle était mauvaise pour les affaires et malheureusement, il ne pouvait pas le contredire. Les humains, même les parias ne supportait pas les Skaven, quand bien même ceux d'entre eux qui seraient ouverts sur le monde et cultivés, disposant d'un sens de l'honneur très prononcé et de bonne compagnie. Un long soupir, vecteur d'ennui et de résignation s'échappa de son museau alors qu'il épiait une conversation qui tenait non loin de sa position.

Il haussa un sourcil à l’évocation des propos échanges. Il connaissait bien les sous sols de Clantor pour y avoir séjourné une partie de sa vie. Au delà de ça, il ne cracherait pas sur quelques milliers de pièces d'or.

Ne restait plus qu'à se faire engager.

Timidement, mais non sans charisme le rongeur bipède se leva et entreprit de rejoindre le petit groupe qui s’était formé autours du commanditaire.

-"Messires, je suis Ratapok, aussi connu sous le nom du Saigneur d'En-Dessous. Veuillez pardonner mon à-propos mais je pense que mes compétences vous seront indispensables au projet que vous songez à mener. Aussi, si vous en êtes d'accord, je souhaiterai me joindre à votre petit groupe"

Sur de lui, quoiqu'un tantinet fébrile tout de même, le Skaven attendait impatiemment le verdict qui viendrait sanctionner sa requête.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Linked le Mer 2 Mar - 17:37

"Nous sommes intéressés par votre offre Monsieur. Je me nomme Viktor Bloodtaker et voici ma sœur Maeva"

L'homme qui s'était levé pour déclamer cette phrase était plutôt grand, et assez frêle. Sa compagnonne, initialement attablée avec lui, se leva également et salua l'attablée. Le sourire commun qu'ils échangèrent après leur présentation eu l'air de glacer le sang du commanditaire. Gabriel n'en eut cure. Des vampires, ce n'était ni très rare, ni dans les créatures les plus dangereuses du monde. Et s'il s'agissait de la vision peu esthétique, du point de vue d'un humain, qui avait généré cette grimace chez l'homme, Gabriel avait décidément bien fait de garder son masque.

La "jeune" vampire (d'apparence, avec les vampires, c'est jamais vraiment certain) souligna rapidement le caractère surhumain des créatures de la nuit. Gabriel sourit intérieurement. C'était là bien une réaction vampirique, toujours à tenter de démontrer ses capacités. M'enfin certes, s'ils étaient ne serait-ce qu'à la moyenne des capacités des vampires, ils pouvaient se révéler vraiment utiles pour ce genre de mission. Surtout dans des catacombes abandonnées, elles ne le sont jamais vraiment, abandonnées.

Sortie d'apparemment nulle-part, une chouette vint se poser sur l'épaule du Vampire. Rassurant : les animaux, d'habitude, s'attachaient à fuir toute créature morte-vivante. Donc ceux-ci avaient probablement une aura particulièrement bonne. Ou alors, cette chouette était incroyablement stupide. Rare.

Un dernier homme se leva, du fond de la salle. Gabriel le voyait souvent par ici, jamais plus qu'une ombre. Il ne l'avait jamais approché, et sa surprise fut réelle en découvrant le museau de rat qu'abordait le skaven. Skaven... Il en avait entendu parler, jamais approché directement. Paraît-il qu'ils étaient cruels, sanguinaires, pervers et vicieux. Celui-ci n'avait pas l'air bien méchant. Voire même un peu miteux.

-"Messires, je suis Ratapok, aussi connu sous le nom du Saigneur d'En-Dessous. Veuillez pardonner mon à-propos mais je pense que mes compétences vous seront indispensables au projet que vous songez à mener. Aussi, si vous en êtes d'accord, je souhaiterai me joindre à votre petit groupe"

Le Seigneur d'En-Dessous ? Il connaît les sous-terrains, donc... Bien. Parfait, même. Un guide, ça ira tout à fait pour compléter cette équipe. Et puis si l'homme n'était pas assez riche pour tous les payers, eh bien... L'argent est toujours plus simple à obtenir que la compagnie, pour des laissés pour compte. Il ferait sans.

Le masque toujours impassible, Gabriel regarda rapidement chacun des protagonistes autour de la table, et leva les yeux vers l'homme, beaucoup moins souriant maintenant qu'il voyait ce qu'on ramassait à proposer des quêtes dans des bars miteux de troisième zone. L'homme esquissa un geste de refus, mais Gabriel le prit de court.

"Voilà mon équipe. Je n'ai rien contre eux, et souhaite les avoir avec moi pour cette mission."

L'homme tiqua. Manifestement, avoir une telle équipe ne convenait pas à son idéal d'aventuriers, et probablement qu'il rechignait à payer des créatures selon lui si basses. Les sentiments du client importaient peu à Gabriel. Une équipe était une équipe, et un job était un job.

"Bien. Je... Bien. Le sceptre que je cherche est un sceptre très ancien, datant probablement d'avant la construction originale de Clantor. Si les informations dont je dispose sont exactes, il existe une ville entière dans les catacombes, aujourd'hui abandonnée. Quelque part, au fond de cette ville, probablement encore dessous, se trouverait un temple, contenant le sceptre. Le but de votre mission est de me le ramener. Quand vous reviendrez, laissez un message au tavernier pour moi, il saura me prévenir. Voila, maintenant que vous avez ces informations, je vais vous l-"

"Stop."

La voix metallique de Gabriel avait stoppé net l'homme. Sans contenir aucune colère, ni haine, elle était suffisament froide pour glacer le sang de quiconque aurait été ciblé par cette injonction. Elle reprit, de nouveau neutre, sans aucune émotion particulière.

"Nous n'avons pas parlé du paiement. Vous disiez 5000 pièces, dont 500 d'avance. Par tête, j'imagine."

"Eh bien, malheureusement, je n'ai pas les moyens de vous offrir une telle somme à chacun. Disons... 10 000 pièces pour le groupe, dont 1 000 d'avance ? Ca vous irait ?"

"Avec une bière chacun pour sceller le contrat, ça irait. Vous autres ?"
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Mer 2 Mar - 18:43

Nock s'envola, resta à hauteur d'épaule de la femme vampire et se déporta sur le coté, pour reprendre sa forme habituelle. Son corps s'allongea, ses serres grandirent, ses ailes devinrent deux mains puissantes, au bout de ses deux énormes bras. Son armure réapparut, d'abord sa ceinture bleue puis le reste de son équipement sur ses quatre membres.

Puisqu'il est question de bière, autant terminer les présentations alors !


L'homme-hibou ne jeta d'abord aucun regard à Maeva, à peine un coup d'oeil vers Viktor. Après tout, ces deux êtres nocturnes le connaissaient déjà.

Je me nomme Noctuam. Noctuam Heliaca, mais appelez moi Nock'. Zephari et guerrier de mon état. Accessoirement mercenaire lorsque cela en vaut la peine.


Sur ces mots il se tourna vers Maeva et la regarda enfin dans les yeux. Elle était aussi jolie que dans son souvenir.

Et aujourd'hui, ça en vaut la peine. Dit-il avant de se retourner vers l'homme masqué. J'espère ne pas vous avoir effrayé, j'aimerais me joindre à vous pour participer à cette mission. Mes compétences pourraient vous être utiles, à commencer par ma simple nyctalopie naturelle, c'est toujours utile quand on doit explorer des ruines souterraines. Et si nous nous asseyions pour poursuivre cette discussion ?
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Undertaker le Mer 2 Mar - 21:50

Maeva eut un frisson dans le dos quand l'oiseau se posa sur une de ses épaules mais elle n'osa pas tourner le regard en se disant :

*Cela doit-être mon imagination... Nous nous sommes séparé à cause d'une catastrophe lors de notre dernière quête, cela ne peut pas être lui...*

Quand à Viktor, il était intrigué par l'intervention du Skaven, ce n'était guère courant de rencontrer ce genre de créature. Il fit une courbette de salutation discrète en direction de Ratapok puis se tourna vers la discussion entre le commanditaire et Gabriel.

"Avec une bière chacun pour sceller le contrat, ça irait. Vous autres ?"

Viktor allait prendre la parole quand soudain un homme à la silhouette familière apparue à côté de Maeva.

Cette dernière fut figée par la surprise et les émotions qui la submergeait et essaya tant bien que mal de les contenir. Elle s'approcha de Noctuam et dit en retenant ses larmes :

"C'est... C'est bien toi ? Je pensais ne jamais te revoir..."

La vampire ne put résister de verser une larme qui coula le long de sa joue blanche et enlaça l'homme oiseau qu'elle croyait avoir perdu.

Viktor resta lui aussi bouche bée en voyant Noctuam. Vit sa sœur l'enlacer puis dit à son tour dans un premier temps à voix haute :

"Noctuam ! Mon vieil ami !", puis à voix basse "Je pense qu'une discussion s'impose, nous avons tellement de choses à nous raconter !"

Le vampire se tourna vers les autres et déclara :

"Nous sommes d'accord, allons nous asseoir afin de déguster la bière qui scellera notre groupe d'aventuriers, même si personellement je préfère un bon verre de vin !", et il se mit à rire en prenant un air volontairement exagéré de noble complètement snob afin d'amuser ces compagnons.

Maeva se mit à rire elle aussi en voyant son frère faire le "pitre" et ajouta :

"Tu vois Vik, je déteint sur toi !"


Dernière édition par Undertaker le Sam 19 Mar - 12:51, édité 1 fois
avatar
Undertaker
Croque-mort


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Jeu 3 Mar - 15:51

Ratapok se trouva soudain bien quelconque face à se rassemblement d'olibrius tout droit sortis d'une foire de phénomènes.

Deux vampires, un homme oiseau, un gars masqué... difficile de faire plus bigarré et cosmopolite. Il se demanda si lui aussi ne devait pas trouvé un moyen de se démarquer... Peut-être un costume plus voyant... Un masque ? Un collant bleu paré d'un slip rouge ? Ou peut-être pourrait-il se laisser pousser la moustache. Ça en impose tout de suite une belle moustache bien épaisse. Mais le problème, c'est que les Skaven n'avaient pas de moustache... enfin si, techniquement, mais juste trois poils faméliques de chaque coté du museau. On était loin des belles moustaches tressées des nains. Ce n'etait donc pas la bonne option.

Sinon, une balafre. C'est pas mal non plus une balafre. Ça fait viril et type qui a vu du pays et qui en a bavé. Bon il avait déjà une grosse entaille dans le dos, mais le problème c'est que personne ne la voit... non non... une vraie balafre, c'est sur la gueule qu'il la faut. La joue, voir un truc qui part du crane, passe par l'arcade sourcillière et la paupière, et descend jusque sur la mâchoire. Ouai, quelle classe. Un coup de crochet devrait faire l'affaire... ou un tisonnier brûlant au pire. Bon ça piquerait un peu mais quel gain en terme de charisme !!! Avec ça plus aucun contrat ne lui passerait sous le nez ! C'est complètement amortis au bout de deux missions, pour sûr.

Il y avait les tatouages aussi... c'est sympa ça. C'est un poil plus esthétique qu'une balafre, et probablement moins douloureux. Mais faut trouver la couleur qui ressorte bien sur sa peau marron. Et puis le motif, faut pas se gourer. Son vieux pote Alphonse, du Clan des Monteurs de Nains, s’était fait tatoué le signe de l'infini sur le front. Mais le problème, c'est qu'avec ses rides, on aurait dit que quelqu'un lui avait dessiné une vieille paire de couilles sur la tête... Depuis partout où il allait il se fait surnommé "Tête de Bite". Non bon en fait, c'était pas forcément l'idée du siècle le tatouage.

Finalement, Ratapok décida qu'il était bien comme il était. Au pire il se laisserait pousser les dents, pour faire comme les vampires. Un Skaven Vampire, ça c'est original.

Alors qu'il était perdu au milieu de ses considérations futiles, le rongeur nota que les buveurs de sang et le volatile semblaient se connaitre. Leur conversation s'apparentait à une émouvante retrouvaille après une longue période d'absence. Le destin était décidément coquasse avec les aventuriers.

Le Skaven se senti relativement mal à l'aise face à cette situation. Lui qui d'ordinaire éprouvait déjà un certain complexe face aux humains ou assimilés, le fait d'arriver au sein d'un groupe ayant déjà tissé certains liens ne l'aidait pas à s'intégrer. Il se demandait à quelle heure on servirait le thé et les petits gâteaux.

Le Lord opina du chef lorsque l'homme masqué s'adressa au groupe afin de savoir si le paiement convenait. Il ne voulait pas faire d'histoire mais ce soudain revirement de situation ne lui inspira pas confiance. Diminuer l'avance sur salaire au profit du solde à recevoir n’était jamais bon signe. Tout aventurier ou mercenaire chevronné savait cela. Et puis les termes du contrats étaient les termes du contrat... on ne revient pas dessus. Sauf si on avait une soudaine envie de se faire égorger et d'admirer ses propres tripes exposées comme des guirlandes de noël autour d'un sapin. 

Timide, il préféra se replier sur lui même en attendant sa bière offerte, se contentant de sourire poliment lorsque l'un d'entre eux semblait vouloir faire de l'humour en prenant une posture bourgeoise. Humour auquel il n'entendait pas grand chose, mais mieux valait-il sourire tout de même que de faire preuve de suffisance.

-"ha ha ha ha ha... ahem."

En fait plus il observait les autres, et plus il doutait de l'issue de la mission. Les vampires n'avaient jamais fait de bons compagnons de voyage. Ils étaient égoïstes et égocentrés. Hautains et précieux. En général ils ne se mêlaient d'ailleurs jamais aux mortels... encore moins en tant que mercenaires, dans la mesure où la plupart d'entre eux était à l'abris du besoin et plus à leur aise dans les intrigues sociales et politiques. Étrange donc de les voir heureux à l'idée d'entamer une randonnée durant laquelle ils marcheraient des heures dans la merde...

Et que dire de l'homme piaf... On pouvait difficilement faire moins utile qu'un oiseau dans des catacombes... Si, peut-être en emmenant un pyromancien dans une poudrière. Le contre emploi par excellence. Il aura bientôt l'air fin lorsqu'il se prendra un plafond de roche brute dans le bec en tentant de s'envoler... Et il semblait content de lui en plus, avec ses plumes et son armure... ah oui...tellement une bonne idée d'ailleurs ! Porter une armure alors qu'on s’apprête à évoluer au cœur d'un dédale de corridors étroits et que les combats se feront très probablement au corps à corps  !!! Ils sera tellement à l'aise Piaffou ! Et puis discret avec ça ! Tellement à son avantage lors d'un assaut furtif ! 

Il n'y avait guère que le type masqué qui semblait à sa place. Discret, direct, allant à l'essentiel, il semblait plutôt sur de lui. 

Lui seul semblait digne d'intérêt.

Le Rat s'installa alors à ses côtés et lui glissa discrètement à l'oreille.

-"Je veux pas avoir l'air de me mêler de ce qui me regarde pas, mais... à toute fin utile il me semble d’intérêt public de te signaler que je considère comme suicidaire de faire appel à ces types pour une mission souterraine. Si on devait animer un carnaval dans une maison de retraite, je dis pas... ou monter une pièce de théâtre pour enfant à la limite mais... heu... ils ont bien entendu le gars quand il parlait de catacombes abandonnées et tout ??? T'es sûr qu'ils ont pas confondu avec autre chose ? Une volière ou un hôtel particulier, je sais pas... Y'avait du bruit quand même quand l'autre causait, ils ont surement mal entendu, ces mots ont presque la même sonorité en plus... Catacombes... Volière... Volière... Catacombes.. T'as vu ??? Ça se ressemble. Moi je pense qu'il y a méprise. On devrait y aller sans eux..."
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Linked le Dim 6 Mar - 13:42

Juste après sa présentation, le hibou s'envola de l'épaule de Viktor pour se métamorphoser. C'est un humanoïde, dont la parenté rapace ne pouvait se manquer, qui se posa sur le sol à côté du vampire.

Je me nomme Noctuam. Noctuam Heliaca, mais appelez moi Nock'. Zephari et guerrier de mon état. Accessoirement mercenaire lorsque cela en vaut la peine.

Gabriel le regarda sans sembler ciller. Un homme-hibou. Certes. Il proposa de se joindre à l'équipe pour la recherche. Cela n'arrangeait pas trop Gabriel : s'étant présenté comme mercenaire, cela signifiait que le Zephari allait demander sa part du paiement. Ce qui réduisait la récompense à peau de chagrin, et l’intérêt du contrat d'autant.

Avant qu'il ait pu répondre, Noctuam se lança dans une grande discussion de retrouvailles avec les deux vampires. Encore pire : il avait accepté les vampires dans l'équipe, il serait difficile de refuser l'homme oiseau à présent. Et il doutait de la réussite de l'entreprise avec pour seul compagnon le skaven décharné. Il n'avait pas suivi la discussion en cours, et n'entendit que la dernière phrase du vampire.

"Nous sommes d'accord, allons nous asseoir afin de déguster la bière qui scellera notre groupe d'aventuriers, même si personellement je préfère un bon verre de vin !"

Ah, voila. Le côté snob et noble des vampires. Gabriel ne s'était pas trompé, premièrement, les deux vampires étaient bien comme les autres, dans la moyenne, et deuxièmement, jamais un animal sain d'esprit n'aurait approché un mort-vivant de la sorte. Le hibou n'étant pas un hibou, il n'était pas concerné par la règle.

Gabriel observa le skaven, guettant une réaction de sa part. Ratapok affichait une expression particulièrement déplacée, oscillant entre le grand sourire, le froncement de sourcils et l'air concentré. Manifestement, il n'avait rien suivi des derniers échanges. Soudainement, il se mit à rire d'un air extrêmement gêné. Puis il afficha un air inquiet, et exaspéré. Le mage n'arrivait pas à déterminer ses sentiments. Le rat était il schizophrène, extrêmement distrait, ou un peu stupide ? Ratapok se leva pour s'installer à côté de Gabriel, et, pendant que le commanditaire était parti commander les bières, et que l'oiseau et les vampires discutaient avec enthousiasme, il lui glissa discrètement à l'oreille :

-"Je veux pas avoir l'air de me mêler de ce qui me regarde pas, mais... à toute fin utile il me semble d’intérêt public de te signaler que je considère comme suicidaire de faire appel à ces types pour une mission souterraine. Si on devait animer un carnaval dans une maison de retraite, je dis pas... ou monter une pièce de théâtre pour enfant à la limite mais... heu... ils ont bien entendu le gars quand il parlait de catacombes abandonnées et tout ??? T'es sûr qu'ils ont pas confondu avec autre chose ? Une volière ou un hôtel particulier, je sais pas... Y'avait du bruit quand même quand l'autre causait, ils ont surement mal entendu, ces mots ont presque la même sonorité en plus... Catacombes... Volière... Volière... Catacombes.. T'as vu ??? Ça se ressemble. Moi je pense qu'il y a méprise. On devrait y aller sans eux..."

Le mage était impressionné. La capacité de l'homme rat à sortir un flot de paroles abscons était pour le moins déroutante. Puis il réfléchit quelques secondes. Si le rat avait raison pour le cas du hibou, qui ne pourrait pas voler dans des souterrains si étroits, connaissait-il réellement les capacités vampiriques ? Les frère-et-soeur avaient leur place dans cette mission. Leur vision nocturne et leurs sens exacerbés seraient un énorme avantage contre quoi que ce soit qui puisse vivre dans ces couloirs.

Gabriel répondit au skaven d'une manière singulière. Si l'homme rat pu entendre la réponse avec une clarté qui n'aurait été égalée que par quelqu'un parlant distinctement, fort, dans une pièce vide de tout bruit, les autres personnes dans la taverne de perçurent pas même un sifflement léger. De plus, le masque de Gabriel ne bougea pas d'un pouce, pas plus que l'homme lui-même, qui réfléchissait la tête posée sur ses poings, coudes sur la table.

"Je ne comprends pas votre point de vue. Je ne peux que vous apporter raison concernant l'oiseau, mais les vampires sont une carte puissante, dont il faut se servir à bon escient. Bien entendu, il s'agit de rester poli, discret et courtois avec eux. Vous n'avez pas envie de les braquer, et je peux vous assurer qu'ils ne feraient qu'une bouchée de vous. Littéralement. Mais leurs capacités sont très intéressantes, et il serait dommage de nous en priver."

Il laissa quelques instants de silence, et l'on entendit le commanditaire glapir contre le tarif abusif des bières qu'il venait de commander. Calmement, le tavernier lui répondit que ce serait ce prix, ou pas de bières. Et qu'il pouvait toujours aller boire l'eau du caniveau à l'extérieur s'il voulait de la boisson gratuite. Peut-être même, s'il voulait se faire payer pour boire, qu'il pouvait aller dans ces lieux de faste et de dépravation ou certains s'adonnaient à des plaisirs à vomir, comme par exemple pi - un raclement de chaise couvrit la suite de la phrase - che de quelqu'un.

"D'ailleurs, avez vous bien écouté le discours vous même ? Il serait question d'une ville entière, et d'un souterrain sous cette ville. Nous ne connaissons pas l'état de ces lieux, et il est possible que quelqu'un qui sache voler nous aide à passer au dessus de décombres ou de ruines, ou encore à descendre une crevasse. Je pense sa présence dans ce groupe, si non inutile, au moins intéressante."

Les trois autres protagonistes discutaient entre eux, sans prêter aucune attention à ce qui se déroulait devant eux. Le commanditaire revint avec six chopes de bière, la même que d'habitude, et un air rouge de honte et d'humiliation. Il les posa sur la table, disposant une chope devant chacun des aventuriers, et lâcha une bourse au milieu de la table.

"Voila l'avance promise. 1000 pièces. Vous aurez les 9000 restantes lorsque vous m'aurez ramené le sceptre. Pour terminer, sachez que d'autres que moi recherchent cet artefact, vous risquez donc de vous faire doubler si vous tardez trop. Il ne sert à rien d'aller voir l'un de mes concurrents pour obtenir un prix plus élevé, aucun n'est à la hauteur de ce que je vous propose ici."

Toujours s'adressant à Ratapok uniquement, Gabriel finit son argumentaire.

"Et si c'est d'argent que vous vous souciez, le calcul est rapide : le paiement est de 2000 pièces par personne. Cela me suffit amplement, et je suppose que le quart de la somme pourrait vous être amplement bénéfique. Maintenant, à vous de voir si vous prenez la place qui vous est réservée, ou si vous vous asseyez sur cette occasion, et dans le caniveau hors de la taverne en même temps."

Ratapok put remarquer que, pendant qu'il finissait de prononcer la phrase, Gabriel avait pris sa chope, et but une gorgée, en soulevant légèrement son masque.
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Mar 8 Mar - 11:06

Ratapok marqua un léger retrait alors que le type masqué lui répondit, sans bouger d'un iota, pareille à une statue de cire que l'on aurait doté de la parole. Il avait un peu de mal avec cette manie que certaines personnes avaient de porter un masque. Surtout que lui même n'avait jamais réussi à en trouver un à son gout. Il fallait dire qu'avec un museau de cette taille, les options n'étaient pas nombreuses. En outre, il trouvait cela un peu lâche, de se cacher ainsi derrière un bout de tissus, ou de céramique... 

La réponse de l'homme marqua tout de suite une distance avec le Skaven. Du moins, c'est ainsi que ce dernier interpréta le vouvoiement qui l'avait de suite renvoyé à la place qui était sensée être la sienne... Bon personne ne savait trop où était la place d'un Skaven, mais certainement pas à proximité directe de celle des humains.

Le message était passé. Ratapok fronça les sourcils de désapprobation. La suite de son discours ne fit qu'aggraver les choses. Le gars semblait plutôt ravi d'accueillir des vampires dans son groupe.

Tant mieux pour lui. Mais qu'il ne compte pas sur Ratapok pour suturé son cou après qu'ils se soient abreuvés à sa jugulaire.

Malgré le contexte, il jugea plus sage de ne pas polémiquer. Que ce soit sur l'utilité des vampires que de leur capacité à ne faire qu'une bouchée d'un Skaven. C'était bien mal connaitre son peuple. C'est bien mal connaitre Le Saigneur d'En Dessous. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, après tout il était lui aussi victime des clichés qui parasitaient la considérations des autres races sur les Siens. Il lui ferait changer d'avis tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre.

En revanche il ne parvint pas à passer sous silence la réplique suivante.

-"Si j'ai bien écouté le discours ?... Ne sois pas si incisif. Mon but est de nous éviter les embrouilles, pas de les créér. Ah et puis, je ne sais pas si tu vois bien derrière ton truc là - il mima le masque d'un geste de la main passant devant son visage - mais je suis un Skaven. Un Lord Skaven en fait, même si ça doit trop rien te dire. Bref, si y'a bien quelqu'un ici qui s'y connait en ruine souterraine, il est à tes côtés en ce moment et, un indice, il ne porte pas de plumes et il peut boire de l'eau bénite sans cramer de l'interieur. Tout ça pour te dire que le Sous-Clantor, je l'ai pratiqué et j'y ai logé pendant un moment. Libre à toi d'avoir ton avis sur la question. J'ai le mien et je t'ai fait part de mes doutes. Restons en là."
Le Rat tenta de rester silencieux un moment, comme s'il boudait, les bras croisés, mais ne put se retenir très longtemps de compléter sa diatribe, et tant pis s'il gonflait son auditeur.

-"Quant-à l'argent... C'est parce que je suis Skaven que tu en causes ? On est des rats, on est pingres et vénaux, hein ? Ben je vais te dire une chose, mon ami, faut évoluer un peu. J'en ai plein l'cul qu'on nous stigmatise ainsi, moi et mon peuple, bordel. Du coup, voila ce qu'on va faire, je m'assois sur mon avance. Fais-en ce que tu veux. Je m'en tape. De toute façon je serai gagnant au final, parce que je serai certainement un des seuls à réchapper du traquenard dans lequel on s'apprête à jeter. Donc le solde, peut-être qu'on le partagera à deux... voir que je serai le seul à en profiter. En tous cas je parie ma chemise que le Piaf n'en verra pas la couleur".

Cette fois le Lord en avait finit. Pour l'instant. 
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Ven 11 Mar - 16:31

Nock ne parut même pas ciller lorsque le skaven le qualifia de "piaf". Son passé l'avait habitué à une forme de racisme primaire bien pire que celle ci. Et la remarque vicieuse d'un rongeur crasseux ne l'atteignait guère. Il répliqua pourtant, mais d'un ton calme et détaché, comme si son esprit était ailleurs et qu'il ne prêtait pas lui même attention à ce qu'il disait:

Tu vois le rat, l'avantage pour ceux de ma race, c'est qu'on a une ouïe très fine, et en plus je vois dans le noir, et puis autre chose...

Nock écarta les bras et les leva. Sa bouche fermée s'allongea soudain en un bec pointu relativement long. Sa peau noircit brutalement et se changea en plumage dense. De ses bras tombaient deux ailes noires de jais se terminant sur des serres tranchantes. Il reprit une position plus classique, laissant tomber ses bras ailés le long de son corps.

Premièrement, j'ai plus d'une corde à mon arc, deuxièmement, tu ne devrais pas sous estimer l'habileté au combat ni la rapidité d'un Zephari, surtout quand c'est un Zepharia, et enfin, je sais me faire discret...

La fin de sa phrase fut étouffée, mais resta compréhensible, alors qu'il prononçait le dernier mot, il se mit à rapetisser, les serres de ses mains disparaissèrent et son armure se volatilisa. Le processus s'arrêta lorsqu'il eût pris la taille d'un petit corbeau, qui s'envola à une vitesse ahurissante. Lorsqu'il était certain que tout le monde l'avait perdu de vue, Nock sortit de sa cachette, aux pieds du Skaven, et s'envola pour tournoyer autour de sa tête comme pour lui donner le tournis. Quand enfin sa ronde autour du rongeur fut terminée, il reprit sa forme humaine en plein vol pour poser les deux pieds à terre près de Viktor et lui chuchoter à l'oreille.

Une fois dans les égouts, on pourrait faire une petite course, je suis sur que je te battrais sans difficulté.


Nock se rassit finalement à sa place autour de la table, appréciant une gorgée de bière et se délectant de l'impact qu'avait eu sa tirade sur le Skaven et les autres spectateurs avec un fin sourire.
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Undertaker le Sam 19 Mar - 12:49

Les deux vampires s'assirent à la table, puis voyant la tension monter entre les autres membres du groupe, Viktor s'éclaircit la gorge et prit la parole :

"hum, nous devrions organiser notre plan d'action. Tout d'abord, tout le monde devrait vérifier son équipement. Seigneur Ratapok, y a-t-il de quoi se nourrir dans les catacombes, ou devrions nous prendre des vivres avant de partir ? Nous devrions prendre de quoi faire du feu, à moins que quelqu'un d'entre vous manipule le feu, afin de pouvoir manger et dormir au chaud, car je pense que notre voyage ne va pas durer qu'une simple journée."

Maeva arrêta Viktor et dit :

"Vik, tu devrais aller remplir notre réserve avant de partir"

Elle donna ensuite ses 4 fioles vides à son frère qui acquiesça et parti aussitôt en disant : "Attendez moi à l'entrée des catacombes."

Maeva reprit :

"En parlant de l'entrée, où se trouve-t-elle ?"
avatar
Undertaker
Croque-mort


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Linked le Mer 23 Mar - 22:01

Gabriel se sermonna intérieurement. Il se plaignait de ne connaître personne, et voila qu'il se mettait sa première tentative de connaissance à dos. D'autant qu'il était de très mauvaise foi : contre un skaven, d'après ce qu'il savait, même un vampire aurait du mal. Quand bien même celui-là paraissait mal en point. Il possédait probablement des armes cachées, dévastatrices. Gabriel se jura de réparer l'affront qu'il lui avait fait.

L'homme oiseau avait pris la mouche, lui aussi. Le skaven n'avait pas vraiment été élogieux à son égard, cela dit. Gabriel se surpris à réfléchir sur les paroles de Ratapok. Peut-être ce groupe était il trop disparate, en effet. Cela se réglerait tout seul, remarque. Il fallait avancer, et voir.
Le Zephari avait fait une démonstration de puissance assez impressionnante. Si Gabriel l'avait perdu des yeux, il avait pu le suivre au son, mais tout de même. L'air suffisant qu'il prit en buvant sa gorgée de bière plu moins au mage. Il n'aimait pas vraiment les egos trop développés. Encore une fois, il repensa à l'idée d'accepter des vampires, sachant cela. Bah, comme il l'avait déjà pensé, cela se réglerait tout seul. C'est d'ailleurs le vampire qui tenta une approche pour calmer tout le monde, et notamment le commanditaire, qui commençait lui aussi à se poser des questions sur sa décision d'accepter ce groupe.

Viktor eut une brève discussion avec sa sœur, et partit de la taverne. Sa question était restée sans réponse, le Skaven n'avait simplement pas eu le temps.

"L'entrée, je n'en connais qu'une, qui se trouve dans la crypte du temple de Père Yé. Mais j'imagine que notre ami Skaven ici présent connait d'autres passages, si, comme il l'affirme, il a passé des années dans ce dédale... Il me semble vous avoir dit tout ce que je savais. Je me retire donc. Lorsque vous aurez le sceptre, adressez vous au Barman, et demandez Mellion Languivy. Il vous conduira à moi. Sur ce, bonsoir, compagnie."

Sans autre cérémonie, l'homme se leva et sortit de la Taverne, laissant Gabriel, Ratapok, Nocktuam et Maeva seuls à la table.

"Seigneur Ratapok, je souhaiterais m'excuser. La manière dont je me suis adressé à vous n'étais pas correcte. D'ailleurs, je vous vouvoie, mais sans doute préfères-tu que je te tutoies ? Non ? Toujours est-il qu'il n'est pas question de race dans mes remarques. Simplement de ton allure générale, qui, comme la mienne, laisse à penser que cela fait longtemps que tu n'as pas pu gouter au confort. Maintenant, le groupe est formé, et je pense qu'il faut laisser sa chance à chacun."

Comme à chaque fois qu'il parlait, sa voix était métallique et semblait ne venir de nulle part, et partout à la fois. Gabriel reprit en s'adressant à tous.

"Concernant cette dernière remarque : je voudrais préciser que je ne suis responsable de rien. Si les catacombes sont habitées, et que l'endroit devient votre tombeau, je ne m'en sentirais pas responsable. Vous venez en connaissance de vos capacités et des risques. Si vous voulez faire machine arrière, faites. Sinon, ne venez pas vous plaindre. J'espère que tout se passera bien entre nous !"

Pendant qu'il parlait, il divisa les 1000 pièces en 4 tas de 500 pièces d'or, et poussa un tas devant chaque personne.

"Ratapok, tu connais les catacombes, tu vois ou commencer les recherches ?"
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Mar 29 Mar - 16:14

Ratapok, tout Seigneur et Saigneur qu'il était ne jugea guère utile de surenchérir à la démonstration presque ridicule du Zéphari, qui en l'espace de deux minutes venait de lui présenter la panoplie complète de ses aptitudes.

Le bougre était rapide certes, il ne pouvait pas lui retirer cela. Pour le reste, il jugerait sur pièce.

Oh, ah... et il l'avait appelé "Le Rat". Bien. C’était noté. L'ami s’était montré injurieux et raciste gratuitement. Pourtant, le Skaven était resté poli. Du moins de son point de vue. Piaf n'avait jamais été une insulte. Alors que traiter un Skaven de rat. Quelle outrecuidance. 

Il le plumerait pour cette effronterie.

Alors qu'il s'imaginait passer à l'acte, le Zephari allongé sur ses genoux en train de se faire peler le croupion, le Lord fut tiré de sa rêverie par l'un des deux vampires qui se renseignait au sujet des catacombes. La demande en question lui paru si saugrenue qu'il resta bouche bée. Y'a-t-il de quoi se nourrir dans les catacombes. Mais bien sur, Maître Séraphin, nous avons en sous-sols les meilleurs établissements gastronomiques de tout Clantor, à chaque recoin, là une auberge accueillante et ici une taverne réputée. Les plats sont variés et copieux, la bière fraîche et brassée sur place ! 

Tocard...

La dessous y'a rien, hormis de la merde et des ordures. La seule chose un temps soit peu comestible, c'est les champignons. Mais faut avoir l'estomac entraîné. Parfois même un Skaven pouvait se chopper la gerbe en en mangeant.

Heureusement, Viktor avait quitté l'auberge avant que Ratapok ne le gratifie de sa réponse.

Il fut alors sollicité par Gabriel, qui se montra sous son meilleur jour. Son discours ne laissa pas le Skaven indifférent et il se surpris à considérer alors l'homme masqué avec un certain respect, avant de lui répondre.

-"Allons, allons, c'est oublié. Je ne suis pas rancunier, la plupart du temps. C'est avec plaisir que nous nous tutoierons à présent. Pour prouver ma bonne foi et mes bonnes intentions, en dépit de mon allure et de mon discours précédent, je suis prêt à laisser sa chance à chacun. Et même à lui - dit-il en désignant Nock' d'un geste du menton - s'il consent à arrêter de parader comme un paon en rut qui cherche à impressionner une femelle."

Ratapok siffla la moitié de sa bière  en une grosse rasade puis s'essuyant d'un revers de manche.

-"Pour te répondre. Il y a plusieurs entrées donnant accès aux cryptes. Celle dont tu parles est la plus praticable, en effet. Mais de ce fait elle est aussi la plus fréquentée. Potentiellement on peut y croiser quelques patrouilles de gardes, de nuit comme de jour, des groupes de jeunes cons en mal de sensations fortes qui jouent à se faire peur en passant une nuit dans les catacombes. Quelques nobles qui découchent à la faveur d'un recoin sombre et trompent leur moitié, parfois sans le savoir à quelques pas de celle-ci. Et plus embêtant on y trouve aussi des menaces sérieuses : bandits, voleurs, adeptes de cultes interdits. Bref, c'est un peu le bordel là dessous si on emprunte cette voie. Les autres entrées sont moins connues, et nous éviteraient les mauvaises rencontres, mais elles restent difficilement accessibles depuis l’extérieur. La première est une galerie condamnée donnant sous la prison. Si on décide de passer par là, il faudra d'abord parvenir à rentrer dans l'une des battisses les mieux gardées de la ville... La deuxième est un accès secret permettant au pouvoir en place de fuir du palais en cas de révolte. Il va sans dire qu'il doit être extrêmement bien gardé, et je ne sais pas trop dans quel coin du palais il se trouve en fait. Enfin la dernière option : on dit que la Fratrie des Noirs Manteaux, la fameuse guilde d'assassins, entasserait ses trésors et butins dans les catacombes, en le faisant transiter par un chemin qui prendrait sa source depuis leur repère, la Villa Von Affelay" 

Le Lord avait beaucoup parlé, assoiffé par l’exercice, il vida le reste de sa choppe d'un trait.

-"Et puisque tu me poses la question, je suis bien infoutu de savoir où précisément chercher ce sceptre. Par contre, ce que je peux, c'est te dire où ne pas le chercher... Les catacombes sont vastes, très vastes. Mon peuple et donc moi, en connaissons une partie, importante certes, mais infime si l'on considère l'intégralité du réseau, dont de vastes zones ont été oubliées au fil du temps. Il me semble inutile de fouiller les zones connues par les Skavens, et celles fréquentées par les autres peuplades souterraines, si le sceptre s'y trouvait, il aurait été déniché depuis longtemps. Il faut donc, je le crains nous aventurer vers l'inconnu."
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Mer 30 Mar - 16:14

Noctuam ne se sentit pas particulièrement concerné lorsque Ratapok parla de paon en rut. Le corbeau et le hibou font certes partie des attributs de l'homme oiseau, mais le paon, par Zéphyr non ! Etait il crasseux au point que ses yeux et sa vision en soient altérés ?

Au risque de paraître pessimiste, n'allons nous pas manquer de discrétion en nous dirigeant tous en même temps au même endroit pour rejoindre l'entrée des catacombes ? A fortiori si les diverses entrées menant aux dessous sont aussi bien gardées. Commença l'Homme Oiseau après avoir fini sa choppe.

Ne serait-il pas plus sage de nous séparer en groupes, l'un d'eux possédant un plan dessiné par Ratapok, et l'autre le guide des lieux lui-même, et de là, soit que les deux groupes utilisent la même entrée, mais pas au même moment, permettant au premier groupe entré de commencer à baliser le terrain pour nos recherches, soit de passer par deux entrées différentes et fixer un point de rendez vous, permettant au passage de balayer une zone conséquente, noter les embranchements sur le chemin pour se retrouver.


Pour ma part, je n'aurais aucun mal à entrer dans la prison, à vrai dire, je crois que la garde m'y inviterait volontiers. Cependant ils ignorent que je peux me transformer, je n'aurais qu'à passer entre les barreaux de ma cellule et rejoindre l'entrée des catacombes. Viktor et Maeva pourraient m'accompagner discrètement, en chauve souris, cela ne paraîtrait même pas bizarre. Ensuite, on se retrouverait tous ensemble grâce aux indications que nous donnera Ratapok sur le plan qu'il nous préparera.

Noctuam s'était orienté vers Gabriel. C'était indubitablement lui le chef de cette petite compagnie, il attendait donc son approbation.
Il espérait que ce plan serait accepté, cela serait une occasion parfaite pour renouer avec la fratrie Bloodtaker, raconter ce qu'il s'est passé pour chacun d'eux depuis qu'ils s'étaient séparés.
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Linked le Lun 11 Avr - 13:23

[En l'absence d'Undy, je continue :/]

Gabriel écouta l'exposé de Ratapok, et la proposition de Nocktuam. Sur le papier, cela semblait si simple. Dans la réalité, il ne connaissait aucun des endroits cités précédemment.

"Ce plan me semble bien, à deux détails près. Premièrement, les gardes ne vous fouillerons-t-ils pas à votre entrée dans la prison ? Nous ne pouvons pas vraiment nous permettre d'avoir trois personnes sans équipement, aussi puissantes soient vos capacités naturelles. La faim et la soif n'épargnent personne, et nous partons dans des lieux abandonnés depuis des siècles. Peu importe l'insouciance de M. Bloodtaker, je doute fortement que nous puissions trouver quoique ce soit de comestible là bas."

Il observa Ratapok acquiescer avec un sourire narquois. Il avait vu juste.

"Ma deuxième interrogation concerne l'entrée dans les catacombes. C'est un domaine dont j'ignore tout, et si je saurais me rendre de la prison au temple de Père Yé en surface, j'imagine que ce n'est pas si simple en sous-sol. Est-il possible de se rejoindre facilement depuis ces entrées ?"

Gabriel se recula sur son tabouret, en attendant les réponses. La nuit avançait bien, et les clients commençaient à déserter la taverne. Il ne faudrait pas trop tarder, si on ne voulait pas énerver le propriétaire.
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Mer 13 Avr - 17:12

-"Il me sera extrêmement compliqué de dessiner quoi que ce soit - coupa sèchement le Lord - nous autres Skaven avons plutôt recours à des repères olfactifs ou auditifs lors de nos déplacements souterrains. Le visuel est dangereux, car il peut-être trompeur ou changeant. Le bruit d'un cours d'eau, l'odeur de la mousse brune, la friabilité du calcaire sous les doigts, voila en revanche des jalons pérennes et rassurants."

Alors qu'il réfléchissait, le fluet rongeur marqua une courte pause contemplative et rebondit sur les propos de Gabriel au sujet des vivres.

-"Vous ne trouverez rien de comestible là dessous en effet. Du moins, pas en quantité suffisante pour subsister et rien qui ne vous provoquerait avec certitude maux de ventre et vomissements. Le plus sage est de prendre le temps nécessaire pour préparer l'expédition, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Je propose de consacrer une part de nos avances sur solde pour mutualiser l'achat de rations ainsi qu'un équipement adéquate. Couverture, cordage, petit réchaud, couche de fortune, briquet à silex si personne parmi nous n'est en mesure de produire un feu magique, trousse de premiers soins et d'antitoxines dans la mesure ou la plupart des saloperies qui vivent en dessous sont venimeuses. Bien évidement, il faudra prévoir des armes pour les inconscients qui envisageaient de partir sans. Après libre à vous de refuser de mettre au pot commun, en revanche vous vous démerderez pour bouffer et dormir convenablement."

Gabriel reprit ensuite la direction de la conversation et présenta sa deuxième interrogation, somme toute légitime et à laquelle Ratapok s'empressa une nouvelle fois de répondre au risque de passer pour un Monsieur Je-Sais-Tout. En même temps, pour une fois qu'il pouvait tenir le rôle de sachant, il n'allait point s'en priver.

-"Tu as vu juste, l'ami - fit-il observer à l'homme au masque - les déplacements dans les catacombes sont régis par les exigences topographiques des lieux. Les chemins ne sont donc pas si directs qu'en surface. J'avoue être plutôt contre l'idée de se séparer. C'est prendre le risque ne jamais parvenir à se rejoindre et que l'un des groupes perde du temps à en attendre un autre dont les membres ont déjà clamsé depuis belle lurette ou se sont défilés. Et accessoirement cela réduit de moitié notre force de frappe et nos capacités de réflexion..."
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Ven 22 Avr - 13:59

(on est même pas arrivés à la page 2 que le rp est déjà mort. Record battu. Sérieux, je vois pas le but à demander à participer à un rp si on sait pertinemment qu'on aura la flemme de le continuer au bout de 2 pots)
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Ven 22 Avr - 20:44

{J'attendais une réponse d'UT de mon côté parce que là on peut difficilement passer son tour, vu qu'il est en plein milieu du truc, j'avoue je suis lassé aussi des RP qui avancent pas...}
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Undertaker le Sam 23 Avr - 12:16

[HRP: Je suis vraiment désolé... je viens de sortir d'un concours de l'armée... je suis de retour]

Viktor étant parti, Maeva prit la parole :

"Vu la difficulté de se reperer dans les catamcombes selon Sire Ratapok, nous sommes donc forcé de constater qu'un départ groupé est nécessaire. Viktor devrait pouvoir nous rejoidre d'ici 15 minutes, nous laissant le temps de passer au marché afin d'acheter le matériel nécessaire à notre quête souterraine."

Elle prit la chope et buva ce qu'il restait de sa boisson, se leva et continua :

"Je pars acheter nos provisions, Nocktuam si tu veux bien m'accompagner" puis regarde les autres attablés, "Nous nous retrouverons au point de rassemblement désigné par Sire Ratapok."

Elle mit son manteau ainsi que sa capuche et attendait la réponse de Noctuam avant de sortir de l'auberge.
avatar
Undertaker
Croque-mort


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Jeu 28 Avr - 10:06

Noctuam se résigna à oublier son plan, il était effectivement pourvu d'un fort risque que le groupe ne se retrouve pas une fois arrivé dans le monde d'en Bas.

Avant de rejoindre Maeva, Nock se leva et se dirigea vers le Seigneur Skaven.

Je crois qu'on est parti du mauvais pied tous les deux, ou de la mauvaise patte puisque nous ne sommes pas tout à fait humains haha ! Mettons nos talents en collaboration plutôt qu'en compétition, si nous voulons remplir cette mission.

Noctuam se souvînt de plusieurs de ses précédentes missions, où les tensions entre le groupe avaient failli coûter la vie de toute la compagnie. Il ne voulait pas laisser ça se produire, même si il n'appréciait pas particulièrement l'idée que ce Skaven lui serve de guide.

Il tendit une main amicale à Ratapok, espérant qu'il la serrerait en signe de coopération, non pas d'amitié puisque celle ci nécessite d'être partagée.

Pars devant Maeva, je te rattraperais ! Dit-il avec un sourire qui exprimait clairement sa joie de se retrouver seul avec elle dans peu de temps
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Linked le Jeu 28 Avr - 19:09

[HRP rapide : je change légèrement la manière de parler de Gabriel. Désormais, ses paroles seront en gras, la couleur déterminera le ton employé et le timbre : plus c'est gris, plus c'est métallique, plus c'est coloré, plus c'est chantant /]



Si son masque ne laissait pas voir son visage, le changement de position de Gabriel indiqua qu'il souriait. Ca pouvait se passer bien mieux que prévu. Tant mieux. Une petite mélodie joyeuse retentit dans l'air. C'est une voix bien moins métallique, un peu plus chaude, qui retentit lorsqu'il prit la parole.

Alors je vous propose de nous retrouver dès demain, au début de l'après-midi, au temple de Père Yé. Cet endroit me semble le plus praticable par tous, et je suis sûr qu'à cette heure, personne ne nous barrera le passage.

Peut-être que cette mission se passerait bien. Peut-être même qu'il avait trouvé de nouveaux compagnons. Peut-être, enfin, s'était-il fait des amis !
La musique se coupa brutalement, et l'air de Gabriel devint subitement plus sombre. Non, bien sur que non. Qui pourrait-être ami avec lui ? Il n'avait rien, rien de spécial, pire, c'était un monstre. Personne ne serait ami avec un monstre. Au moins aurait-il un peu d'argent pour être plus confortable dans sa cabane. Mais il n'en retirerait probablement rien d'autre, rien que des railleries s'il tentait un geste d'amitié avec les autres aventuriers.

Je... Je vais me retirer. J'ai des affaires à préparer avant cette expédition. Je ne vous importune pas plus longtemps.

Gabriel posa sa part de l'avance sur la table, d'un geste résigné, et regarda Ratapok. Même lui, un pauvre hère, un homme rat détesté de tous, tombé dans la misère, avait plus de prestance que l'humain monstre debout devant la table.

Ratapok, tu connais bien les lieux, tu pourras te charger d'acheter tout ce dont nous pourrions avoir besoin ?

L'homme au masque se détourna de la table, courbé, et commença à se diriger vers la sortie de la Taverne. Maeva, Nocktuam et Ratapok purent entendre, soupiré très bas, dans cette voix si désespérément métallique, comme une prière.

Merci infiniment...
avatar
Linked
En formation d'Archimaître


Fiche de personnage
Nom: Gabriel Dunham
Race et classe: Humain - Barde / Magicien
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Mortelune le Ven 29 Avr - 15:54

Ratapok s'empara de la main tendue par Noctuam et la serra avec vigueur.

-"Qu'il en soit ainsi" Répondit-il alors d'un ton qui mêlait à la foi méfiance et satisfaction.

Si le Piaf était disposé à faire preuve de bonne volonté à son égard alors le Skaven ne tenterait rien pour l'en dissuader. Il estimait que cette posture était plutôt noble, mais qu'il jugerait sur pièce, et sur la durée, bien évidement. Comme il se plaisait souvent à le rappeler, la route vers l'enfer est pavée de bonnes intentions.

Le Lord fut ensuite sollicité par la voix particulière de Gabriel, qui avant de s'éclipser à son tour, le chargea d'effectuer ses commissions. Avant même que le rongeur n'ait pu manifester sa désapprobation véhémente, le mystérieux homme masqué avait déjà déserté.

-"Mais il me prend pour son sbire, ma parole ! Et puis quoi, bientôt il va me demander de lui préparer sa gamelle et lui faire sa lessive. Bordel, elle commence déjà à me plaire cette excursion"

Se retrouvant seul dans la taverne, le Rat vida le reste de sa choppe et quitta enfin les lieux. La journée était déjà bien entamée et il voulait se débarrasser de ses obligations avant la nuit.

D'un pas pressé il se rendit à la hâte vers le district marchand, visitant en premier lieu l’échoppe d'un apothicaire réputé. Dans son officine, il se servit en remèdes et décoctions en tout genre, particulièrement efficaces pour se prémunir des séquelles du poison. Connaissant parfaitement les dangers des sous-sols, il était normal de son point de vue qu'il choisisse les solutions adéquates pour maximiser la survie du groupe en ces lieux. Il convenait donc de pouvoir fournir à chacun les produits les plus efficaces dans de pareilles circonstances. Il profita également d'une promotion sur les trousses de premiers secours pour en acheter quatre. C'était une de moins que le nombre de parties prenantes à leur aventure mais il estima que les vampires pourraient s'en partager une. 

Pour le reste, armes, matériel de voyage et de convenance personnelle, il estimait qu'il revenait à chacun de se démerder. Et puis, si Gabriel l'avait prit au dépourvu, ce n’était pas le cas des autres. De toute façon il avait cru comprendre que le Piaf et les buveurs de sang feraient leurs emplettes ensemble.

Après avoir quitté la petite échoppe exiguë du vieil apothicaire, Ratapok, déjà bien chargé, se dirigea vers le marché. Là, il se fit préparer un stock de viande séchée suffisamment conséquent pour nourrir deux hommes trois semaines durant. Concernant l'eau, ils trouveraient aisément des sources en sous-sol, il suffirait de prévoir les contenants adéquats et hermétiques. Il compléta ses rations par quelques sacs de haricots rouges, et du riz. Spartiate, certes, mais diablement nourrissant.

Le frêle skaven commençait à peiner sous le poids des charges qu'il transportait. Il décida donc de se mettre en quête du matériel d'excursion. Il se maudit intérieurement d'ailleurs de ne pas avoir commencé par là...

Il poussa quelques minutes plus tard la porte d'un vaste magasin dont la rutilante enseigne qui trônait sur la devanture arborait l’appellation  "Au Vieux Quêteur". Le point de rendez-vous incontournable de tout voyageur qui se respecte en instance de départ vers l'aventure. Avec l'accord du propriétaire, il déposa ses premières emplettes dans un petit espace de l'arrière boutique et se trouva alors plus à l'aise pour fureter dans les étals garnis de la gigantesque boutique.

A vrai dire, on y trouvait de tout... et de n'importe quoi bien sur. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses. Des gadgets farfelus pour aventuriers débutants, comme cette boussole sensée indiquer l'emplacement des coffres aux trésors les plus proches, ou ces médaillons de défense contre les yétis des montagnes... Mais on y trouvait aussi des artefacts de grande valeur que s'arrachaient les mercenaires aguerris dont la renommée de certains dépassait les frontières de Zaerod.

Ratapok se situait un peu entre ces deux mondes, plus du tout débutant, mais pas tout à fait célèbre non plus... Il avait certes de la bouteille, pas mal d'aventures à son actif, de belles réussites et aussi quelques échecs cuisants. Peut-être cette prochaine quête serait-elle celle qui le révélerait aux yeux du monde connu ?

Ces pensées traversaient son esprit alors qu'il choisissait deux sacs de voyages en tissus brun et suffisamment robustes pour résister aux mauvais traitements qui leur seraient infligés dans les sous-bassements de Clantor. Il s'empara également d'un nécessaire de cuisine composé d'une casserole en étain, un réchaud à huile combustible, de gamelles en bois, et d'un briquet à silex. Il avait hésité longuement avec ce magnifique générateur de feu magique, mais son budget était restreint... trop restreint malheureusement !

Par acquis de conscience, il choisit également une tente double, dont il diviserait le prix avec Gabriel et d'un matelas de voyage bourré de paille assez large pour deux personnes. Il manqua oublier les gourdes mais se ravisa in extremis.

Le gros vendeur moustachu aida le pauvre Skaven qui commençait à fatiguer gravement, à charger ses affaires dans les sacs qu'il venait d'acheter.

De son avance sur salaire il ne lui restait presque rien. Mais toutefois assez s'il complétait par ses économies propres pour se faire un petit cadeau personnel avant le départ. Pour celui-ci il se dirigea vers un tailleur dont la renommée n’était plus à faire. Il s'agissait d'un Elfe, aux réalisations esthétiquement raffinées, nobles et enchantées qui plus est. L’artisan n'utilisait exclusivement que les plus fins matériaux et tissus pour ses ouvrages et Ratapok lorgnait depuis un moment déjà sur un de ses magnifiques manteaux magique de voyage. L'habit était véritablement magnifique, alliant la douceur des tissus elfiques qui le composaient, la souplesse des cuirs sombres tannés avec soin et la robustesse de fines plaques de métal qui renforçaient sa structure par endroit. 

Le sien était vieux et usé, bien que confortable. Et il manquait cruellement de classe. Celui-ci, qui le narguait en vitrine, était simplement magnifique, à la fois sobre et d'une classe indicible. Au delà de ces considérations purement esthétiques, le vêtement proposait, grâce à l’enchantement qu'il avait reçu, des propriétés thermiques et protectrices au dessus de la moyenne (il l'avait déjà essayé plusieurs fois, sans se l'offrir pour autant, ce qui expliquait le soupir que poussa le vendeur lorsqu'il vit le Skaven débouler une nouvelle fois dans son atelier). 

Le Lord eut l'impression de devoir faire don d'un de ses reins et de ses deux poumons  pour s'offrir ce présent, tant sa bourse se retrouva intégralement vide à l'issu de son achat presque compulsif et un brin déraisonné. Mais il justifia son acte par le fait que c’était probablement la dernière fois qu'il aurait l'occasion de ce faire ce genre de petit plaisir. 

D'un geste souple et silencieux, il enfila son nouveau manteau et s'encapuchonna. L'ouvrage était confortable, et il sentait bon le neuf. Il se contempla un moment dans le reflet d'une vitrine et reprit la route alors que la nuit était tombée depuis un moment. 

Il passerait la nuit à l'auberge la plus proche. Une dans laquelle on ne payait pas d'avance tant qu'à faire. Il partirait au petit matin et ferait ainsi l'économie du prix de la nuitée. Roublard un jour, roublard toujours.

Le lendemain, il serait à l'heure au point de rendez-vous, paré et dispo, équipé comme il se devait et disposé à remettre à Gabriel les affaire achetées pour son compte. 
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Undertaker le Jeu 5 Mai - 15:11

Maeva sorti de l'auberge avec Noctuam, elle regarda Noctuam et lui chuchota à l'oreille :

"Suis-moi."

Puis elle se transforma en chauve-souris et s'envola en direction d'un petit bois. Elle s'enfonça dans le feuillage des arbres pour finalement se retransformer et s'asseoir sur une branche afin d'attendre Noctuam.

Une fois arrivé, elle s'adressa au Zephari :

"Comment nous as tu retrouvé, depuis cette faille magique créé par les Alchimistes, nous avons été séparé lors de l'invasion de leur base. Viktor et moi avons été envoyé dans un temple abandonné au beau milieu d'une montagne. Il nous aura fallu 2 jours pour retrouver le chemin de la civilisation. C'est à ce moment là que nous avons remarqué que nous étions dans un autre pays. Nous ne pensions plus vous revoir..."

Puis elle se mit à pleurer.
avatar
Undertaker
Croque-mort


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Nocktambule le Jeu 5 Mai - 18:38

Nock suivit Maeva, il comptait bien tout lui expliquer, ne lui epargner aucun détail et ne rien lui cacher.
Quand les alchimistes ont ouvert la faille et qu'ils en ont perdu le contrôle, vous avez été éjectés alors que moi et Aquila avons été retenus de force par nos adversaires, ils tenaient deux de leurs plus grands ennemis, ils n'allaient pas les laisser partir par une faille magique pardi !

Dit Noctuam presque Ironiquement, avant de reprendre sur un ton plus grave.
On a réussi à se libérer et en tuer une dizaine, on a retrouvé notre père parmi les prisonniers torturés, mais maintenant qu'ils nous tenaient, ils n'avaient plus besoin de lui je suppose. Une fiole a explosée, un lourd nuage de fumée violette et verte bloquait le champ de vision, d'autres fioles volaient et s'éclataient contre les murs, les vitres, les faisaient fondre... Je suis le seul à en être sorti. J'ai du prendre la fuite, rentrer chez moi dans mon village-nid. J'ai appris la magie, pour devenir plus fort et éviter que ça ne recommence. J'ai fait deux trois missions par ci par là, pour me faire de l'argent, pas toujours dans le respect total des lois Clantoriennes, mais après tout je ne suis pas vraiment habitant de cette ville..


Noctuam avait fini de raconter son histoire, ils avaient passé beaucoup de temps ici, sur cette branche à discuter l'un avec l'autre. Les larmes de Maeva n'avaient qu'à peine alerté Nock tellement la douleur qu'il ressentait en se remémorant la mort de son frère était vive.

Il finit par se lever et sauter de l'arbre, atterrir souplement sur ses serres et il reprit la direction des commerces.

Viens, on a des achats à faire et une mission à préparer. Dit-il simplement.

Sans attendre de réponse, il s'engouffra dans la grand-rue où siégeait le marché principal de la ville. Il y dégota pour quelques pièces un peu de viande séchée, des fruits secs et une outre de cuir étanche qu'il attacha à sa ceinture sous ses plaques d'armure. Deux échoppes plus loin, sous une toile bleue azur un peu déchirée dont le vent laissait flotter un ou deux lambeaux de tissu à son extrémité, un vieil homme lui vendit pour une certaine somme quelques céréales, du blé, du maïs et des noix. Cette nourriture était certes onéreuse mais très nourrissante.
Au détour d'une rue pavée, Nock entra dans une boutique de magie dont il remarqua un mannequin vide sur la devanture. Ainsi le manteau devant lequel il passait depuis plusieurs jours avait été vendu. Son nouveau propriétaire devait être très fortuné, ce bijou de couture magique coutait un bras, voire même les deux !
Admirant les divers étalages d'artefacts et de baguettes, il feuilleta plusieurs livres avant de s'exclamer:

J'ai trouvé exactement ce dont on a besoin !


L'homme oiseau tourna encore quelques pages du livre. Ce sort était bien utile, mais le grimoire qui le renfermait n'était pas cadeau, alors il espérait y trouver d'autres sortilèges qu'il puisse utiliser, afin de rentabiliser son possible achat. Satisfait de ses trouvailles, il remit au vendeur plusieurs billets de récompense, qu'il avait obtenu lors de diverses quêtes. Ces quelques bouts de papier qu'il tenait dans la main lui auraient permit d'aller chercher plusieurs centaines de pièces d'or dans le coffre des personnes qui les lui ont donné en récompense de plusieurs services ( après tout c'est plus commode à transporter ), mais valaient tout autant en tant que tel et le marchand les accepta.

Nock rangea le livre sous une autre plaque de l'armure qui pendait à sa taille, puis se tourna vers Maeva

On devrait trouver un endroit où dormir Maeva, et accessoirement peut être retrouver Viktor. Qu'en penses-tu ? En plus de ça je n'ai plus un sou sur moi
avatar
Nocktambule
Maître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du fond

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum