Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

Céryl Nerland

Aller en bas

Céryl Nerland Empty Céryl Nerland

Message par Andar Nerland le Ven 26 Avr - 23:15



Nom, Prénom(s) et/ou surnom(s) : Céryl Nerland
Sexe : Masculin
Age : 22 ans
Race : Demi-efle
Classe : Rôdeur (archer)

Description physique:

Une image vaut mieux qu'un long discours.

Céryl Nerland 640x8610


List de l'équipement :

- Un cimeterre à la lame d'argent acérée
- Un cimeterre à la lame de fer froid (flamme grise)
- Un arc long composite dont la corde tendue rend son utilisation difficile pour qui n'y est pas habitué.
- Un nécessaire d'aventurier (corde, grappin, quelques flasques de feu grégeois, silex et amorce, chausse-trappe, Corne d'alerte, outre, couverture)
- Maillebrume (chemise de maille magique)

Caractère :

Céryl est quelqu'un de fort distant, n'aimant qu'assez peu la vie auprès des autres. Peu sociable, il à tendance à être peu loquace avec les autres, ne sachant que dire. De l'extérieur, il serait facile de voir cette marque de discrétion comme de la timidité, mais il est clair dans l'esprit de Céryl qu'il ne fait pas partie du monde des hommes. Cela ne veut pas dire qu'il les déteste. Il est d'ailleurs très attaché aux valeurs familiale, mais il répugne cette façon de vivre si peu naturelle. L'homme à tendance à prendre ce qu'il veut sans se soucier de son environnement, laissant choir la nature sous le fléau de ses actes. Cet aspect lui est insupportable. C'est pourquoi céryl n'est pas de ceux qui s'engage envers eux. Il faut remarquer malgré tout que celui-ci n'en est pas moins humain. L'amitié avec les hommes, bien que peu probable à son sens, a déjà sonné plusieurs fois à sa porte, trouvant malgré tout quelques conflit venant d'idéaux contradictoire qu'il pouvait aisément oublié. Il n'est cependant pas prompt à aider quelqu'un dont le but représente cet idéal humain qu'il rejette tant.

Qualités : Autonome, talentueux dans la discrétion, maitre au combat au corps-à-corps comme à distance, maitre herboriste, très perceptif.
Défauts : Rancunier, animosité envers la société humaine, colérique passagé, têtu.

Histoire :

Céryl est né dans ce petit hameau de Miral entre Gully et Norham. Ses parents, de pauvres paysans sans histoire l'ont toujours éduqué comme tel, espérant qu'il deviendrait en grandissant une aide précieuse pour leur ferme et leurs cultures autant que pour leur portefeuille. Malheureusement pour eux, le jeune enfant était attiré par une toute autre vie. Les premiers symptômes apparurent lors de voyages de commerce. Le voyage étant long, les haltes étaient nombreuses, laissant le groupe au milieu de l'environnement. C'étaient les moments préféré de Céryl qui, batifolant dans les bois, se retrouvait souvent à observer la nature faire son œuvre. Au début, ce n'était qu'une escapade provoquant la curiosité du petit, croisant un cerf buvant à un rivière. Ensuite, ce fut les oiseaux, les arbres, les plantes...

Cette situation n'avait rien d’inquiétant pour les parents qui ne voyaient là que la curiosité inhérente à tout enfant de son âge. Puis, avec les années, Céryl commença doucement à perdre son intérêt pour la ferme de ses parents. Il était souvent ailleurs, regardant au loin par la fenêtre de sa chambre l'air pensif. Chaque voyage commercial était attendu impatiemment par l'enfant qui, à chaque escapade, allait un peu plus loin. Il semblait plus à l'aise avec les animaux qu'avec les hommes. Au fur et à mesure qu'il grandissait, il s'habituait à la nature, gagnant une certaine affinité avec celle-ci.

Lors de son adolescence, Céryl fit sa crise. Cela faisait plusieurs années que ses parents s'étaient inquiétés pour cette affinités plutôt étrange. Au début, c'était anodin, mais lorsque le travail de Céryl en pâti, ses parents prirent des décisions plus strictes, l'interdisant de partir pour les voyages commerciaux, lui interdisant l’accès à la forêt, l'obligeant à travailler plus dans les cultures. Cette inquiétude n'avait atteint que les parents dans un premier temps. Les villageois pensaient qu'il était plus bête que les autres, plus sauvage, recommandant aux Nerland de laisser courir cet enfant là où il le voulait pour soigner sa niaiserie. Mais la crise avait largement aggravé le problème. Il avait alors 15 ans. Son comportement devenait de plus en plus agressif avec les gens du village. Il lui arrivait souvent d'arracher certaines cultures, prônant des  idéologies complètements idiotes concernant l'offense à la nature. Il s'était également fabriqué un arc et menaçait quiconque bafouait ses convictions.

Avec du recul, Céryl avait compris que son comportement avait été extrémiste et avait fini par accepté la punition qui lui avait été donnée. Mais il restait dans ses idéologies et fini par vivre en forêt, abandonnant son village natal. Bien sur, il revenait quelques fois pour rendre visite à ses parents. Ils restent pour lui très important dans son cœur.

Lors de ses 17 ans, Céryl eut un petit frère. Cette naissance, il l'avait attendu avec une certaines impatience. Sans doute espérait-il trouver quelqu'un à qui enseigner ce qu'il avait vu et appris dans la nature. Quelqu'un qui pourrait le comprendre, lui qui était seul. Sa situation peu enviable (étant plus ou moins renié par le village et donc, seul dans sa vie) l'avait malgré tout beaucoup affecté. La nature était toujours présente pour lui, mais l'absence de congénère n'était pas facile à combler et Céryl se sentait isolé malgré tout.

Très vite, Céryl et son petit frère se sont attaché l'un à l'autre. Céryl avait l'impression de se revoir plus jeune et tentait de lui montrer toutes les merveilles de la nature. Ses parents s'en était plusieurs fois inquiété, provoquant quelques disputes familiale. Mais, ils avaient toujours la capacités de relativisés les choses. Il faut dire qu'il n'était plus aussi agressif qu'à ses 15 ans et que son frère n'était pas aussi accroc à la nature qu'il l'avait été.

À partir de ce moment, Céryl compris qu'il devait s’émanciper de cet hameau et de sa famille. Prenant en main sa vie, il parti vers les lieux où il pourrait prouver sa valeur. Ce n'était pas qu'une question de valeur, Céryl voyait ça comme un pèlerinage. Une manière d'être utile à cette entité qu'il chérit tant.

Objectifs : Voir historique


Voilà pour un premier personnage plutôt quelconque pour commencer. J'en mettrai d'autre si nécessaire.
Andar Nerland
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum