Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Osk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Osk

Message par Septalune le Sam 10 Aoû - 16:06

Journal d'Osk
"Pour raconter l'histoire d'un Homme dans sa totalité, il faut remonter jusqu'à ses origines. Et même jusqu'aux origines de ses origines. Et ce n'est qu'en remontant à l'Origine, Infern, qu'on ne la racontera complètement. Et qu'on ne le comprendra entièrement. Si je dois raconter mon histoire, je ne remonterai pas jusqu'à l'époque où mes ancêtres vivaient dans l'océan Friean, avec les méduses. Pour comprendre une bonne partie de ce que je suis, il suffit de lire mon histoire au chapitre de la naissance de mes parents.
Mes parents ont tous deux été abandonnés juste après leur naissance. Ce n'était pas un cas isolé car cette année là fut celle d'une épidémie ravageuse. Je ne sais plus de quelle maladie. Autre point commun, les deux nourrissons furent déposés en même temps sur le parvis de l'orphelinat, enrobé d'un fin tissu de soie. Grâce à cette étoffe, la gouvernante qui les recueillit sut qu'ils étaient de familles riches et probablement amies. Un court message à l'écriture penchée avait été laissé à son intention, comme une prédiction : "Ces deux là ne sont pas frère et sœur".

C'est ainsi que mes parents se rencontrèrent, âgés de quelques semaines, sur la pierre froide de l'orphelinat de Clantor. Contrairement à ce que laisse croire son nom, l’orphelinat n'est pas du tout situé dans la capitale de l'Empire Humain ; mais à quelques dizaines de kilomètres. C'est ce détail géographique qui permit à la majorité des enfants de survivre tandis que la ville était proprement exécutée par l'épidémie : plus des trois-quarts des habitants moururent.
Cependant, on peut s'en douter, une épidémie a des conséquences plus vastes encore que la mort par maladie. Quand Clantor mourut presque, les campagnes aux alentours aussi : plus de commerce, plus de ravitaillement. Le cas de l'orphelinat était particulièrement grave car il était (et est toujours) à la charge du gouverneur de Clantor. Ce dernier, déjà faible, ne résista pas longtemps à la catastrophe : il quitta son poste et s'en alla mourir en paix. Son successeur fut le genre de chef qu'on élit pour une période de crise majeure, c'est à dire un tyran. Il pratiqua la politique de la terre brûlée ne laissant au mal que des cendres à contaminer. Il fit exécuter (par le feu) ceux qui étaient déjà malades. Cette période fut tue aux générations suivantes à la fois par honte et à cause du traumatisme résiduel. Le gouverneur passa pour un sauveur - titre dont ses descendants se targuent encore. 
Mais je m’éloigne de ce qui nous intéresse. L'orphelinat fut livré à lui-même... La ville était trop occupée à se mettre à feu et à sang pour subvenir à ses besoins. Des orphelins ou des enfants illégitimes, des bâtards peuvent crever, qui s'y intéresse ?
Mes parents ne nous ont jamais beaucoup parlé de cette période. Je crois que ça suffit à montrer à quelle point elle fut triste pour eux. Ce qu'ils se sont bornés à nous dire à mes frères et sœurs, et à moi, c'est que c'est cette enfance dure qui les a soudé à jamais : depuis le jour où on les a laissé sur la pierre froide, en passant par les hivers de famine, jusqu'au jour où ils sont partis ensemble pour "se faire une place dans la vie" et enfin, quand ils en sont "sorti", ils ne se sont jamais lâché la main.


Dernière édition par Septalune le Mar 16 Juin - 22:04, édité 4 fois

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Septalune le Jeu 2 Jan - 14:49

C'est ainsi, main dans la main, qu'ils entrèrent dans Clantor, vers l'âge de vingt ans. C'était une ville en pleine essor dont la vie était rythmée par les différentes guildes. A l'époque, trouver une activité n'avait rien d'ardu : les guildes se battaient pour recruter de nouvelles et jeunes recrues. Mes parents auraient pu intégrer Magnum Solaris (je crois que c'est le nom), la guilde de Sath, ou même le culte de Nadraa, mais ces organisations sectaires "d'aventuriers" ne les intéressaient pas. Ce qu'ils voulaient avant tout, c'était faire fortune. L'enfance à l'orphelinat avait gravé cette idée profondément dans leurs tête, à n'en pas douter.

Dans toute histoire assez vieille pour qu'on écrive "à cette époque", les héros peuvent parvenir à leur rêve avec leur seule volonté, et ils ont - étonnement - beaucoup de chance. C'est ainsi que mon père racontait : "Nous sommes arrivés à Clantor un jour. Le lendemain, ta mère travaillait comme aide dans la guilde des Soigneurs, et j'avais trouvé une place chez le plus grand forgeron de la ville, une vraie usine. La semaine suivante, ta mère aida à soigner le gouverneur, et fut récompensée d'une forte somme, pour ma part, le propriétaire de la forge m'appréciait tant qu'il m'invita à vivre chez lui. J'étais son "fils perdu", disait-il.  L'année passée, il tomba malade et mourut, je fus son héritier." Et cela pouvait continuer pour longtemps. Mon père lorsqu'il racontait ses histoires omettait toujours combien il aimait les personnes dont il parlait. Sa réussite fulgurante passait avant tout. La vie lui avait finalement souri et ce fut l'homme le plus comblé que je connus pendant longtemps. Une telle insouciance explique comment il a pu faire fortune.

Ceux qui connaissent l'histoire de l'Empire humain de l'ouest savant qu'il y a soixante ans, il subit une attaque de l'Empire Oriental, pour des raisons qui me sont floues. Sans entrer dans les détails, on peut dire que fabriquer des armes en période de guerre rapporte gros. Mon père n'était pas du genre à se poser des questions de moral et alla même jusqu'à fournir l'ennemi (avec discrétion, bien sûr). Ma mère était plus discrète sur cette période, je pense qu'elle en avait peur, même longtemps après, que son mari soit exécuté pour trahison. Je ne pense pas qu'elle en eut honte non plus : c'était le retour du bâton pour une ville qui les avait abandonné dès leur naissance.  

C'est ainsi que je naquis dans une famille bourgeoise, riche et insouciante, qui n'avait que du mépris pour ses concitoyens. Ma sœur vint quelques années plus tard. 

A suivre...

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Septalune le Lun 2 Juin - 0:18

Notre éducation se fit dans le faste et la culture, sans soucis et sans éclat dans les premières années. Ma mère était attentive et mon père inspirant. Mon frère naquit quatre ans après ma soeur, elle-même née deux ans après moi. Je ne me rappelle pas le jour de la naissance de mon sœur tandis que celle de mon frère fut le début de mon éveil. Je me rappelle l'avoir vu pour la première fois et être tombé, en sanglots, tant ma joie était immense. Je ne sais toujours pas pourquoi j'étais heureux à ce point.
Mais en soi, cet événement fut révélateur d'une chose : ma tendance à surinvestir certaines situations, ou très positivement, ou le plus négativement possible. Les premiers mois de mon frère furent mes premiers mois d'euphorie, les mois qui suivirent sa mort prématurée furent mes premiers mois de "vide", comme je les appelle. 
Me replonger dans ces souvenirs me vide. J'entends à l'instant ma fille chanter, elle a un an et demi, elle me remplit de bonheur, je l'aime plus que tout. Je suis vide et rempli de bonheur en même temps, c'est ainsi que je vis depuis mes six ans, j'en ai 23."
________________________________________________________________


Extraits des annales de Clantor, hiver 156, par Arkadeïas, historien référent
1 - Cette saison marque la réconciliation entre Clantor la Majestueuse et l'Empire oriental. Les échanges commerciaux via l'océan Friean redémarreront d'ici peu. L'Empire anciennement ennemi reconnait sa faute contre la majestueuse cité-état de Clantor. Cette sombre période est en passe d'être éclaircie par nos lumières à nous, historiens des deux camps. Est-il besoin de rappeler le sac de notre ville par les soldats de l'ouest, qui tuèrent femmes, enfants et vieillards sans défense ? Mais le pardon est l’apanage des grands, surtout quand il est donné d'une main ferme, comme le notre. De plus, notre économie florissante profitera des marchandises exotiques de ces sauvages, et la paix régnera par le respect mutuel. 
2 - Le temps est à la honte pour nous. Nous abritons en notre sein l'horrible tête de la traîtrise, représentée, qui plus est, par une des familles les plus importantes de notre cité. Notre gouverneur, sauver s'il en est, décide de l'exécution des éléments malades, ils seront exécutés d'ici peu. Nul besoin de parler plus de ces cancrelats, tous les connaissent, ils sont dans le commerce du métal. Commerce qui servit, jadis, les soldat de l'Empire Orientaux quand ils décidèrent d'empiler des têtes clanatoriennes sur des pics en acier.
3 - [...] Le père et la mère sont morts, le fils est introuvable, avec sa fille, son fils et sa femme, et sa sœur est détenue dans nos murs, [...]. Le Gouverneur, notre Sauveur lui offre sa clémence, la libère, et lui rend les têtes de ses parents.
________________________________________________________________

Journal d'Osk

"Je vois comme l'avenir se profile. Mes enfants ne connaîtront pas ça. ils ne grandiront pas, comme moi, dans le luxe de la cité, sous la dépravation de leurs grand-parents. La vie de mon père est plus chaotique que celle d'Infern, il est comblé de richesses, entouré de putains, dont ma mère, qui n'est qu'un pantin entre "ses mains". La vieille femme est faible et son mari libidineux. Mes enfants ne grandiront pas dans la fange que ces gens répandent autour d'eux. C'est ma femme qui m'a insufflé l'idée : demain nous partons pour Aportale. Mes enfants grandiront dans les contrées du Nord, loin de la ville, dans la paix de la Nature. Nous ne leur ferons découvrir la ville qu'à l'adolescence, lorsqu'elle pourrait développer leurs talents, et non les gâter. 
J'entends que les autorités, menées par le gouverneur, qui ne sauve rien d'autre que lui-même, vont se réconcilier avec l'Empire d'Orient ; que ce sera la fin de l'indépendance de Clantor (et le gouverneur, veut nous faire croire que c'est lui qui dicte les règles de l'accord, nous ne sommes pas dupes). C'est ce qui nous a décidés à partir, la Ville est déjà assez pourrie comme cela, sans qu'on y rajoute les proxénètes orientaux !
Toutefois je garde contact avec mes amis clanatoriens, à travers la guilde de Sath."


Dernière édition par Septalune le Mar 16 Juin - 22:04, édité 3 fois

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Septalune le Dim 8 Juin - 21:05

Journal de Phineas
"Depuis que je le connais, Osk a toujours tenu un journal à côté de son métier de scribe. Il y consignait tout ce qui se passait dans notre vie, ses rêves, parfois ses pensées me dit-il, mais jamais ses souvenirs. Quand je fus en âge d'écrire aisément il me conseilla de faire de même. Je sais que ce rituel avait une grande importance pour lui, même s'il ne m'a jamais expliqué pourquoi. 
Je me souviens le jour où il m'a offert ce livre vierge ; et pour cause, ce fut son premier cadeau alors que c'était déjà mon dixième anniversaire. Le soir, il m'avait invité à rentrer dans son étude (seule pièce de notre petite maison qu'il gardait pour lui seul) et sans cérémonie me l'avait remis, puis d'un ton bourru : "va dormir maintenant, bonne soirée." 
Mais comme à mon habitude, au lieu d'aller me coucher, je m'installai sur le devant de la maison et savourai la nuit claire. Osk savait que je veillais ainsi et ne me réprimandait souvent que par des remontrances feintes, quand il ne me félicitait pas. Il faut dire que le plus souvent, je mettais ce temps à profit pour lire ; ce à quoi il m'avait toujours encouragé. Il m'a souvent dit : "Lis, ainsi tu récupéreras ce que je ne pourrai jamais t'offrir". Et par cela, il entendait de "l'amour". Osk a toujours été très dur avec moi dans ses paroles, voire cruel, et d'une bienveillance inouïe dans ses actes. Moi, je pensais que la seule chose qu'il ne pourrait jamais m'offrir, c'était la vérité. Il y avait toujours avec lui un arrière goût de mystère.
Donc je m'assis devant la maison, sur un banc que je m'étais fait, et ouvrit le livre à la première page et donc je fus étonné de n'y trouver que des pages vierges. Une fine page remplie d'une écriture ornementée en tomba tandis que je les feuilletais. 
<< J'ai commencé à écrire régulièrement à l'âge que tu as atteint aujourd'hui, sous le conseil de mon frère, dont je t'ai déjà parlé. Il s'appelait Phineas : tu devines maintenant d'où vient ton nom. Je ne puis t'exprimer à quel point l'écriture me servit. C'est grâce à elle, que malgré mes humeurs variables, j'ai su maintenir une ligne droite, même suite aux drames qui j'ai vécu. Écris ta vie, et peut-être te lirai-je la mienne.>>
La première interrogation qui me vint fut celle-ci : que pouvait-il bien avoir à me lire ? Hormis ma présence sa vie était vide... Et avant que je sois là, eh bien, il n'avait jamais voulu me raconter. Je soupçonnais qu'il n'avait pas toujours vécu ici et qu'il avait dû perdre quelqu'un de cher. 
Ainsi, décidé à ne pas écrire les broutilles de notre vie quotidienne, je me suis contenté pendant longtemps du résumé des rêves qui m'apparaissaient chaque nuit. Je continuai jusqu'à mes quinze ans, il y a quelques jours, où il m'en demanda plus. 
- Je ne peux plus continuer à écrire, Phineas.
- Pourquoi ? 
- Tu ne pourrais pas comprendre. Il va falloir que tu serves de scribe à ma place pour subvenir à nos besoins. Si tu le fais avec suffisamment de sérieux, je te raconterai et nous partirons pour Clantor. 
J'eus le sentiment qu'il me raconterait de toutes façons. Il semblait usé de retenir ses souvenirs. 
- Explique moi maintenant (mon insistance fut de trop) !
- Si tu y tiens tant ! Mon premier fils est mort à ton âge, abruti !
Et il partit tremblant de fureur  après m'avoir jeté à la figure les clefs de son bureau. Pourtant sa révélation ne répondait en rien à ma question et la seule pensée que j'avais était que s'il parlait d'"un premier" fils, c'est qu'il devait me considérer comme son second. 


Dernière édition par Septalune le Mar 16 Juin - 22:03, édité 1 fois

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Septalune le Jeu 2 Oct - 0:44

Journal d'Osk

"Nous sommes donc partis, avec ma femme et ma jeune fille. Nous espérions trouver loin des villes une vie plus paisible. Profitant de notre jeunesse, nous avons beaucoup voyagé. Ma fille mourut pendant l'un de ces voyages. Ma femme voulu s'établir. Je refusai. Nous nous sommes établis dans la campagne d'Aportal, comme prévu au début et eûmes un fils. Quand il atteint huit ans, et moi trente-cinq, me sentant vieillir, je voulus reprendre mes voyages, loin de toute civilisation. Ma femme refusa, et elle mourut six ans plus tard, avec mon fils, tués par des gardes ivres. J'étais alors revenu à Clantor, retenu là bas par quelques affaires et ma sœur : j'avais appris l’exécution de mes parents. Plus jamais je ne veux être père ou mari."


Dernière édition par Septalune le Mar 16 Juin - 22:04, édité 1 fois

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par yellowhub le Mer 25 Fév - 12:34

coucou septa, je ne comprend pas comment j'ai pu passer à côté de ta fiche, enfin ... dl Sad

tout d'abord qq remarques:
stp met des titres à tes parties, c'est vraiment chaud à lire sinon, et aussi met toute la fiche dans le même post sinon c'est assez déstabilisant ^^

l'hisotoire est intéressante, par contre j'avoue ne pas suivre lorsque tu changes de personnage et de génération, t'essaie d'utiliser un style autobiographique ce qui est très bien, mais laisse ton lecteur un peu perdu ^^
en fait c'est surtout après l'extrait des annales de clantor que tu commences à ne plus savoir qui parle ^^
tu me dis ce que t'en penses ok Smile 
a plus ^^
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Septalune le Mar 16 Juin - 22:01

Désolé, je n'avais pas vu ta réponse. 
Tout d'abord, merci beaucoup de m'avoir lu. Je sais que ça demande un effort certain. 

Ces textes font office de fiche pour mon personnage, mais en réalité, ça n'a rien d'une fiche et donc rien de la clarté d'une fiche. C'est pour ça qu'il n'y a ni catégorie, ni titres. 

Ça fait un certain temps que je l'ai écrit et, faute de l'avoir continué régulièrement, je ne comprends pas tout moi même ! L'excuse que je me trouve est la suivante : beaucoup de livres font cet effet à leur début, avant qu'on rentre dans l'histoire.
Je n'ai pas la prétention d'écrire un bouquin, mais j'espère que si je continue cette histoire, elle gagnera en clarté.

Pour clarifier tout de suite. J'ai créé trois sources : le journal d'Osk, celui de son fils adoptif, Phineas (ce qui est également le nom d'un ami proche d'Osk, qu'il considère comme un frère), et enfin, un petit extrait qui fait référence à certains événements passés sur le forum (et à un ancien joueur) ; rien de plus !

EDIT : j'ai rajouté de petits titres, comme demandé Smile

Septalune
En apprentissage


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Jolebo le Mer 17 Juin - 1:10

Je l'avais déjà lue avant.

Je l'ai relue maintenant.

J'aime toujours autant. Smile
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Mortelune le Mer 17 Juin - 10:46

Tout pareil.

Au demeurant, cette fiche originale et "anti-conformiste" meriterait de changer de section pour passer dans les fiches validées. A voir si tu préfères attendre qu'elle soit complètement achevée.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par yellowhub le Mar 23 Juin - 19:28

aha (je suis trop fier Wink 
merci pour les changements septa Wink
je soutiens la proposition de mortelune on valide ça qd tu veux ^^
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Osk

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum