Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

La nuit la plus longue

Aller en bas

La nuit la plus longue

Message par commender003 le Dim 2 Mar - 23:59

La nuit la plus longue

   La brise chantait ses lancinantes complaintes en cet hiver noir et glacé, tout Eynain subissait les basses températures et les longues nuits de la saison. Et c'était aujourd'hui que la Lune resterait le plus longtemps dans le ciel. Une nuit que beaucoup considéraient comme un mauvais présage, des elfes noirs les plus pragmatiques aux tribus de centaures mystiques, tous l'attendaient avec crainte. 
Et ils avaient raison de craindre cette nuit, car c'est lorsque le monde est plongé dans l'obscurité qu'Elle leur a ordonnée d’agir. Du plus profond des forêts ils apparaissent, leurs silhouettes menaçantes se déplaçant entre les arbres auxquels ils ressemblent. Ils attaquent, furtifs, les villages elfes alentours et les campements de minotaures imprudents. Mais cette fois, profitant que le soleil qui les aveugle reste caché longtemps, ils frapperont plus fort. Car c'est Elle qui leur a demandé de reprendre les forêts qui lui reviennent de droit. En échange ils régneront à ses côtés sous la canopée obscure des Bois-Ardents.

   Gronderacine avait attendu ce moment longtemps. Enfin la revanche sur ces créatures étranges qui ont envahis leurs terres peut commencer. Aujourd'hui ils mèneront leur première offensive en masse sur les étrangers, demain ils reprendront leur territoire car c'est à eux qu'Elle a promis le monde. Il a passé longtemps à l'écouter, tapis au cœur de Sudharn, entre ses branches épineuses. Trois lunes durant il est resté enraciné à pousser et à se fortifier en prévision de cet instant, l'appelle du sang se fait intolérable. Il extrait ses longues racines du sol meuble, puis les arrache pour mieux avancer. Sur son tronc et ses branches les plus larges il a gravé des runes, c'est Elle qui les lui a soufflé. Elles le rendront plus fort, plus résistant et plus menaçant, comme ses trophées. Il en était fier, de ses trophées, c'est eux qui avaient forgés sa réputation. Crânes, vertèbres et crocs sur lesquelles la peau était sèche comme du parchemin. Pour la plus-part issus d'elfes sombres, ces os témoignaient de ses victoires sur leur ennemi. Et il contait en rajouter plusieurs à sa collection ce soir. Il entama aux cotés des siens une longue marche entre leurs congénères statiques.
Les habitations des elfes sombres étaient maintenant visibles. Ce n'était pas des bicoques de bois mort -profanation impardonnable- dont ils avaient l'habitude, c'était une haute bâtisse de pierre, un "château" avaient ils appris de la bouche d'un de leur prisonnier. Ils s'approchèrent dans le plus grand silence. La forêt s'étendait au pied de la fortification, ils purent donc atteindre les remparts sans être vu. Là, ils se mirent à grimper. Malgré leur précautions, leurs branches grinçaient sous l'effort et on ne tarderait pas à les entendre. Gronderacine multiplia ses efforts pour rejoindre le sommet avant d'être détecté.

   Solaufein s'était arrêté pour se reposer un instant, assis sur un créneau du château de son seigneur. Il était de garde sur les remparts ce soir là. Le pire soir possible: le plus longs et, autant qu'il put en juger, le plus froid. Ce teigneux elfe sombre avait longtemps parcouru les chemins en quête d'horribles créatures à tuer ou dompter pour le compte des puissants de Eynain, mais depuis quelques années la jeunesse et la santé lui faisaient défaut. Il s'était engagé auprès d'un certain Sir Alvir, doyen de la famille des Huns, un seigneur influent de la région. Et voilà qu'il se trouvait à tourner en rond sur les pierres de ce maudit manoir parce que la femme de son maître, une soi-disant précogue, aurait perçu en songe que "les arbres attaqueront ce soir". Sottises de vielle folle, elle avait entendu des légendes à propos des Rouges-Bois et voilà qu'elle en rêvait. Soleufein avait, lui, déjà croisé ces êtres. Créatures détestables lui rappelant les elfes sauvages, elles n'étaient que des bêtes idiotes et sans intelligences. Petites et aux branches tout juste pointues, un coup de hache les calmait rapidement. Ensuite elle pouvait servir pour faire un bon feu. Que ces horreurs attaquent cette nuit, il les ferait fuir de son arbalète. La vision de lui même en train d'enficher ces arbres à pattes de quelques carreaux le réjouit. Il débouchonna sa gourde et bu le vin qu'elle contenait: un rouge de la côte particulièrement grisant. 
Il en était à sa troisième rasade lorsqu'un bruit lui parvint. Il tendit l'oreille. Ce la recommença. Intrigué, il se leva et approcha des créneaux, il entendait un son semblable à celui des feuilles dans le vent. Étrange, les murailles s'élevaient pourtant à plusieurs dizaines de mètre au dessus des arbres. Le soldat se pencha au dessus des remparts en prenant appui sur un merlon. Une vision de terreur le submergea, pénétrant jusqu'à son âme, éveillant une nouvelle peur en lui. Il contemplait la lueur verte, abyssale et maléfique non pas d'un mais de milliers de créatures de bois, aux branches tortueuses emplies des os de ses défunts congénères. Il avait le diable face à lui, reculant il trébucha et s’étala sur les dalles de pierre froides qui accueilleraient bientôt son cadavre. Un immense Rouge-bois se dressa face à lui.

   Gronderacine s'était élevé au-dessus des créneaux de la bâtisse et contemplait à présent un elfe dont le teint habituellement très pâle était encore plus blanc qu'a son habitude. Ses yeux exorbités observaient le guerrier de bois comme s'il se fut agi d'un démon issu des enfers les plus profonds. Mentalement celui-ci La remercia pour ses runes, elles fonctionnaient à merveilles. Il s’apprêtait à pourfendre de sa branche la plus aiguisée la maigre armure de cuir de la créature elfique, lorsque celle-ci, dans un dernier soupir de terreur, mourut. La peur avait eu raison de lui! Fier de ses performances, Gronderacine arracha la tête de Solaufein et la planta sur ses ramures supérieurs, dégoûtante de sang, l'expression de terreur infini se lisait encore dans ses traits. L’humanoïde végétal poursuivit son chemin. 
Il ajoutera encore beaucoup de trophées à sa longue collection durant cette longue nuit qu'il gravera dans sa mémoire comme la première revanche de son peuple sur les elfes, ces étrangers qui avaient envahi leur forêt, le Bois-ardent. Bientôt, ils reprendraient leur règne et porteraient au sommet de sa gloire celle qui les guide dans cette guerre contre leurs perfides envahisseurs. La lutte ne fait que commencer...


Gronderacine:

Nom: Gronderacine est la traduction de son nom en elfe sombre, son nom en langage des arbres est, bien entendu, imprononçable.

Race: Rouge-Bois

Ethnie: Hêtre

Classe: rôdeur/runiste

Âge: plusieurs fois centenaire, combien exactement, il ne sait plus.

Divinité: la Mère Grise

Physique:
Grande de sept pieds sans ses ramures supérieurs pour quatre cents livres, Gronderacine constitue un Rouge-Bois particulièrement massif. Ses longues branches attestent de sa vitalité et ses trophées de ses talents de guerrier. Il possède un visage long et clair parsemé de quelques mousses oranges, son écorce est grisâtre et cerclée, prenant une magnifique teinte pourpre au contact du sang. De nombreuses runes y sont gravées, destinées à le rendre plus fort et plus menaçant. Lorsqu'il affronte un ennemi, il use de ses "griffes" aux pointes acérées. L'une de ses branche, longue et aiguisée, agit comme une lance.
Il possède quelques champignons rares qu'il fait pousser dans un nœud ventral. Ils ont des effets nocifs particulièrement intéressants sur les elfes, il en enduit régulièrement ses armes.

Gronderacine:

Mental:
Rouge-Bois particulièrement attaché à sa forêt, il est l'un des premiers à rejoindre les rangs de la Mère Grise. Répondant à l'appelle du sang, il ne comprend pas les notions de bien et de mal et se contente de suivre les instincts que sa "déesse" lui a inculqué. Il apprécie tout particulièrement celle-ci et est très proche d'elle. Dès qu'il ne chasse pas l'elfe, il la rejoins au fin-fond de Sudharn où il s'enracine pour mieux communiquer avec elle. 
Elle lui a appris de nombreuses choses, particulièrement de s’intéresser à son ennemis. Il suit de près son enseignement et toute prise d'otage est un moyen pour lui d'en apprendre plus, que ça soit par le dialogue, la torture ou la dissection. Il est ainsi devenu un intellectuel au sein du Bois et un stratège dans leur lutte contre les elfes sombres.
Au combat il ne fait pas preuve d'une sauvagerie extrême comme certains de ses congénères ou d'une élimination pragmatique comme d'autres. Il préfère le face à face avec son adversaire, se concentrant sur des personnes stratégiques de l'ennemi (dirigeants, élites, etc...). Il a aussi amené le concept de l'attaque surprise dont la capacité des Rouge-Bois à se fondre dans le paysage leur permet d'en être expert. Il ne s'aventure jamais seul en territoire ennemi et sait faire preuve de prudence.

Connaissances:
De part ses échanges avec ses prisonniers, Gronderacine sait parler quelques mots de Sombre Elfe en plus de la langue des arbres qui lui est innée. Il ne sait ni lire ni écrire la première. Ses observations l'ont aussi conduis à s’intéresser à l'anatomie des Rouges-Bois et des Elfes Sombres, d'où il en a conclu qu'ils possédaient une origine commune très lointaine.
Il possède quelques connaissances en runes de part l’apprentissage de la Mère Grise. Elle lui a aussi enseigné quelques rudiments de la stratégie militaire et il en a acquits quelques compétences en observant ses ennemis.
Comme tout Rouge-Bois, il a une connaissance parfaite des bois et des plantes.
Il n'a jamais contemplée un autre continent et place la limite du monde au rivage d'Eynain. Tout les Elfes Sombres ayant essayé de le convaincre du contraire ont largement regretté leur erreurs par une mort particulièrement douloureuse.

Compétences:
Gronderacine affronte ses adversaires avec une lance, extension de l'un de ses bras, et ses griffes. Il enduit les deux de poisons qu'il concocte à base de champignon. La plus part n'étant utilisés que sur les elfes, ses effets sur d'autres créatures sont inconnus.
Il peut tuer, étourdir, faire souffrir, rendre malade ou empêcher de s'évanouir un elfe sombre dans la limite de ses réserves en champignons.
Il est aussi nyctalope et se fond totalement dans une forêt, prenant l'apparence de n'importe quel arbre. En s'enracinant avec ceux-ci, il peut communiquer et donc en faire de potentiels alliés.
Les runes apprisent auprès de la Mère Grise lui permette de créer une illusion le rendant plus imposant et menaçant. Il s'en sert aussi pour renforcer son écorce et pour la rendre ignifugée, le feu étant la meilleure arme dont dispose les Elfes face aux Rouges-Bois.

Passé:
Apparut il y a des siècles, Gronderacine est encore jeune pour un Rouge-bois. Il ne souvient malgré tout plus de sa naissance comme la totalité des membres de son espèce, leur mémoire étant relativement limitée en comparaison de leur longévité.
En revanche il se souvient bien de l'apparition des Elfes Sombres il y a cinq siècles. Avant qu'il n'arrive du bout du monde (comprenez "au-delà de la mer") il était un Rouge-bois ordinaire, passant le plus clair de son temps à parcourir les chemins tortueux de Bois-ardent. Il discutait avec les arbres -activité longue car les végétaux font preuve d'une grande lenteur intellectuelle-, explorait les plus fascinants lieux de l'archipel d'Eynain et chassait le minotaure sur les plaines verdoyantes avec d'autres Rouge-bois. Mais l'arrivé des créatures aux oreilles pointus bouleversa sa conception du monde et sa vie sereine et naïve.
Jusqu'alors, son espèce était maîtresse des lieux, régnant au côté des plantes sur Eynain. Seuls eux étaient doués d'une conscience assez forte pour régner, encore que les minotaures semblait également la posséder mais ne la développait pas. À leur arrivé les elfes décimèrent la forêt, bâtir de monumentales citées de pierre, brûlèrent les arbres pour se chauffer. Il amenèrent les centaures qui se mirent en tête d'aider leur cousin mi-humains à créer une civilisation, puis se disputèrent avec leur confrères aux longues oreilles pour des broutilles de territoires. Bientôt, même les dragons se multiplièrent et se firent des ardents chasseurs de Rouge-bois. L'espèce était en disparition. C'est alors qu'Elle apparut, poussant au cœur de Bois-ardent, dans un repère profond, loin sous la canopée, un lieu nommé Sudharn.
Là, l'immense ronce aux épines tranchantes, qui se fit plus tard appeler la Mère Grise, naquit. Elle était une puissante magicienne leur apprit-elle, mais aussi une défenseure de la forêt. Mais elle détestait les Elfes, ces arrogantes créatures aux mœurs profanes lui avaient causé du tort. Lequel? Gronderacine ne le sut jamais. Mais le jour où il fut,pour la première fois, en contact avec la Mère Grise devint le jour de départ d'une nouvelle vision sur ses ennemis. Ils n'étaient plus invincibles maintenant, grâce à l'aide de leur nouvelle allié, les Rouges-bois allaient vaincre ces criminels. Ils avaient Osé leur prendre par la force leur monde, c'était un crime que seule une sanglante vengeance pourrait purger. La fougue de la jeunesse aidant, Gronderacine se transforma en un défenseur ardent de la Mère et de ses principes et rejoignit la lutte contre leur oppresseurs.
Longtemps il mit en place, pièce après pièce, leur revanche aidé de sa nouvelle protectrice. Maintenant que tout est prêt, que les Rouges-Bois sont au summum de leur puissance, les Elfes Sombres peuvent bien se terrer derrières  leurs immenses murailles, rien ne les sauvera. Bientôt ils fuiront devant la Mère Grise, Gronderacine et les siens.

Objectifs:
Libérer Bois-ardent de l'emprise des elfes et bouté ceux-ci hors d'Eynain. Porté le culte de la Mère Grise à toute la forêt.

Gronderacine:


Dernière édition par commender003 le Lun 3 Mar - 21:16, édité 1 fois
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par Mortelune le Lun 3 Mar - 11:57

Un futur pote de Naev' ??

La fiche est bien tournée et agréable à lire (malgré deux ou trois coquilles sans importance).

Il manque par contre à mon gout peut-être un paragraphe un peu plus poussé sur l'histoire personnelle de Gronderacine. Comment a-t-il vécu les premières incursions des elfes sombres dans son territoire, comment s'est passé sa première rencontre avec la mère grise, etc.

Sinon parfait. Les Elfes Sombres ont du soucis à se faire.

PS : Solaufein ! Ça me rappelle le chapitre d'infiltration chez les elfes noirs dans Baldur's Gate !!
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par commender003 le Lun 3 Mar - 13:09

Merci de tes remarques et compliments.
C'est vrai que son passé n'est pas très développé, je vais m'y atteler. Et qu'entends tu par " deux ou trois coquilles sans importance"?


Quand au nom de Solaufein je n'ai aucun mérite, je l'avais trouvé sur un générateur, GUNoF je crois.
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par Mortelune le Lun 3 Mar - 13:55

commender003 a écrit:Et qu'entends tu par " deux ou trois coquilles sans importance"?


Rien de grave hein ! A la lecture, j'ai remarqué quelques oublis ou répétition de mots en double (je suis coutumier donc je les remarque vite !) et quelques participes passés maltraités. 

C'est pas mon genre de jouer les grammar nazis, mais comme c'est une fiche, je me permets de mettre le doigt dessus, car je pense que tu as envie que ce soit bien clean.

cette hiver noir et glacée
Une nuit que beaucoup considérés
Solaufein s'était arrêté pour se reposait un instant
une soi-disant précogue, aurait perçu aurait perçu en songe que "les arbres attaqueront ce soir"
comme s'il avait s'agi d'un démon
(suis pas sûr mais je crois qu'on dit "comme si il s’était agi")

Voila m'sieur.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par commender003 le Lun 3 Mar - 21:17

Voilà, j'ais fait une petite correction et j'ais rajouté une rubrique sur son passé.
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par Höl le Mer 12 Mar - 17:27

C'est pas mal tout ça ! Et finalement, tu ne compte pas jouer Shirius ? Mais jouer un Rougebois, ma foi, c'est plutôt pas mal Smile (et tu as bien respecté ce qui a été établi, chapeau !)
avatar
Höl
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par commender003 le Mer 12 Mar - 21:57

Merci! Et je suis toujours près à jouer Shirius, mais je le voyais comme un personnage secondaire qui n'avait pas forcément besoin d'une fiche puisqu'il était décrit dans ton récit. Je pourrais toujours en faire si tu veux.

Encore merci pour tes remarques!
avatar
commender003
Apprentissage terminé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par Höl le Jeu 13 Mar - 17:23

Mais de rien :)Oh, et si tu veux des précisions sur Shirius, n'hésite pas ^^
avatar
Höl
En apprentissage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nuit la plus longue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum