Jeu de Rôles Libre
Bonjour !
Tu viens d'atterrir sur le forum du Jeu de Rôles Libre.
Ici, tu trouveras un jeu par écrit fonctionnant un système libre, intuitif et réellement amusant.
Viens vite découvrir tout ce que nous proposons sur ce lien !

À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Sam 4 Avr - 13:54

(Voici la séquelle, d'où la longueur, j'ai rassemblé autant d'éléments que possibles de Zaerod afin d'ancrer notre aventure dans le forum, veuillez présentez vos personnages. Si vous avez des questions n'hésitez pas à demander ^^
sur ce QUE L'AVENTURE COMMENCE ! )
 

Introduction
 
Aspar White, commerçant émérite qui est parvenu à construire son propre empire commercial entre les différentes provinces des Pays du Thé a toujours été intrigué par les mystérieuses plaines du Veld qui font face aux pays du Thé.
Ces plaines inhabitées et inconnues pourraient receler de richesses que l’on ne peut même pas imaginer.
Le flaire de commerçant d’Aspar sentit la bonne affaire et se renseigna sur cet endroit délaissé par les routes de commerce. 
 
Aventurier par nature, il partit lui-même en voyage pour recueillir des informations de premier ordre : en fouillant dans les bibliothèques les plus diverses allant des prestigieux établissements, tels que la grande bibliothèque de Clantor ou bien la Bibliothèque des Associés, jusqu’aux enseignes d’antiquaires miteuses dans lesquelles la vérité se mélange au mensonge. Il discuta aussi avec les rares aventuriers, et personnes habitant aux abords des plaines du Veld dans la ville de Fyskeil par exemple et avec les nomades du désert de Hamachathas.
Les mois passèrent  puis les années et finalement Aspar rentra dans sa province natale des pays du thé, la province de Liu Tse . L’âge l’avait rattrapé et il ne pouvait continuer cette folle quête pour découvrir entièrement les plaines du Veld et en faire un commerce profitable. Il rapporta avec lui, plusieurs carnets de voyage qui conciliaient toutes les informations glanées au fil des ans.
 
Un passage relate sa rencontre avec un tavernier de Fyskeil à qui il avait demandé des informations :
« Bonsoir mon brave» dis-je au tavernier. Pourriez vous m’informer sur les plaines du Veld ? »
Mon interlocuteur sembla choqué pendant un instant par ma question, il déglutit
« et bien msieur, je me souviens pas très bien, le bruit v’savez… »
Sans attendre je sortis une 2ème pièce, mais cette fois-ci pris une voix menaçante « Alors ? »
 
Le tavernier commença d’une voix rapide et à voix basse
« Vous en avez surement déjà entendu parler mais les plaines de Veld sont un ensemble de marécage atroces et de terres arides couvertes de ruines impies. Elles sont totalement inaptes à la colonisation.  On dit que des démons peuplent les marécages, ils habitent les anciens bâtiments qui sont encore debout ou à moitié engloutis par l’eau verdâtre des marécages.
La légende dit que certain de ces bâtiments proviennent de l’île des oiseaux dont les morceaux se sont écrasés sur Zaerod durant le  troisième cataclysme…. »
 
Il s’arrêta une seconde et jeta, un regard furtif aux alentours, et continua
« Certains disent même que des guildes de magie noir sont là-bas à la recherche d’artefacts magique puissant de l’Ancien Age."

Il s’épongea le front une seconde et finit par
« Bordant les marécages est le désert de Hamctarathe,  j’ai entendu que des pharaons nécromants les peuplaient, enfin tous ceux qui sont partis explorer cette région recluse des plaines du Veld, ne sont jamais revenus… . Enfin vous devez vous en doutez mais de nombreux monstres peuplent cette région, ce sont des créatures puissantes et maudites qui ont évolués dans cet habitat malsain… »


Un autre passage de son carnet retranscrit les découvertes faites à partir du livre « Essai de la cartographie de Zaerod » écrit par un certain Gwennen Vanora Adda Urrielle Illona Kaelina Serènne., le livre condamné par l’Inquisition avait presque disparu. Aspar avait eu la chance d’en trouver une copie dont certaines pages étaient encore lisibles.

« Cette immense zone est bordée au Sud d’un grand désert surnommé le désert de Hamachathas. Les plaines du Veld sont constituées  d’étendues semi-arides et de longs cours d’eau qui les sillonnent. De nombreux lieux sont encore inconnus, on ne connaît que les grandes « régions ».  En dehors des plaines, d’immenses marécages putrides s’étalent à l’horizon. Les ruines qui attirent tous les chercheurs d’items rares se situent à l’Est des plaines, elles sont appelées par le triste et lugubre nom « Les ruines de Miretin Atarax ». 
 
A mon grand désarroi les pages suivantes avaient été arrachées. Le texte repris ainsi :
 « Cependant ces plaines ne sont pas facilement accessibles…, une ceinture d’une forêt très dense entoure toutes les plaines, appelée « la forêt sombre » celle-ci ne donne aucun accès aux plaines pour les convois importants (caravane), et les fous qui se sont aventurés seuls ou en petit groupe dans la forêt ne sont jamais revenus… La nuit les hurlements de loups à glacer le sang résonnent autour de la forêt. Ces gémissements graves et profonds rendent la nuit plus froide encore. » 

« Le seul passage (quasiment) certain et assez large pour laisser passer des convois d’aventuriers et des guildes,  est un canyon rempli d’eau situé au Sud des plaines. Pourtant celui-ci a été détruit voilà quelques mois, rendant les plaines isolées du reste du monde, telle une enclave sauvage… Les rumeurs vont bon train, les guildes parlent d’accident mais des aventuriers auraient vu un immense démon aquatique qui se serait déchaîné contre les parois les détruisant. »

« Avant cette catastrophe, qui a coupé les aventuriers toujours à l’intérieur des plaines, du monde extérieur, un groupe de guildes commerçantes contrôlait seule le canyon. Elles employaient des aventuriers qui allaient chercher des objets de valeurs. En situation de monopole et dans un no man’s land, elles appliquaient leurs lois et ne laissaient l’accès aux plaines qu’a des membres de la guilde. On raconte que de nombreux aventuriers solitaires se sont fait tuer par ces guildes. » 
 
 « Malheureusement avec la destruction du canyon, ces guildes et les aventuriers se sont retrouvés sans aucuns moyens de subsistance… Certaines guildes sont parties mais plusieurs sont restées et pillent les voyageurs qui s’aventurent de trop prêt. « La forêt sombre » n’est plus seule à craindre, des bandits et détrousseurs hantent ses lisières et rendent la région très incertaine… » 
 
« Le problème majeur, c’est l’ordre primaire que maintenaient ces guildes a disparu et maintenant ce sont de nombreux aventuriers et criminels qui tentent le passage de la forêt à la recherche d’un trésor dans les plaines. Tu ne peux te fier à personne ! » 

Aspar White, décida donc de faire appel à des aventuriers pour remplir son rêve, il envoya des missives aux quatre coins de Zaerod.
Il organisa le rendez-vous à mi-chemin entre Fyskeil et les abords de la forêt noire. 
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Dim 5 Avr - 15:25

Rare étaient les occasions de sortir du quotidien morose d'un marchand itinérant. Ça l'était encore plus lorsque ce marchand était confronté aux difficultés commerciales qui pliaient la région dans laquelle il se déplaçait. Malgré tout, Kaze n'était pas un marchand comme les autres et si les problèmes financier qu'il rencontrait n'était pas vraiment sa priorité, son esprit était perturbé par de nombreuses choses.

La première était son livre de chevet. Un livre qu'il gardait précieusement, quasi secrètement et qu'il lisait sans cesse tous les soirs. Une énigme était cachée à l'intérieur de ces phrases pompeuses et explicatives, une énigme dont il convoitait la réponse avec avidité.

Ce soir encore, le livre à la main, il attendait patiemment que le rendez-vous qu'il avait eu se présente enfin. La main gauche posée sur sa tête, assis dans l'herbe au bord de la route, sa posture indiquait clairement qu'il réfléchissait longuement à ce qu'il lisait. Visiblement, la source de cette réflexion ne lui faisait pas plaisir et ses tourments se transformèrent en griffonnage sur une feuille de fortune qu'il avait déposé sur la partie du livre qu'il n'était pas en train de lire. Son visage se tordait à chaque relecture, comme si les mots qui y étaient inscrit lui occasionnaient des douleurs qu'il réprimait. De temps en temps, il posa son autre main sur son Katana, serrant la garde à en rougir ses articulations. Même s'il attendait les aventuriers et le commanditaire, la tension qu'il semblait ressentir transparaissait à travers son comportement nerveux.

Étrange personnage pour une expédition dans les plaines inhospitalières de Veld. Son accoutrement faisait plutôt penser à un riche dandy plutôt qu'à un mercenaire en recherche de la richesse et de la gloire des batailles et découvertes potentielles que recelaient cette aventure. Kaze en avait conscience et, à vrai dire, il n'avait aucune envie de s'aventurer inutilement dans cet enfer humain. Il savait les dangers que cela posaient, tant pour lui-même que pour d'autres conséquences moins soupçonnés par d'autres mercenaires lambda. Il n'avait d'ailleurs pas l'habitude de postuler pour ce genre d'aventure, il détestait ça. Il avait pourtant du se rendre à l'évidence. Si ses constatations et suppositions étaient bonnes, il n'avait d'autre choix que de participer à cette quête. C'était un danger qu'il se devait de courir s'il voulait arriver à ses fin. À vrai dire, il avait bien de la chance d'avoir trouvé un commanditaire qui cherchait des mercenaires pour investir les plaines de Veld. Il espérait seulement ne pas tomber sur de mauvais compagnons de route. La méfiance était une question de survie maintenant.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Dim 5 Avr - 18:35

Stola était tombée sur une lettre étrange lors d'un douloureux passage en ville. Elle s'était rendue là-bas pour se procurer une feuille de Valaurice Dorée, destinée à fabriquer un onguent de mort difficilement décelable. Du pur entraînement. La ville avait de positif que la jeune femme pouvait y faire ses courses. Cependant, ces moments étaient parmi ceux qu'elle n'aimait guère. Sa haine pour la foule, sa claustrophobie et son agoraphobie n'y étaient pas étrangers.

Un aventurier avait laissé tomber ce morceau de papier dans uns poubelle en secouant la tête. La curiosité de la sorcière avait fait le reste.

C'est ainsi qu'elle arriva au lieu de rendez-vous, à pied, en robe verte, les cheveux clairs pris dans un vent agréable. Le soleil était élégant, dérangé par aucun arbre, et dirigé droit vers son splendide visage. Elle souriait.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Olympe le Mer 8 Avr - 21:22

La sucette à la fraise craqua en plusieurs morceaux dans la bouche de Kyra. Elle avait entendu la lecture de la missive et s'était pointée pour la simple et bonne raison que ses parents avaient contracté des dettes pour réparer la toiture et qu'ils avaient besoin d'un coup de pouce pour les rembourser. Mais là, poireauter indéfiniment que cet empaffé de conducteur démarre la cariole, c'était trop! 

- Bon, c'est pour aujourd'hui ou pour demain? J'ai un rendez-vous!

- Eh ma ptite demoiselle. L'essieu est mal placé, laissez moi le temps de le réparer et mon vieux Pascal nous conduira là-bas.

Pascal... La fillette soupira en se passant la main sur le visage. Cette carne décharnée et squelettique avait un nom? Ce paysan est sérieux de l'appeler avec un nom humain en plus? Décidément, elle ne comprenait pas les gens à l'intellect inférieur. Une fois les morceaux de sa sucette avalés, elle balança le bâton par dessus les rebords. C'est à ce moment que Pascal et son "cocher"décidèrent de partir. Assise à l'arrière, les jambes se balançant dans le vide, elle sifflota et déballa son arme. Un ptit coup de goupillon et hop! La voilà toute propre! 

- Eh, t'es bouché? J'ai dit stop! Je m'arrête là.
- Et mademoiselle, on dit quoi?
-Merci... 

Le vieux repartit sur son chariot sans entendre la suite de la phrase de Kyra.

-...crétin.

La gamine blonde s'assit au point de rendez-vous avec son paquet de sucettes. Dans son dos était placée sa création, qui semblait à vu de nez trop grande pour son gabarit. Le papier crissa lorsqu'elle déballa la sucrerie et se mit à la mâchonner. Le type qu'il l'avait faite venir n'avait pas intérêt à trainer. Elle renifla un instant ses vêtements... et ses craintes étaient confirmées: le vioque avait bien transmis l'odeur de fumier.
avatar
Olympe
Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Humaine pythie
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Jeu 9 Avr - 23:49

Vous pouvez encore décrire votre arrivée, j'ai posté la suite pour ceux qui attendait depuis mardi une réponse. 
Bon jeu ^^ (toutes remarques par rapport au RP, les couleurs que j'utilise ect en MP SVP ¨¨


La nuit tombait et les héros s’impatientaient. Alors que les derniers rayons du coucher traversaient les ténèbres naissant, le galop d’un destrier rapide troubla la quiétude du soir. Le cavalier venait du Nord, de Fyskeil. 
Soulevant de ses 4 sabots ferrés, le sol aride de la plaine formant ainsi dans sa traînée un nuage de poussière, le cavalier qui semblait être une jeune femme s’arrêta à quelque mètre de la compagnie que formaient nos héros.

Le destrier, un cheval pommelé clair avec le bout des pattes blanches ne s’était pas encore arrêté que sa cavalière d’un mouvement fluide descendit. Elle avait les cheveux longs et noirs jais, caractéristiques des pays du Thé. Son port était altier et ses habits simples : vêtue d’une cotte de maille sur un haut de cuir, à sa ceinture était ceint une épée légère et fine, enfin l’inconnue portait des bottes de cavalier, usées par la pratiques et les chevauchées.

Son visage dégagé par un bandeau argenté qui retenait ses cheveux de charbon, était ordinaire et ne trahissait aucunes émotions. Seuls ses yeux brillaient avec force. Elle inspira et dit 
« Je m’appelle Sélène White, je suis la fille et directe héritière du commerçant Aspar White qui vous a mandé ici, valeureux guerriers et aventuriers de Zaerod. A deux jours de marche d’ici se trouve notre destination, l’orée des plaines du Veld : la forêt sombre. »

Elle fit une courte pause pour reprendre son souffle et peut être se rassurer face à ses interlocuteurs qui ne paraissaient pas être très loquace.
« Ce que nous allons faire sera une première et restera dans les annales des grandes bibliothèques. Les archives se rappelleront de nous. Nous allons cartographier la zone inconnue que constituent les plaines du Veld et essayer d’en percer les mystères. Cette aventure ne sera certes pas simple mais je vous garantis ; vous qui avez répondu à cet appel ; richesses et gloire lorsque notre quête aura touché à sa fin. »

Ses joues embrasée par son discours enflammées s’étaient rosies, se rendant elle-même compte de sa dérive, Sélène repris son discours formel :
« Je ferai office de cartographe, je sais me battre quand il le faut  et chasser mais ma spécialité est l’orientation. Je connais bon nombre de poisons et d’antidotes que j’ai étudiés au fil de mes voyages et expéditions Quant à mes qualités de marchands et bien, elles pourraient être utiles même si j’en doute .
Aurais-je l’honneur de connaître le nom de mes compagnons d’aventure ? ».

Après avoir terminé, elle dévisagea chacun de ses interlocuteurs et fût assez surprise de leur accoutrement même si elle ne doutait pas une seconde de leurs capacités. Le grand homme habillé de manière surprenante devait être Kaze, elle avait  déjà entendu parler de lui comme étant un homme de convictions et capables. Elle lui fit un signe de tête, après tout « entre commerçants émérites on se respecte » pensa-t-elle amusée.

Sélène se tourna finalement vers les 2 jeunes femmes, elle ne l’avouera surement jamais mais elle ne savait rien quant à ces 2 personnes avant de les avoir investiguées à Fyskeil en demandant à des contacts sûres que son père lui avait désignés. Les retours avaient été positifs ou du moins elle savait que ce n’étaient pas des malfrats.

La grande femme, tout de vert vêtues dégageait une aura particulière, distante et chaleureuse à la fois, Sélène avait compris que c’était une sorcière mais peu de chose de plus.
La jeune fille qui portait un grand paquet dans son dos, lui inspirait moins confiance, « encore une gamine gâtée » pensa-t-elle « cependant son soutient sur les longues distances sera certainement précieux » contrebalança-t-elle. Malgré cela l’odeur forte de ses sucettes irritait son nez sensible, habitué aux parfums délicats du thé et des épices. En espérant que ses provisions s’épuisent rapidement…
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Ven 10 Avr - 9:16

Stola avait apprécié ce moment de calme avant l'arrivée de Sélène : une espèce de chef de groupe avec des motivations bizarres - un peu trop tournées vers la gloire. Cependant, la sorcière ne pouvait pas lui en vouloir. Elle avait elle-même une motivation pas tellement différente.

Elle écouta la jeune femme avec attention et prétention ; elle n'hésita pas à regarder autour d'elle et à paraître exaspérée à certains moments. Dans les faits, Stola voulait que les personnes présentent sachent qu'elle n'était pas du genre à se laisser faire et qu'elle se battrait pour ses convictions si un jour il fallait en arriver là. Elle avait conscience de passer pour un malpolie mais pour elle, de toute façon, la politesse n'était qu'un moyen comme un autre : un moyen qu'elle avait décidé de ne pas utiliser.

Stola aurait tout le loisir de se faire respecter lorsqu'elle aurait à démontrer sa force au combat. Sa magie resterait secrète même si elle n'avait aucun doute quand au fait qu'elle était déjà étiquetée comme sorcière. Avec un peu de chance, ça ne lui empêcherait pas de passer de bons moments dans cette aventure. La petite avait l'air talentueuse.

De toute évidence, il fallait briser la glace ; personne à part Sélène n'avait pipé mot. Y avait-il un malaise ou n'était-ce qu'un concours de circonstances, un hasard ? Elle frissonna à cette pensée. Le hasard n'avait aucun sens, aucune existence dans ce monde.

- Bien que ça ne m'intéresse pas le moins du monde... Est-ce que vous allez bien ?
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Ven 10 Avr - 11:41

Trois jours et trois nuits qu'il était là.

Le froid nocturne avait engourdit la plupart de ses membres et l'extrémité poilue de son museau. En revanche le soleil harassant qui frappait les lieux en journée l'avait complètement déshydraté.

Trois jours et trois nuits qu'il était là, perché, la haut dans sa cage de ferraille rouillée, suspendue à environ deux mètres du sol par une chaîne raccrochée à un mat de bois sombre. De loin, la structure qui comportait plusieurs cages comme celle dans laquelle le Skaven affaibli était enfermé, ressemblait à une sorte de mobile géant aux allures macabres. Après une longue phase d'observation, aucun moyen de s'en échapper. La trappe qui permettait de s'extraire de la cage était située sous la planche, à un endroit qui lui était complètement inaccessible. Le seul point positif qu'il avait su tirer de cette investigation, était que, quiconque l'avait enfermé ici, avait omis de lui retiré ces armes. C’était une maigre consolation, mais, quand on en est là, on se raccroche au moindre petit plaisir...

Trois jours et trois nuits qu'il était là, seul. Il n'avait croisé personne, si ce n'est un trio de commerçant qui l'avaient fuit comme la peste, ignorant les complaintes qu'il leur avait adressé. Il n'avait pour seul compagnon que ce squelette aux os blanchis, qui avaient du faire le régal des charognards qui ne manquaient pas de survoler régulièrement les lieux. Ce squelette était fort agréable. Plutôt à l'écoute, mais terriblement timide. Ou alors était-il muet ? Il n'avait pas décroché un mot depuis que Ratapok avait été enfermé ici. 

Trois jours et trois nuits qu'il cogitait, ce demandant comment il avait bien pu atterrir ici, dans cette volière. Il était à Clantor aussi loin qu'il s'en souvienne. Il cherchait désespérément un moyen de vaincre facilement un dragon. Si tant est que cela soit envisageable. Celui qui s’était invité dans les caverne du Pays de Dodr était un drôle de nuisible et causait un tort certain à son clan... Si toutefois son clan existait encore à cette heure...

Il était happé par ses réflexions rendues stériles et improductives par son état de faiblesse, sa soif et sa faim, lui qui pourtant, était jugé habituellement comme un Skaven résistant et plutôt malin. Il n’était pas Lord pour rien. Lord Ratapok, le Saigneur d'En Dessous.

C'est alors qu'il s’apprêtait à sombrer dans une phase pérenne de désespoir que son attention fut sollicitée par quelques bruits, portés par le vent qui venaient dans sa direction. Il n'avait rien remarqué jusqu'à lors, et pourtant un groupe d'aventuriers venait de s'établir non loin. De sa position, il avait du mal à en distinguer les caractéristiques mais il y avait semble-t-il un homme, deux femmes et... un enfant... ou peut-être un nain, avec un gros sac à dos.

Alors que le noble rat plissait les yeux pour améliorer sa vision, les mots prononcés par une des deux femmes lui parvinrent, à l'aide d'un souffle de vent, jusqu'à ses oreilles pointues...

-"Bien que ça ne m'intéresse pas le moins du monde... Est-ce que vous allez bien ?"

Ni une ni deux et saisissant l'occasion qui se présentait à lui de façon inespérée, Ratapok répondit d'une voix forte et audible.

-"Hé bien puisque vous posez la question, en vérité, j'ai connu des jours meilleurs ! Hé ho, je suis là !! Par ici ! Dans la cage... enfermé. Ahem.. Serait-ce indélicat de ma part de vous demander de bien vouloir me libérer de cette geôle puante... J'ai... J'ai entendu que vous partiez à l'aventure... Il se trouve, par le plus grand des hasards en fait, que je suis moi même fort habile... en temps normal, lorsque je ne suis pas mis aux fers... Je suis une fine lame. Le plus grand manieur de dagues du Pays de Dodr. Vous pourriez avoir besoin d'un Skaven comme moi, je vous assure ! Allez libérez moi ! Vous ne le regretterez pas, je vous le promets ! Je suis Lord et je n'ai qu'une parole !"
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Ven 10 Avr - 12:24

Enfin, l'ombre d'une âme intéressante faisait irruption. C'était avec une impatience grandissante que Kaze avait attendu le commanditaire. Une impatience nerveuse qui, aux yeux des autres devait paraître désagréables depuis maintenant bien longtemps. À vrai dire, depuis que les autres mercenaires étaient arrivé, le pauvre moine s'était quasiment isolé du groupe, affichant une moue désapprobatrice et tiraillée entre la colère et la retenue. Les plus observateurs avaient pu remarquer que ses mains tremblantes se crispaient sur ses genoux, maintenant libérés du livre qu'il tenait quelques minutes plus tôt. Plus perturbant encore, sa mâchoire se serrait ponctuellement dans un grincement faible, mais dérangeant, le laissant transpirer anormalement du front. Fort heureusement, ces grincements n'étaient pas trop réguliers et les quelques moments de calme dans l'esprit de ce garçon se transformèrent en une sorte de méditation.

Les plus prompt à juger en viendrait vite à la conclusion que Kaze avait des problèmes soit mentaux, soit de santé. L'un comme l'autre paraissait plausible si on retirait la possibilité pour le jeune garçon de se soigner par la médecine ou la magie. Au regard de son kimono, l'argent ne devait pas être un problème. Malgré tout, certains indices laissaient à penser que le problème venait d'autre chose. 

...

Plongé dans ses notes, le marchand ne s'attendait pas à être piqué au vif par une voix enfantine. écarquillant les yeux et relevant la tête, l'énigme qu'il tentait de résoudre n'avait plus aucune importance. Ses craintes se réveillèrent en même temps que cette pression dans la poitrine et dans la tête qu'il connaissait si bien. Par réflexe, il avait détourné le regard, tournant le dos à la pauvre fillette. Cette situation lui pesait bien trop maintenant. refermant le livre sur ses notes sans aucune précaution, Il agrippa en tremblant la ceinture large de son kimono et l'enroula prestement autour de son katana. Une précaution qui lui paraissait devenir une habitude fatigante avec le temps. Ensuite, ses mains vinrent soulager le mal de crane qui lui martelait la tête. La suite n'a été qu'une longue attente entre méditation et douleur intense. Il se doutait bien que son comportement avait été remarqué par les autres, mais il n'avait pas d'autre choix. Quelques fois, il songeait à abandonner, à se laisser aller à cet appel comme à un acte de pure et simple abnégation de son existence, un suicide. Mais, souvent, l'image de sa famille le hantait. peut-être était-ce là sa pénitence.

L'arrivée de Sélène, à défaut d'être un soulagement, lui permit de se distraire de son mal. Il s'était levé à l'aide de son bâton et avait essuyé sa transpiration sur son front avant de s'approcher du conciliabule. Il était malgré tout resté à l'écart des autres mercenaires plus par sécurité que par rejet. Écoutant le discours de Sélène, ses yeux se perdirent bien vite dans l'horizon et ses pensées s'évadèrent bien au delà de la situation ou de la mission. Peu lui importait la gloire ou l'argent. Il avait son propre objectif, presque un rêve à accomplir. Cela dit, il refusait de prendre des risques inconsidérés inutilement.

S’apprêtant à ouvrir la bouche, il fut pris de vitesse par cette femme étrange et un peu désagréable. Il n'avait pas encore posé les yeux sur elle. Il prenait bien trop soin de détourner le regard.

"hum, oui, oui..." fit-il avant de se faire interrompre.

Rivant le regard vers la cage au loin, Kaze fut obligé de plisser les yeux. La distance qui les séparait, ne donnait qu'une image floue et imprécise, mais le jeune homme compris bien vite la situation. Elle était perturbante, mais Kaze savait ce qu'il avait à faire et la réponse attendue par cette créature ne lui incombait pas.

D'un pas ferme, il s'imposa devant Sélène.

"Je peux vous parler ?"

[hrp: Désolé olympe, mais ton perso et le mien ne vont pas faire bon ménage du tout xD]
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Olympe le Ven 10 Avr - 16:04

(Alright Andar, ça va être amusant)

Kyra poussa un petit cri de ravissement en découvrant le Skaven dans la cage. Un sourire carnassier se dessina alors. Ça allait être fun! Elle espérait qu'au moins il était chatouilleux.

- Attends, te libérer? Mais ça va pas! Gouzi gouzi, viens par ici que je te tire la queue!

Comme tous les gamins, ce genre de bestioles était l'occasion de pratiquer une torture animale à la fois purement gratuite et innocente. Elle lui colla sa sucette baveuse sous le museau:

- T'en veux?

Tout en essayant de martyriser la bestiole, elle répondit à la femme qui venait d'arriver. Et qui n'avait pas l'air marrante. Mais bon, tant qu'il y avait de l'or à la clef. Par contre, Kyra n'avait qu'une vague idée de la définition de cartographier, mais après tout, la gamine verrait bien le moment venu.

- Kyra Behemoth, pour vous servir contre rémunération avantageuse. C'est tout. Bon, et comme l'autre a demandé si je vais bien, je vais m'abaisser à lui répondre aussi vu qu'elle émet l'envie de savoir à quel niveau de bien-être je suis actuellement... Eh bien, nan je vais pas bien à cause d'un vieux avec sa carne Pascal! Et de son fumier! 

Puis elle leur jeta un coup d'oeil mauvais en biais. À part elle, personne n'avait répondu à la question. Ça signifiait que pour les appeler, ça allait être galère. 

- Allez la bestiole! Refais le coup où tu parles! 

Kyra commença à secouer la cage du Skaven. La fillette n'en avait jamais vu, ça se trouve c'était simplement une espèce de rat magique. Elle balança une sucette à la menthe à l'intérieur pour voir sa réaction. Agenouillée par terre, sa jupe commençait à être poussiéreuse mais ses couettes avaient la qualité de rester bien brossées.
avatar
Olympe
Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Humaine pythie
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Ven 10 Avr - 18:25

Les choses ont tendance à s'enchaîner assez vite... Et la sorcière décida de ne pas trop s'en mêler. Elle suivit la petite au pas de course et la regarda jouer avec l'être capturé dans une cage. Sa détention n'était probablement pas accidentelle. Stola prit une longue respiration et ferma les yeux quelques secondes, se concentrant sur son ouïe et ses sens de sorcière. Il était difficile de deviner pourquoi la créature avec été enfermée de telle façon. Il y avait quelque chose de maléfique à l'oeuvre. Elle le sentait comme on sent un filet d'eau chaude couler le long de sa colonne vertébrale.

En ouvrit de nouveau les yeux, laissant entrapercevoir une aura bleutée (que seuls les attentifs pourrait remarquer). Ils reprirent rapidement une couleur normale.

La sorcière se tourna vers Sélène, comme attendant ses instructions. Il n'y avait pour le moment aucune raison d'en faire de trop.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Ven 10 Avr - 19:26

[HRP : je me permets de débarquer même si ma fiche perso est encore incomplète, dites-moi si ça pose problème à quelqu'un ]

A quelque distance du petit groupe hétéroclite, une nouvelle invitée se demandait s'il ne vaudrait mieux pas choisir une autre aventure un peu moins peuplée que celle-ci. C'est vrai ça, il y avait deux femmes, une gamine, une espèce de marchand... un skaven... Sale bête... Cinq personnes... Non que cette nouvelle venue soit agoraphobe, ne vous y trompez pas : simplement, il était difficile de se faire apprécier à sa juste valeur quand il y avait tant de concur... de gens.
Intéressée par les mauvais traitements que la gamine infligeait à la saleté nuisible, l'aventurière s'approcha de la bande et laissa l'éclairage naturel prendre soin de son entrée en scène.
C'est une créature tout droit sortie d'un rêve qui se montra au grand jour, sur ces terres hostiles où commencerait bientôt la légende, une gracieuse Similiraste au teint de porcelaine qui marchait d'un pas de velours, somptueusement drapée dans une robe vaporeuse couleur perle, une ravissante femme féline à la fourrure soyeuse d'une riche teinte lilas tigrée de sombre, une noble demoiselle qui...
Elle s'immobilisa soudain, contrariée. Mais ces mécréants ne la regardaient même pas ! Ils devaient la dévisager, l'admirer, s'extasier devant son élégance ! Remercier tous leurs dieux de leur offrir sa présence ! Et voilà qu'ils l'ignoraient !

-Non mais vous le dites si je vous dérange ! feula grossièrement la Similiraste.
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Dim 12 Avr - 17:46

(pour ceux qui s’impatientent, tout d’abord dsl de mon retard. 
Après que vous ayez répondu à ce poste, l’aventure commencera vraiment, la phase de présentation sera terminée ^^)
 
Sélène fut ravie de voir que quelqu’un d’autre que elle s’était décidé à détendre l’atmosphère. Elle se tourna vers Stola et lui sourit d’un air engageant. Son opinion sur les sorcières allait peut-être évoluer après tout la vie n’est pas un long fleuve tranquille mais un torrent impétueux où le changement côtoie la force de la vie. Cette aventure s’annonçait compliquée si seules les femmes prenaient les devants…

Soudain la demande d’aide ironique du Skaven l’interpella et elle suivit de peu la petite Kyra. Elle s’interposa face à la torture qu’imposait la jeune fille à la pauvre créature. Spécimen tout à fait inhabituel, et ce même pour un Skaven. En effet celui-ci parlait le langage des hommes, avec certes un accent mais un vocabulaire supérieur à la moyenne. 
Sélène n’avait jamais vu un Skaven mais avait entendu de nombreuses rumeurs à propos d’eux, notamment qu’ils avaient vécus pendant un certain temps dans les égouts de Clantor et qu’ils étaient des monstres sans foi ni cultures. 
Elle fût frappée par la lueur d’intelligence qui brillait dans les yeux de l’individu et surtout les armes qu’ils portaient ainsi que les nombreuses cicatrices qui sillonnaient sa peau. Ces éléments prouvaient qu’il était un guerrier avéré.

Sélène réfléchit rapidement et se décida de lui proposer de se joindre à la compagnie, elle pensa qu’il pourrait être utile notamment avec sa vision nocturne et sa discrétion naturelle, odeur à part…
Le regardant droit dans les yeux elle lui demanda donc
« Quel est ton nom guerrier, je doute que Lord soit le vrai nom que tu portes, qui sers tu et surtout pour quelle raison est tu enfermé dans cette cage en compagnie de ce sympathique squelette ? En fonction de ta réponse je te libérerai et si tu le désires tu pourras joindre notre compagnie après avoir prêté serment. Cependant si ta réponse ne me convient pas, je te laisserai pourrir dans cette cage et tu ne feras pas de vieux os. Pèses tes mots »
Son ton, calme mais acier à la fois ne laissait aucun doute sur la véracité de ses propos.

Se détournant de la créature, le temps que celle-ci trouve ses mots, Sélène se dirigea vers Kaze qui voulait lui demander quelque chose. Alors qu’elle était face à lui, Sélène aperçut une figure qui descendait la colline. La personne qui se révéla être une femme et pas des plus ordinaire, une Similiraste ! Elle devait être présente depuis un petit moment car elle interpella rageusement le groupe de manière.

«Allons bon… » Pensa Sélène, encore un énergumène. Elle oublia un instant Kaze et répondit sur le même ton « Es-tu là pour la quête des plaines du Veld ? Quel est ton nom ? ».
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Lun 13 Avr - 11:55

La soirée toucherait bientôt à sa fin. Le grand astre qui avait brûlé vif le prisonnier était en train de se cacher derrière l'horizon, non sans promettre qu'il reviendrait le lendemain et, au vu du ciel bleu, avec au moins autant de puissance qu'aujourd'hui. Stola n'aimait pas regarder le soleil couchant mais elle ne manqua pas d'observer quelques instants les longues traînées de lumière rouge qui parcouraient les terres. L'au revoir du Grand Réchauffeur, l'à demain de Celui qui Brille. 

Elle se détacha de sa contemplation en se souvenant que quelque chose était à l'oeuvre. Elle jeta un regard à la nouvelle arrivante en pensant « quelle sale prétentieuse » et se redressa, comme pour faire compétition à la splendide similiraste.

Pour le reste, elle fut passive. Ce qu'ils voulaient fait de cet Skaven ne la regardait pas. Elle attendait l'aventure, l'action et le sang, ce qu'elle ne manqua pas de faire remarquer en poussant un bruyant soupir.
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Lun 13 Avr - 12:43

Les pourparlers s’annonçaient bien difficiles. Face au marchand, la pauvre Sélène ne semblait pas savoir où donner de la tête. Son petit spitch d'introduction n'avait sans doute pas touché tout le monde. Ceci couplé avec le comportement de certains membre de l'expédition donnait du fil à retordre à notre pauvre préceptrice. Loin de l'idée de déranger plus encore la pauvre femme, Kaze baissa le regard et attendit dans son coin.

La voix de l'enfant du groupe le crispait à chaque parole, faisant remonter de son échine une sensation désagréable qui lui envahissait le crâne. Il prenait soin de ne pas regarder dans la direction dont provenait cette voix et ne s'interrogea pas plus sur l'arrivée plutôt incongrue de la Similariste. Il avait d'autres choses à penser, à réprimer. Par politesse, il leva tout de même la main dans la direction de la nouvelle venue et lui fit un signe accueillant sans toutefois tourner le regard dans sa direction.

C'était la peur qui le paralysait. La peur qui le rendait inapte à réagir correctement. cette pensée le hantait tous les jours et provoquait en lui une certaine paranoïa qu'il ne pouvait plus supporter. D'un geste qui semblait habituel, Kaze Porta sa main à sa ceinture et dénoua la corde qui retenait la gourde qui pendait le long de sa jambe. D'un geste tremblant, il en buva une gorgée en attendant Sélène, dans son coin.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Melkerah le Lun 13 Avr - 15:54

Voyant qu'elle avait enfin été remarquée, quoique l'accueil fut plus tiède qu'elle ne l'espérait, la Similiraste reprit ses bonnes manières pour se présenter en bonne et due forme à ses nouveaux compagnons. Elle était bien élevée et tenait à le montrer à ces barbares.

-En effet, madame, répondit-elle à Sélène sur un ton suave, je viens apporter mon aide à cette mission.

D'un grand geste, elle tira l'affiche de recrutement de son corsage pour le montrer à la compagnie, montrant bien par son expression qu'elle estimait leur faire une faveur. Puis elle replia la feuille et la rangea en faisant une élégante révérence.

-Wembass Tzoryshimxalt, pour vous servir. C'est un honneur de vous rencontrer.

"C'est un honneur pour vous", semblait-elle dire.
avatar
Melkerah
Audacieuse


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe:
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Mer 15 Avr - 13:57

Son appel à l'aide avait été entendu. Le plus dur était fait, au moins l'avait-on remarqué. Il ne resterait plus qu'à convaincre ses interlocuteurs des biens-faits que pourraient engendrer sa présence au sein de leur groupe et le tour serait jouer.

Un large sourire se dessina sur le museau du Skaven, retroussant ses babines tout en dévoilant une dentition irrégulière et acérée, parsemée par endroit de plaques de métal cloutées faisant office de prothèse de fortune et de quelques dents factices en argent.
Y
Déjà les premiers voyageurs s'approchaient de lui. Notamment la naine et cette femme qui avait tantôt pris la parole devant le reste du groupe réuni.

S'il était tout sourire à la venue de ces inconnus auprès de lui, le Lord déchanta vite tant son premier contact avec l'un des membres de l'assemblée fut désagréable. Ratapok l'avait prise pour une naine, de loin. Mais en réalité, il ne s'agissait que d'une enfant, et morveuse avec ça. Le genre qui vous fait regretter votre fertilité ou d'avoir éviter de peu la castration lors d'une lointaine bataille.

Partager entre la volonté de faire taire d'une façon ou d'un autre la gamine et celle de ne pas brûler ses chances d'être libérer, le chef de clan Skaven décida de prendre sur lui. Il égorgerait l'importune plus tard.

Il se contenta donc de grogner à chaque fois que la mioche tentait de lui attraper la queue et se tenait fermement aux barreaux de sa cellule perchée lorsqu'elle secouait celle-ci. Finalement il attrapa la sucette à la menthe au vol, puis la renifla, curieux, avant de la jeter au loin. Voulait-elle l'empoisonner avec son bâtonnet aux parfums édulcorés ?

Bizarrement aucun autre membre du groupe ne jugea bon de s'interposer pour mettre fin au supplice qu'i subissait, comme s'ils approuvaient, ou peut-être, comme s'ils craignaient la réaction de cet insupportable enfant gâtée. Laissant pour le moment ses réflexions de côté, le rat ne perdit pas l'occasion de répondre à Sélène, d'un ton qui se voulait presque mielleux.

-"Hé bien en vérité ma Dame, Lord n'est en effet pas mon nom, mais mon titre. Je suis Lord Ratapok, Saigneur du Duché d'En Dessous, un Clan Skaven réputé dont les terres s’étendent dans le confins des entrailles souterraines du Pays de Dodr. Pour être tout à fait franc avec vous, j'ai quitté il y a peu ma patrie afin de me mettre en quête d'un moyen simple pour tuer un Dragon. Ma première idée fut donc de me rendre à Clantor pour y chercher aide ou solution. Mais vous n'avez point idée de comment il est difficile d'être Skaven à Clantor, nous avons une bien mauvaise réputation. Nombre de portes me furent claquées au museau. J'ai donc été contraint d'utiliser quelques moyens peu conventionnels pour parvenir à mes fins. Je pensais trouver quelque manuels utiles dans la tour des Mages de Clantor, du genre "Tuer un dragon en dix leçons" ou "Occire un Dragon pour les Nuls". Je me suis donc infiltré dans la tour et ait investigué leur bibliothèque, malgré leurs systèmes de détection magique. Malheureusement à force d'etudier les nombreux ouvrages entreposés, je me suis endormis sur place... et me suis reveillé ici, au milieu de nulle part."

Une fois son récit achevé, le Skaven jeta un regard de chien battu à son interlocutrice avant de rajouter :

"M'aiderez-vous ? Je jure de vous servir comme il se doit !"


Dernière édition par Mortelune le Mer 15 Avr - 15:01, édité 1 fois
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Mer 15 Avr - 14:31

Autant Stola avait été intriguée par l'histoire du Skaven, autant sa dernière phrase la fit pouffer de rire. Elle préféra laisser Sélène continuer la discussion seule et s'éloigna d'un pas.

Elle prit l'enfant avec elle en lui attrapant le bras et en la tirant doucement à l'écart.
- Je ne pense pas que ça soit ma décision mais je tiens tout de même à signaler que la libération de cet individu comporte des risques. Je ne sais pas si vous serez capables de vous défendre contre une telle créature. J'ai dit ce que j'avais à dire.

Elle se tourna ensuite vers l'enfant :
- D'où viens-tu ?
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Mer 15 Avr - 20:27

Sélène fût surprise par la quête quasiment impossible du Skaven. Sensible au ton mielleux de l’individu, l’idée que celui-ci pouvait nuire au groupe germa dans son esprit et ne la quitta plus. Cependant ses capacités pourraient être très utiles….

Le dilemme était de taille, comment être certain de la véracité de ce « Lord Ratapok » sans mettre en péril la mission. Réfléchissant quelque instant, elle alla chercher dans une des sacoches de son cheval, une bourse en peau de basane. Elle revint face au Skaven et en sortit une graine qu’elle déposa dans sa cage en lui annonçant :

« Pour preuve de ta bonne foi, je veux que tu manges cette graine, réfléchis y pendant que nous dormons. Demain matin, tu me donneras ou pas ta réponse : si tu manges cette graine devant moi je te considérerai comme un membre à part entière du groupe. ». Sur ces mots, Sélène s’éloigna de la cage.

Cet entretien terminé Sélène s’inclina devant la similiraste en mettant le poing droit sur son cœur et son genou à terre. De mémoire ,c’était la manière traditionnelle de se saluer dans l’Empire Similiraste et de témoigner de sa gratitude de manière sobre, qu’elle avait aperçue au cours d’un voyage au sein du flamboyant Empire.
Sélène ne releva pas l'arrogance affichée de la jeune femme, elle avait vu pire avec de marchands et des membres de la bourgeoisie.

Finalement elle se tourna vers le groupe hétéroclite que formait la compagnie d’une Similiraste, d’une enfant mangeur de sucettes, d’une sorcière,  et d’un homme peu loquace qu’est Kaze. Avec Sélène, ils formaient un groupe de 5 aventuriers avec peut être un sixième isolé dans sa cage.

La nuit avait envahie l’espace et seules les étoiles ; à demies voilées par des nuages voyageurs ; éclairaient la plaine. Après avoir ramassé quelques branches et ramassé un tas d’herbes sèches Sélène fit un fau à peine digne de ce nom, qui avait principalement pour but d’éclairer que de réchauffer. Chacun se réunit autour de la flamme.
Sélène retira d’une besace attachée à son cheval des petits sachets, revint prêt du feu et dit en distribuant un sachet à chaque personne :

« Voici des sifflets ensorcelées, ceux-ci nous permettront de communiquer même dans les ténèbres les plus profonds, entouré des ennemis les plus sauvages. En effet, ces sifflets émettent un son que seuls son propriétaire ou bien ceux des autres sifflets peuvent entendre. »

A mesure qu’elle parlait, elle déballa, son paquet et en sorti un petit sifflet argenté, banal au premier coup d’œil. Il était de forme conique, d’environ 5 cm de long pour 1 cm de diamètre. Attaché au bout d’une lanière de cuire, l’objet luisait à la lumière du feu.

Sélène attendit patiemment que chacun sorte le sien, et siffla pour illustrer ses propos. Le son ne sortit jamais, mais les héros entendirent instantanément dans leur tête une note cristalline résonner.
Ravi que cela marche ; sans toutefois trop le montrer ; c’est avec un sourire en coin que Sélène attacha son pendentif à son cou.

Elle bailla discrètement et dis «  demain la journée sera rude, il se fait tard »
Puis alla s’étendre prêt du feu pour s’endormir quelques instants plus tard.

(A l'attention des joueurs
Jo finit ta conversation si tu veux, dsl si je te coupe l'herbe sous le pieds il fallait que je prenne les devants
Les autres faîtes ce que vous voulez Smile 
le réveil sera tôt )
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Mer 15 Avr - 20:54

La nuit fût brève et sans troubles particuliers. Reposée Sélène s’étira face aux premiers rayons de l’aurore.
Sa tête, libérée de la fatigue du jour précédent arrivait à mieux réfléchir. Elle se rappela qu’elle devait parler à Kaze. Elle profiterait de la marche vers la « Forêt sombre » pour répondre aux questions du marchand. Le voyage était supposé prendre moins d’un jour de marche d’après ses calculs.

En essayant de faire le moins de bruit possible, elle se déplaça entre les corps endormis et arriva face à la cage qui hébergeait Lord, pour recevoir sa réponse.
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Andar Nerland le Mer 15 Avr - 23:26

Si la nuit étoilée avait été la gardienne des nuits de la plupart du groupe, Kaze ne pouvait malheureusement pas en dire autant. Distant et peu loquace en présence de Kyra, il avait passé la soirée au feu de camp à éviter soigneusement de regarder la jeune fille. Son regard se perdait plutôt dans l'herbe qui se trouvait à ses pieds et le plus fin des observateurs pouvait voir les rares moments de tension auxquels il faisait face. En homme courtois et sans doute un peu timide, il n'avait pas relancé Sélène sur sa demande. Elle était bien trop occupée à discuter et à préparer cette expédition. Ce devait être un travail colossal pour une jeune marchande du pays.

Lorsque la nuit tomba complètement, le jeune marchand s'éloigna un peu du groupe. Tout le monde pouvait s'abandonner à son sommeil, mais lui sentait cet appel comme une menace bien trop grande pour la risquer d'une quelconque manière. Il ne devait cependant pas éveiller le moindre soupçon sur lui. Difficile à négocier comme situation. L'idée de réveiller Sélène lui traversa à nouveau l'esprit, mais il trouvait ça bien trop déplacé de sa part. Au lieu de ça, il attendit que tout le monde dorme avant de s’éclipser dans la forêt, le plus loin possible du groupe d'aventuriers.

Au milieu de la foret, un bruit régulier troublait les habituels cris d'animaux nocturnes. C'était une sorte de râle, un grognement qui semblait tout à fait humain. Face à un arbre, Kaze frappait de toutes ses forces contre l'écorce, abimant jusqu'au sang ses phalanges endolories. Chaque coup plus fort que le précédent lui apportait la douleur qui pouvait le tenir réveillé toute la nuit. Ce n'était sans doute pas le seul motif de cet exercice. Sans doute l'effet catharsis lui donnait les moyens de se libérer de cette rage qui l'habitait encore. Quoi qu'il en soit, ce n'est qu'au petit matin que le moine retourna dans sa couche, le plus discrètement possible afin d'entamer la journée de la manière la plus normale qui soit.

Très vite, après quelques regards complices ou amusés, échangés avec les adultes de l'expédition , il fut rejoint par Sélène qui, retrouvant la mémoire, l'aborda sur la discussion ratée d'hier. Prenant ses affaires et avançant au devant du groupe, Kaze parla alors sans ménagement.

"Votre expédition est très intéressante, mais bien trop dangereuse pour des enfants, peu importe leurs compétences. Je ne veux pas prendre part à une telle expédition si la fille vient avec nous ! Je suis désolé d'être aussi catégorique, mais c'est la gamine ou moi !"

Son regard déterminé trahissait sa véritable pensée. Derrière ces yeux fourbu de fatigue se cachait une étincelle étrange qu'il était difficile de saisir, mais qui, pourtant, laissait la place au doute quant à ses dires.
avatar
Andar Nerland
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Ven 17 Avr - 20:05

Alors que Sélène pensait avoir été assez silencieuse mais elle remarqua le marchand qui se dirigeait vers elle. Elle fut intriguée par ses mains meurtries et au-dessus de ses cernes la lueur de désespoir qui brillait dans ses yeux.

Face à l’exclamation de Kaze, Sélène fût un instant abasourdie, mais se repris vite : et elle décida d’appliquer son idée plus vite que prévu mais tant pis :

« Reprenez-vous" dit-elle en lui prenant l’épaule qui tremblait.
« Cette fille fait partie de l’expédition et y restera, je ne reviendrai pas sur cette décision : ses capacités pourraient nous être utiles et de plus je ne peux la renvoyer après l’avoir acceptée. Cependant j’avais déjà prévu de scinder le groupe en 2 après avoir traversé la forêt sombre. Après cela vous ne serez plus en sa compagnie. Il faut que vous soyez capable de souffrir sa présence jusqu’à là. »

Elle relâcha son grippe de l’épaule du marchand, et le fixa dans ses yeux.
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Jolebo le Sam 18 Avr - 16:11

Stola s'était assise près des cendres du feu, un peu plus loin. Elle avait soufflé dessus pour ranimer les braises et voilà qu'une très maigre flamme était visible. Ni chaude, ni lumineuse, elle apportait cependant à la sorcière une vision de puissance, ce qui l'aida à patienter pendant que les problèmes avec le prisonnier se résolvaient seuls. Elle décida néanmoins de rester attentive, autant sur la conversations que sur les ombres des arbres et les éventuelles menaces qui planaient sur leur petite troupe. Quitte à ne pas participer aux conversations, autant se montrer utile, un peu.

Alors que la conversation semblait durer un peu longtemps, elle mit à faire chauffer un peu de lait qu'un des aventuriers avait emporté dans son paquetage et elle prépara un peu de viande séchée pour tout le monde. Après quelques instants, la sorcière soupira puis chanta une petite chansonnette pendant que le lait chauffait.

« Vont-ils rester là encore longtemps ?
À croire qu'il n'y a rien de plus important...
Que ces fous emporte le vent.
Leur folie enfin m'enlevant... »



♫♪ ...
avatar
Jolebo
Fondateur


Fiche de personnage
Nom: Groshnak
Race et classe: Sage Demi-orque
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Mortelune le Lun 20 Avr - 18:23

De son côté, le Skaven s'empara de la mystérieuse graine tendue par Sélène et l'observa sans mot dire. De ses grands yeux noirs et sans pupille, il détaillait avec intérêt cette sorte de petit haricot qu'il faisait rouler entre ses doigts squelettiques.

Il passa une bonne partie de la nuit à s’interroger sur la meilleure conduite à tenir. Il ne pouvait évidement pas faire confiance à cette femme qu'il ne connaissait pas. Dans le même temps, s'il n'acceptait pas cette proposition insensée, il était condamné à pourrir dans cette cage, au milieu de ses propres excréments... Le tableau ne faisait pas envie.

Au final quel choix avait-il ? Aucun en réalité. Il décida donc de saisir la seule opportunité qui s'était présenté à lui depuis qu'il avait été enfermé dans ce perchoir. Une fois sûr de lui, son esprit s'apaisa. Il n'avait plus rien à perdre. Certain de son choix, il put alors trouver la sérénité nécessaire pour s'endormir.

A son réveil il attendit patiemment que l'instigatrice de ce petit jeu de confiance passe suffisamment près de lui pour la héler. Une fois son attention gagnée, il lui signifia son choix en ces termes.


-"Ma décision est prise. Je mangerai votre graine en signe de bonne fois. Mais en retour, je ne demanderai qu'une seule chose."

Le Lord chercha à rendre l'instant pesant en instaurant un petit moment de silence, puit reprit

-"Simplement d'être traité comme un membre à part entière du groupe, d'égal à égal."

N'attendant la réponse de personne, il goba la graine d'un trait, sans eau. L'homme rat, qui avait probablement oublié comment déglutir depuis le début de sa période de jeune forcé, manqua de s'étrangler au passage. Après quoi, une fois le petit corps étranger expédié aux tréfonds de son estomac, le Lord resta attentif au moindre signe suspect qui pourrait trahir son empoisonnement.
avatar
Mortelune
En formation de Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par yellowhub le Mar 21 Avr - 22:13

(Cette réponse prend place avant que Sélène commence à parler à Kaze, j'attend d'ailleurs sa réponse, cependant pour gagner un maximum de temps, je vais continuer le RP dans la deuxième partie du post; mais bien sûre ANDAR TU PEUX TJ RÉPONDRE à SÉLÉNE ^^)
 
 
Voyant le geste du Skaven, Sélène sourit. Sans mot dire, elle dégaina sa dague et fit sauter le cadenas fermant la cage libérant ainsi Lord.
Lorsque celui-ci sorti et se dressa dignement, elle lui dit sincèrement
« Je te le promet »

***

Lorsque tout le monde fut debout, Sélène sonna le départ et ils partirent en direction de la « forêt sombre ». Après une journée entière de marche, ils arrivèrent enfin aux abords de la forêt, éreintés mais impressionnés par ce qui se dressait devant eux.
En effet, la forêt sombre ne tirait pas son nom de quelques racontars de troubadours éméchés. La frontière Nord des plaines du Veld était d’un noir suie, comme si un feu avait ravagé la forêt sans en détruire les arbres mais seulement en laissant une couleur charbon s’installer définitivement sur la végétation. La limite de la forêt formait une muraille ténébreuse, les troncs montaient si haut qu’il était impossible d’en distinguer la cime.
 
La surprise passée, Sélène déclara :
« Maintenant que nous approchons enfin notre destination, il serait bien que chacun de vous forme une paire avec un autre membre de la compagnie, afin que en cas de problème on ait notre dos couvert par quelqu’un. Je vous laisse choisir. Je me mettrai avec la personne restante. "
Il fit une petite pause, réfléchit et rajouta
"Ces paires en dehors des combats ne vous engagent à rien.
Pendant ce temps je vais, partir en éclaireuse dans les alentours afin de vérifier que nous sommes seuls. Je serai de retour dans une heure maximum »

Sur ces paroles, Sélène s’éloigna en longeant la lisière de la forêt ce qui lui permettait d’être difficilement vue de la plaine.
avatar
yellowhub
Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Olympe le Mer 22 Avr - 11:06

-Hey! Pourquoi je te dérange? Dis le tout de suite si tu aimes pas les enfants! Nan mais ces adultes se croient tout permis, c'est incroyable!

Kyra avait passé une mauvaise nuit, principalement du fait de l'excitation de ce nouveau voyage et de la présence du gros rat. Elle voulait tellement l'analyser, l'étudier!

-Et je viens d'un village pas loin du front pionnier dans le Sud. Pas la peine de dire le nom, il est juste génial, rien à ajouter. 

Ses couettes blondes se secouèrent dans tous les sens au rythme de ses pas. Une sucette à la fraise dans la bouche dès le matin emplissait son entourage immédiat d'odeur chimique, sucré et agréable. 

-Je me mets avec le rat! Je suis sure qu'il va être super content! Hein? Allez! Viens avec moi! 

La gamine trépignait sur place et les nombreuses armes et pièces détachées qu'elle transportait créaient un tintement joyeux. Kaze ne lui inspirait pas confiance, la femme bizarre n'avait pas l'air fun et Sélène encore moins... alors que la bestiole... Bon, certes, elle avait l'air d'un mutant mais bon, au moins quelque chose d'intéressant se passerait, c'était sur et certain!

(HRP: désolée pour ma petit absence)
avatar
Olympe
Archimaître


Fiche de personnage
Nom:
Race et classe: Humaine pythie
Compétences:

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la conquête des plaines du Veld ; entre passé et cauchemar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum