Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Voici Melvida lutgarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voici Melvida lutgarde

Message par Halidreams le Mer 31 Aoû - 10:12



Identification du personnage :

Nom : Lutgarde
Prénom : Melvida
Age:18
Sexe: Femme
Race : Humaine

Description physique :
 
La Forme du visage : Arrondi
Le Teint : Mate
Le Nez : Retroussée
Le front : Large et droit
La Bouche : Charnue
Les Yeux :
-          Forme : En amande
-          Couleur : Jaune moutarde
Les Cheveux :
-          Couleur : Noir charbon
-          Longueur : Mi- long aux épaules
-          Aspect : Bouclés et assez volumineux
La Taille : Elle est mince et mesure 1m65
Aspect physique extérieur : Elle possède un aspect chétif et fragile qui peut porter à confusion, car ça lui donne l’apparence d’une enfant, elle est mignonne avec des trait délicats. Elle a une démarche très gracieuse et discrète, des épaules plutôt large, deux petites mains douces aux doigts longs et fins, des jambes élancée et légèrement musclée.
 
Histoire:

Passé : Melvida Lutgarde n’a jamais connu son père, mort d’un ulcère avant sa naissance. Il était forgerons et gagnais assez bien sa vie. Toutefois, suite à sa mort, sa femme et sa fille se retrouvèrent bien vite sans rien. Et même si Madame Lutgarde rapportait un peu d’argent grâce à ses connaissances en médecine, ce n’était guère suffisant, car la majorité des gens préféraient aller voir un véritable médecin réputé plutôt qu’une « simple veuve croyant savoir soigner ». De plus, les seuls patients qui venaient la voir le plus souvent étaient tout aussi pauvres que sa famille, si ce n’est plus. Et quelques fois, lorsque le patient était dans un degré de pauvreté extrême, elle allait même jusqu’à lui payer ses médicaments et veillait sur lui à son domicile, gratuitement jusqu’à son rétablissement complet. Madame Lutgarde avait vraiment un grand cœur, c’est d’ailleurs ce qui l’a perdit…
 
C’était un jour pluvieux comme une autre d’un triste mois d’Octobre. Melvida était alors âgée de huit ans et s’adonnait tout comme sa mère à une « activité » afin d’aider celle-ci à payer leur nourritures, les médicaments ainsi que les vêtements. Elle cirait des chaussures pour deux ou trois malheureuses pièces. A cette époque-là, la jeune fille n’aimait pas que sa mère l’oblige à rester avec elle durant ses heures de « travail », cela l’ennuyait ferme, alors elle trouvait quelques fois des prétextes pour lui échapper.
Ce jour-là l’unique fille des Lutgarde réussis à s’éclipser discrètement alors que sa mère recoudrais un homme gravement blessé. Elle avait cru comprendre que c’était un prisonnier évadée. Quant au fait de connaitre le crime que cet homme avait commis, Melvida s’en moqua royalement, elle avait d’autres priorités, comme rejoindre ses camarades sous la pluie torrentielle, après elle était une enfant et voulait aussi s’amuser…pourtant ce jour-là elle aurait dû faire attention…
Tard le soir lorsque la jeune fille rentra dans sa modeste demeure complètement trempé et frigorifier, elle y découvrit une chose effroyable, abominable et cruellement traumatisante qui la pétrifia sur place, de terreur : Sa mère, la seule famille qui lui restait avait été complétement déchiquetée, morte, il ne lui restait que sa tête et la moitié de quelques membres. La fillette hurla d’horreur, prenant peur et incapable de raisonner correctement, ses jambes l’emmenèrent très loin de cette sombre et triste scène, et c’est ainsi qu’elle prit la fuite en quittant son village pour partir à la découverte du vaste monde, malgré son jeune âge, et le cœur lourd de chagrin.
 
Présent : Melvida n’a jamais réussi à surmonter la mort…ou plutôt l’assassinat de sa mère. Elle était devenue une jeune femme solitaire et à peine respectable. Elle avait passé les dix dernières années de sa vie à voler (nourriture, argent, vêtement, armes…etc.), si autre fois, elle volait uniquement pour survivre, aujourd’hui c’était devenu un sorte d’amusement qu’elle s’adonnait la plus part du temps lorsqu’elle s’ennuyait ferme. Elle était devenue maitre dans l’art du chapardage en toute discrétion. Pratiquement aucun objet n’échappais à son œil de Lynx, c’est ainsi que Melvida Lutgarde passait le plus clair de son temps. Elle ne s’est jamais fait prendre, car elle était vive, rapide et très précise dans ses actions.
 
Situation actuelle et relation : La jeune femme n’a pas d’endroit à proprement parler pour dormir. Elle loge dehors même si elle a les moyens de se payer une auberge deux jours par semaine. C’était son choix, car apparemment elle risquait de passer devant de très bon « fournisseur ». Melvida n’a jamais pris le temps de crée des liens avec les autres, parce que pour elle : « on ne sympathise pas avec des pigeons qu’on veut déplumer »…pourtant, secrètement elle aurait souhaité avoir des amis, de la compagnie qui l’accepterais pleinement comme elle est, avec ses défauts et ses qualités.
 
Capacités physique :
 
Maitrise : C’est une humaine agile et très rapide dans ses mouvements, ses gestes sont vif et précis, elle contrôle l’art du maraudage en toute discrétion, elle court aussi très vite et possède l’art et la manière de se camoufler.
Grâce à sa défunte mère, Melvida dispose de quelque connaissance en médecine qu’elle utilise rarement.
Pouvoirs : Durant ses dix ans où elle à passer sa vie à voler et à survivre à l’extérieur, la jeune Lutgarde développa une mutation assez étrange : Ses yeux qui était autrefois marron foncés s’éclaircirent pour devenir jaune moutarde, et lui permettent à présent de voir à travers n’importe quoi (corps humain et objets ou habitation). C’est quelque chose d’assez rare et bizarre qui se produit lorsque le corps humain essai de s’adapter à un ou plusieurs nouveaux environnements. Son « pouvoir » est toutefois limité à certaines conditions, par exemple la distance, le nombre de couche d’objet ou la stabilité de la personne ou de l’objet.

Les équipements :
-          Sac en bandoulière noire
-          Un petit coffre rempli de centaine d’aiguilles empoisonnées de dix centimètres.
-          Une dague
-          Des nécessaires de soins (bandage, aiguilles, fil, et quelques herbes médicinales)
Les vêtements et le look:
J’ai fait le choix d’un habillage plutôt léger pour ce personnage. Ainsi, elle porte une grande robe verte à manche longue assez près du corps et fendue sur le côté, avec un décolleté rond qui laisse voir quelques parcelles de sa peau. Elle ne porte pas de chaussure et préfère marcher pied nu (en hiver comme en été), elle est quasiment toujours vêtue de sa longue cape noire à capuche qui cache une partie de son visage. Lorsqu’elle ne porte pas sa cape, on peut contempler sa courte chevelure noire charbon lâche et très désordonnée.



Caractère mental du personnage:

Qualités :
-          Melvida est généreuse mais n’a jamais eu l’occasion de le montrer
-          Son intelligence et sa capacité de réflexion sont ses plus grands atouts
-          Sa discrétion et sa capacité à rester calme dans certaines situations frôle l’admiration
Défauts :
-          C’est une jeune femme très malhonnête qui n’hésite pas à voler les riches comme les pauvres gens
-          Elle est lâche et très peureuse, au moindre danger elle privilégie constamment la fuite.
-          Elle ne parle à personne et personne ne viens lui parler.
-          Sa force de caractère et sa forte tête la mettent souvent dans des situations assez délicates
-          Son avarie est sans limite, allant même jusqu’à dormir dehors pour ne pas avoir à payer une auberge. Elle est devenue ainsi suite au trop plein d’argent qu’elle a ramassé, par peur d’en manquer, elle continue de temps en temps à voler, mais ne dépense que lorsqu’elle est sûre de pouvoir revenir à sa somme de départ.


A noter : Sachant lire et écrire et parler assez correctement, Melvida Lutgarde est une jeune femme instruite et très sûr d’elle grâce à sa mère qui lui avait jadis tout apprise. A première vue Elle n’est évidemment pas facile à remarquer, nous dirions même qu’elle « passe partout », on ne voit que très rarement son physique, alors elle s’en sert comme camouflage lorsqu’elle se fait intercepter durant son « activité » de chapardage…son apparence d’enfant l’avantageant énormément.

Halidreams
Nouvel arrivant


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum